Accueil » Actualité » Comment bien utiliser son NAS » Page 2

Comment bien utiliser son NAS

1 : Introduction 3 : Le meilleur mode RAID pour protéger les données ? 4 : RAID 5 et RAID 6 : haute redondance, haute capacité 5 : Sauvegarder vos données : sur site, hors site et dans le cloud 6 : Synchronisation et réplication des données 7 : Conclusion

Quel type de NAS choisir ?

Les fabricants de NAS proposent de nombreux modèles adaptés à différents usages et catégories de clients. Leurs gammes vont du simple boîtier à un disque dur destiné aux particuliers jusqu’aux modèles pour rack 19 pouces tels que le Qnap SS-EC2479U-SAS-RP, un monstre doté d’un processeur Xeon et de 8 Go de RAM qui peut accueillir jusqu’à 24 disques SAS, ou encore le Synology Rackstation RS10613xs+, dont la capacité peut être étendue jusqu’à 106 disques (soit 424 To de stockage avec les disques durs actuels). 

Un seul disque, nombreux inconvénients

Image 1 : Comment bien utiliser son NAS

Nous recommandons très vivement aux professionnels d’éviter comme la peste les NAS à une seule baie, et ce, pour une raison très simple : les entreprises ne peuvent pas se permettre de perdre des données. Lorsque le disque dur d’un tel appareil tombe en panne, toutes les données qu’il contient s’envolent.

Certes, les plus prévoyants auront peut-être prévu une sauvegarde, mais remplacer le disque dur et restaurer les données prend du temps, une ressource dont les petites entreprises manquent toujours.

Deux disques ou plus : recommandé pour la fiabilité

Les NAS comportant deux ou quatre baies sont déjà plus adaptés aux professionnels. Les appareils de cette catégorie se différencient principalement les uns des autres par leur capacité de stockage maximale, leur consommation et les modes de RAID qu’ils prennent en charge.

Alors que les modèles à deux baies ne gèrent qu’un seul mode RAID (RAID 1), qui permet d’éviter la perte de données en cas de panne d’un disque dur, certains modèles à quatre baies gèrent également le RAID 5, voire le RAID 6, en plus du RAID 1 et du RAID 10.

Image 2 : Comment bien utiliser son NAS

Toutefois, il nous semble que les petites entreprises devraient au minimum opter pour un NAS à cinq baies. Les appareils de ce type, comme le Qnap TS-569 Pro, le Synology DiskStation DS1513+ ou le Thecus N5550, constituent des solutions équilibrées en termes d’évolutivité, de fonctionnalités, de consommation, de capacité de stockage et de polyvalence.

Un NAS à cinq baies configuré en RAID 5 offre une capacité de 24 To lorsqu’on l’équipe des tout derniers disques durs Hitachi Ultrastar 6 To, ou de 16 To lorsqu’on opte pour des disques durs 4 To, moins onéreux et plus largement disponibles. L’avantage des modèles à cinq baies réside dans la possibilité de désigner un disque dur comme « hot spare », c’est-à-dire un disque qui prend immédiatement la place d’un autre en cas de panne.

Certes, en théorie, rien n’empêche de procéder de la sorte sur un NAS à quatre baies, mais en pratique on se retrouve alors avec une capacité de stockage qui n’atteint que la moitié de celle des quatre disques installés et des performances assez fortement dégradées.

Image 3 : Comment bien utiliser son NAS

Il est sans doute utile de commencer par une rapide présentation des différents modes RAID, afin de tenter de déterminer celui qui a le plus de sens pour un NAS à cinq baies. La capacité des disques durs a-t-elle une incidence sur ce choix ?

Sommaire :

  1. Introduction
  2. Quel type de NAS choisir ?
  3. Le meilleur mode RAID pour protéger les données ?
  4. RAID 5 et RAID 6 : haute redondance, haute capacité
  5. Sauvegarder vos données : sur site, hors site et dans le cloud
  6. Synchronisation et réplication des données
  7. Conclusion