Accueil » Dossier » Comment monter son PC de jeu passif » Page 15

Comment monter son PC de jeu passif

1 : Introduction 2 : Boîtier : caractéristiques et fonctionnalités 3 : Le boitier sous tous les angles 4 : SilverStone Nightjar ST40NF 400W 5 : Lecteur Blu-ray 6 : Stockage : SSD Corsair Neutron GTX 480 Go 7 : Carte mère et processeur : des choix difficiles 8 : Dissipateur processeur : SilverStone Heligon HE02 9 : Assemblage et installation du dissipateur CPU 10 : Installation de la carte mère : une étape délicate 11 : Fonctionnement, benchmarks et conclusion préliminaire 12 : Amélioration des performances graphiques 13 : Une GTX 650 passive 14 : CrossFire : A10-5700 et Radeon HD 6670 16 : Installation d’un ventilateur ultra silencieux 17 : Activation automatique du ventilateur : la solution interrupteur thermique 18 : Conclusion

Températures à pleine charge

La température ambiante lors des tests était donc de 22°C. Un programme GPGPU permet de solliciter la configuration dans ses derniers retranchements sachant qu’en jeu, on peut retirer 8 à 10 °C par rapport à ce cas de figure extrême.

Les températures ne devraient donc pas poser de problème à condition d’être dans une pièce climatisée l’été. Vu qu’il s’agit d’un luxe, voyons comment résoudre le problème plus simplement.

Sommaire :

  1. Introduction
  2. Boîtier : caractéristiques et fonctionnalités
  3. Le boitier sous tous les angles
  4. SilverStone Nightjar ST40NF 400W
  5. Lecteur Blu-ray
  6. Stockage : SSD Corsair Neutron GTX 480 Go
  7. Carte mère et processeur : des choix difficiles
  8. Dissipateur processeur : SilverStone Heligon HE02
  9. Assemblage et installation du dissipateur CPU
  10. Installation de la carte mère : une étape délicate
  11. Fonctionnement, benchmarks et conclusion préliminaire
  12. Amélioration des performances graphiques
  13. Une GTX 650 passive
  14. CrossFire : A10-5700 et Radeon HD 6670
  15. Températures à pleine charge
  16. Installation d’un ventilateur ultra silencieux
  17. Activation automatique du ventilateur : la solution interrupteur thermique
  18. Conclusion