Accueil » Actualité » Comment choisir son convertisseur vidéo ?

Comment choisir son convertisseur vidéo ?

Nous évoquons dans cet article des éléments à prendre en compte avant de faire votre choix de convertisseur vidéo.

convertisseur video

Les formats de fichier

Pour convertir des fichiers, l’un des premiers éléments à prendre en compte est le nombre de formats supportés, qu’il s’agisse du format source ou du format cible. Pour un convertisseur vidéo, on cherchera une compatibilité MP4, AVI, WMV, MKV, MOV, WEBM, MPG, FLV, SWF… Le mieux est bien sûr de savoir à l’avance avec quels formats vous allez travailler. SI vous souhaitez être tranquille, mieux vaut se tourner vers un convertisseur vidéo qui prend en charge un très large éventail de formats. C’est par exemple le cas de Movavi Video Converter, qui supporte plus de 180 formats.

Et comme la vidéo ne fait pas tout, il ne faut pas négliger l’aspect audio lors de son choix de convertisseur. Certains logiciels donnent la possibilité d’extraire les pistes audio d’une vidéo et de les convertir dans le format de son choix, comme MP3.

Un convertisseur peut aussi générer des images, fixes avec le JPG et le PNG, ou animées avec le GIF.

La conversion de fichiers

Si vous devez convertir des fichiers lourds, la vitesse de conversion aura son importance. Il serait dommage de perdre en productivité à cause d’une conversion vidéo qui traîne en longueur. Certains convertisseurs vidéo utilisent aussi d’efficaces algorithmes de compression sans perte de qualité de l’image pour transférer plus facilement les fichiers et pour le travail à distance.

Attention également à ce que la conversion ne provoque pas une baisse de la définition d’image. Optez pour un convertisseur vidéo qui va conserver la qualité 4K Ultra HD d’une vidéo. Tous les logiciels gratuits ne savent pas gérer la 4K, soyez vigilants.

L’interface

La clarté et la logique de l’interface utilisateur sont essentielles car une interface mal pensée peut faire perdre beaucoup de temps. Le plus simple est souvent le meilleur, du moins pour les débutants. Pour gagner du temps, préférez un logiciel qui prenne en charge les raccourcis clavier, bien pratiques pour lancer une action rapidement. La fonction de prévisualisation du fichier converti est un indispensable de ce genre d’outil.

Pour éviter d’avoir à essayer plusieurs paramètres de conversion avant de trouver la bonne formule et obtenir le meilleur résultat, certains logiciels proposent des réglages prédéfinis précis qui s’ajustent en fonction des besoins. La création de profils pour adapter la vidéo à un périphérique est aussi un must-have.

Des outils d’édition ?

Convertir des fichiers, c’est bien. Pouvoir les éditer directement au sein du même outil, c’est mieux. Stabilisation des vidéos tremblantes, ajout de légendes et filigranes, rogner, découper ou pivoter l’image, et même améliorer la qualité de la vidéo… pourquoi s’embarrasser d’un éditeur vidéo externe si vous pouvez avoir accès à l’essentiel dans votre logiciel de conversion vidéo ?

Sur quel support le logiciel est-il disponible ?

Certains logiciels de conversion vidéo ne sont disponibles que sur certains supports. Si vous avez l’habitude de changer entre un appareil Windows et un Mac par exemple, vérifiez bien que le service soit présent sur les deux systèmes d’exploitation.

Gratuit ou payant ?

Il existe de très bons convertisseurs vidéo gratuits, comme Movavi Video Converter par exemple. Pour la plupart des utilisateurs, un service gratuit sera suffisant. Pour les fonctionnalités les plus poussées, qui peuvent intéresser notamment les professionnels, il faudra sans doute payer une offre premium donnant accès à des options enrichies.

Cet article est une publication sponsorisée par Movavi.