Accueil » Actualité » Comment bien utiliser son NAS » Page 3

Comment bien utiliser son NAS

1 : Introduction 2 : Quel type de NAS choisir ? 4 : RAID 5 et RAID 6 : haute redondance, haute capacité 5 : Sauvegarder vos données : sur site, hors site et dans le cloud 6 : Synchronisation et réplication des données 7 : Conclusion

Le meilleur mode RAID pour protéger les données ?

Si vous étudiez la possibilité d’acheter un NAS à plus de deux baies, sachez que vous aurez la possibilité d’utiliser différents mode RAID. Les choses sont plus simples sur un modèle à deux baies, étant donnés que dans ce cas, seuls les modes RAID 0 et RAID 1 sont envisageables, ainsi qu’éventuellement le mode JBOD (Just a Bunch Of Disks).

RAID 0

Image 1 : Comment bien utiliser son NAS

En mode RAID 0 (dénommé « striping »), tous les disques durs sont combinés en un seul et unique volume logique et les données sont réparties entre eux. Cela permet d’accroître les débits car les données sont écrites et lues en parallèle sur plusieurs disques à la fois, mais cette opération a un prix : il suffit qu’un seul disque dur tombe en panne pour que toutes les données soient perdues.

Si le mode RAID 0 a ses usages, par exemple pour le stockage de données temporaires, il constitue le pire choix imaginable si votre objectif est la fiabilité. Si un seul disque meurt, vos données sont fichues.

En RAID 0, la capacité totale disponible est également à la somme des capacités des disques durs physiques, à la condition que ceux-ci aient tous la même taille. En cas de différence, c’est la capacité du disque le plus petit qui est prise en compte, multipliée par le nombre de disques ; les autres ne seront donc que partiellement utilisés.

Exemple : une grappe RAID 0 composée de deux disques durs de 1 To offre une capacité totale de 2 To. Par contre, une grappe composée d’un disque de 1 To et d’un disque de 2 To offre une capacité totale, non de 3 To, mais de seulement 2 To.

JBOD

Une « grappe » JBOD (Just a Bunch Of Disks) rassemble plusieurs disques physiques en un énorme disque logique, sans rien faire d’autre ; contrairement au RAID 0, les données ne sont pas réparties entre les disques. Si un disque dur tombe en panne, seules les données qu’il contient sont perdues ; celles des autres sont préservées. Le mode JBOD est donc un rien plus sûr que le RAID 0, mais n’offre pas les mêmes performances. Les deux modes ont toutefois l’avantage de combiner plusieurs disques physiques en un volume logique.

En termes de capacité, le JBOD fait simplement la somme des capacités disponibles, même si celles-ci varient d’un disque à l’autre.

Exemple : un JBOD composé de trois disques, un 500 Go, un 750 Go et un 2 To, offre une capacité totale de 3,25 To.

RAID 1

Image 2 : Comment bien utiliser son NAS

Le mode RAID 1 (« mirroring ») représente le moyen d’obtenir un stockage redondant et donc d’accroître les chances de survie de vos données en cas de panne d’un disque dur. Dans une grappe RAID 1 composée de deux disques, les données sont écrites sur un et immédiatement copiées sur l’autre ; les deux contiennent donc les mêmes données.

Lorsqu’un disque dur tombe en panne, toutes les données demeurent accessibles via l’autre. Le RAID 1 a également un autre avantage : si le NAS lui-même tombe en panne, il est possible de retirer les disques durs de l’appareil et de les brancher directement sur un ordinateur, ce qui n’est pas envisageable avec les disques constituant une grappe RAID 0, RAID 5 ou RAID 6.

En générale, les grappes RAID 1 contiennent deux disques ; leur capacité totale équivaut à celle du plus petit.

Exemple : si vous combinez deux disques de 2 To, la capacité totale atteint 2 To, soit la moitié de la capacité achetée. Par contre, si vous combinez un disque de 500 Go et un 2 To en RAID 1, la capacité totale de la grappe n’est que de 500 Go. Autant dire qu’il est essentiel d’éviter les grosses disparités.

En résumé, le mode RAID 1 est la manière la plus simple d’assurer la redondance des données.

Exemple : combiner le RAID 0 et le RAID 1 sur un NAS à cinq baies

Évidemment, il est parfaitement possible d’utiliser le RAID 0 et le RAID 1 sur un NAS à quatre ou cinq baies. Certains professionnels auront par exemple intérêt à combiner deux ou trois disques physiques en une grappe RAID 0 hautes performances en vue de l’utiliser comme support de stockage temporaire pour faire de l’édition audio ou vidéo, puis à combiner les deux disques restants en une grappe RAID 1 servant de stockage permanent et redondant pour les fichiers définitifs.

Toutefois, comme nous l’expliquions rapidement dans la section consacrée au RAID 1, il existe d’autres modes RAID qui, selon le nombre de disques installés, permettent d’atteindre une meilleure capacité de stockage totale tout en assurant la redondance des données.

Sommaire :

  1. Introduction
  2. Quel type de NAS choisir ?
  3. Le meilleur mode RAID pour protéger les données ?
  4. RAID 5 et RAID 6 : haute redondance, haute capacité
  5. Sauvegarder vos données : sur site, hors site et dans le cloud
  6. Synchronisation et réplication des données
  7. Conclusion