Comment mieux tester une carte graphique : notre nouvelle méthode

Les tests sur banc ouvert nécessitent une préparation minutieuse sous peine de se fourvoyer. Avec l’utilisation d’un boitier fermé influant sur les températures, le bruit et même les performances, nous travaillons à mieux prendre cette donnée en compte.

1 : Le projet : transparence accrue et tests plus réalistes 2 : Mesure des températures 3 : Courant entrant et émissions sonores

Performances et conclusion

Mesure des performances

Rappelons que nous laissons systématiquement les cartes graphiques grimper en température au sein d’un boitier fermé : les mesures peuvent être considérées comme objectives à condition que la carte ait pu atteindre au préalable sa température plafond et donc stabiliser sa fréquence de fonctionnement.

En plus d’autres méthodes de mesures (FCAT par exemple), nous utilisons notre propre utilitaire basé sur PresentMon. Cet outil nous permet d’enregistrer nos benchmarks habituels avec leurs profils respectifs de manière à les créer une seule fois, tout en ayant la liberté de les modifier n’importe quand, ce qui nous fait gagner un temps considérable. Les profils spécifiques à tel programme sont utilisés pour gérer automatiquement les paramètres de PresentMon dès lors que ce programme est détecté.

Dans ce but, nous avons par ailleurs implémenté notre propre programme de raccourcis entièrement paramétrable au sein de PresentMon. Grâce à lui, nous pouvons démarrer, gérer automatiquement PresentMon, et si nécessaire, sortir manuellement de l’application au cours d’un jeu ou d’un programme graphique. Une confirmation vocale nous informe du succès (ou de l’échec) de l’opération. En principe, ce logiciel fonctionne (depuis plusieurs mois) comme l’OCAT d’AMD, à la différence près que notre solution est beaucoup plus confortable.

Toutes les données enregistrées doivent ensuite être traitées, ce qui n’est pas une mince affaire vu leur volume. Nous utilisons un autre logiciel que nous avons écrit spécifiquement dans ce but : il combine les deux fichiers log et effectue tous les calculs nécessaires, lesquels seraient difficiles, voire impossibles, à traiter sous Excel vu leur complexité et la quantité de données à traiter.

La troisième génération de notre « interprète » de fichiers log peut effectuer les calculs nécessaires en un clin d’œil, tout en permettant l’implémentation de nouvelles méthodes d’analyse si nécessaire.

Conclusion

Au-delà du fait que toutes les mesures peuvent maintenant être conduites bien plus rapidement, sont plus applicables en pratique et gagnent donc en objectivité, la coopération étroite avec Lian Li mérite d’être soulignée, tant elle nous a permis de faire avancer ce projet extraordinaire. Nous avons enfin pu disposer des outils que nous souhaitions depuis longtemps, lesquels répondent aux attentes formulées au sein de notre communauté : mettre fin aux mesures effectuées sur banc de test ouvert et faire un pas supplémentaire vers des tests les plus réalistes possibles.

Pour ne rien gâcher, les mesures effectuées dans la nouvelle configuration nous aideront à trier le bon grain de l’ivraie, puisqu’elles contribueront à exposer les faiblesses de certaines cartes graphiques. Le fait de pouvoir se faire la meilleure impression possible d’un produit avant achat est essentiel.

Après environ six mois passés à préparer ce projet, puis quelques jours d’assemblage, tests et calibrations, il ne nous reste qu’une chose à ajouter : la période des tests sur banc ouvert est bel et bien révolue !

Sommaire :

  1. Le projet : transparence accrue et tests plus réalistes
  2. Mesure des températures
  3. Courant entrant et émissions sonores
  4. Performances et conclusion