Accueil » Dossier » Cloud personnel : les meilleures solutions pour ramener ses données à la maison

Cloud personnel : les meilleures solutions pour ramener ses données à la maison

1 : Un Cloud personnel pour maîtriser ses données 2 : Les fonctions de base 3 : Les autres critères de choix

Quels sont les risques ?

L’une des forces du cloud personnel est aussi une de ses faiblesses : toutes les données sont concentrées sur un appareil, situé au domicile (ou au bureau) de l’utilisateur. Tout problème touchant cet appareil impacte directement l’ensemble des services qui en dépendent. Une coupure d’électricité ? Plus de cloud ! Une panne d’internet ? Plus de cloud ! Un cambriolage ? Plus de cloud ! Un dégât des eaux, un incendie ? Plus de cloud ! Un NAS qui tombe en panne ? Plus de cloud ! Un ransomware qui crypte tout le contenu et demande une rançon pour tout débloquer ? Plus de cloud !

Image 1 : Cloud personnel : les meilleures solutions pour ramener ses données à la maisonLe ransomware Synolocker.

Du RAID1 au minimum

Reprendre la maîtrise de ses données impose donc de nouvelles contraintes de maintenance, que l’on délègue par ailleurs bien volontiers à Google, Amazon et consorts. Avant de se lancer, il faut donc penser s’assurer d’avoir une connexion internet fiable et un environnement tranquille. Un NAS à deux baies configuré en RAID 1 nous semble le strict minimum pour se prémunir des pannes matérielles. Un modèle à vocation professionnelle munie de deux alimentations redondantes (comme le WD MyCloud DL2100) n’est pas une mauvaise idée non plus.

Sauvegarde obligatoire

Mais ça ne suffit pas : il faut surtout mettre en place une procédure de sauvegarde régulière du NAS vers un autre support. Cela peut-être un disque dur connecté régulièrement en USB, un autre NAS localisé ailleurs ou… un cloud public ! L’idée peut paraître contradictoire, mais il s’agit en réalité du meilleur moyen pour cumuler les avantages des deux systèmes sans supporter leurs inconvénients. En ce qui concerne la confidentialité notamment, les NAS chiffrent automatiquement leurs données avant de les uploader sur les clouds publics, un chiffrement côté client dont la clé reste inconnue des serveurs distants.

Image 2 : Cloud personnel : les meilleures solutions pour ramener ses données à la maisonQNAP Cloud Drive Sync permet de sauvegarder vers Onedrive, Google DRive, hubic ou DropboxLa plupart des NAS proposent cette option. Selon la quantité de données à mettre à l’abri, l’entreprise peut vite se révéler ruineuse, mais les tarifs du téraoctet en ligne baissant régulièrement, elle n’est plus totalement irréaliste pour un particulier. Les NAS Synology par exemple, peuvent utiliser le stockage Amazon Glacier ou l’offre hubic d’OVH, qui ne coûte que 50 € par an pour 10 To.

Avec une sauvegarde locale plus une sauvegarde distante, on est à peu près assuré de ne pas perdre ses données. En revanche, il faudra accepter une période d’indisponibilité assez longue, le temps de restaurer la sauvegarde le cas échéant.

Sommaire :

  1. Un Cloud personnel pour maîtriser ses données
  2. Les fonctions de base
  3. Les autres critères de choix
  4. Quels sont les risques ?