Accueil » Comparatif » Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer

Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer

1 : Intro et sélection des meilleurs claviers gaming 2 : Les technologies à connaître 3 : Switchs à membrane ou mécaniques ? 4 : Caractéristiques de tous les claviers testés 5 : Tests : claviers alternatifs pour jouer 6 : Tests : gaming membranes 8 : Tests : gaming mécaniques de luxe 9 : Les claviers en fin de vie

Tests : gaming mécaniques

Après avoir passé en revue un certain nombre de claviers dits « à membranes », nous nous penchons maintenant sur le cas des modèles les plus en vue, les claviers mécaniques. Compte tenu de la quantité de produits commercialisés, nous avons créé deux catégories en fonction des prix pratiqués. Bien sûr, la fluctuation de ces tarifs empêchent nos catégories d’être complètement étanches, mais au global, vous retrouvez sur cette page les produits les moins chers et sur la suivante, les modèles « de luxe ».

Klim Dash

Switchs testés : Kailh Red LP / KRO : N / Bruit : léger

Image 1 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
Image 2 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
Image 3 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
Image 5 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
7/10

Klim Dash

89,90€
On aime
  • Contacteurs Kailh de très bonne facture
  • Réactivité et confort des touches
  • Plutôt discret
  • Câble détachable
  • Rétroéclairage de qualité réglable depuis le clavier
  • Très peu encombrant
On n’aime pas
  • Aucun repose-poignets
  • Écho du fait de la structure frameless
  • Aucune touche multimédia
  • Paramétrage succinct
  • Pas de port USB passthrough
  • Câble un peu court
Verdict :

7/10 – Le Klim Dash n’est pas le premier clavier de la jeune société, mais il marque un changement notable dans la mesure où l’utilisation des contacteurs Kailh Red Low Profile permet de revenir sur les défauts du Domination. Ce précédent modèle souffrait effectivement de nuisances sonores désagréables. Les contacteurs Kailh ne font presque aucun bruit à l’activation et le confort s’en ressent. Hélas, soucieux de réduire le volume de son produit, Klim a opté pour une structure frameless qui génère un certain écho au moment de la frappe : rien de dramatique, mais on ne peut pas parler de clavier silencieux, juste discret ce qui est déjà bien. D’autant que la saisie est agréable, les touches réactives et le retour se fait aussi rapidement que sur d’autres mécaniques. À l’usage, le Dash est donc une belle surprise d’autant que son prix de vente tournait pendant un moment autour des 50-60 euros. Hélas, cette époque est révolue et le clavier est aujourd’hui facturé 90 euros. À ce tarif, il est nettement plus difficile de passer sous silence les oublis de Klim : pas de port USB passthrough, un câble tout simple, pas de touche multimédia, aucune fonction macro et aucun logiciel de paramétrage. Reste un modèle bien conçu, réactif et agréable à utiliser qui mérite que l’on s’attarde sur son cas.

plus
Interface USB
Hub USB Non
Toucher Mécanique
Contacteurs Kailh Red LP
Configuration 105 touches
Pavé numérique Oui
Anti-ghosting Oui
Key rollover Oui, complet
Touches programmables Non
Touches multimédias Non
Rétro-éclairage Oui, RGB
Repose-poignets Oui, amovible
Câble 1,5 m
Dimensions 440x130x25 mm
Poids 680 g

Redragon Manticore

Switchs testés : Outemu Red / KRO : N / Bruit : pénible

Image 6 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
Image 7 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
Image 8 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
Image 5 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
6/10

Redragon Manticore

79,90€
On aime
  • Design frameless réussi
  • Réactivité des contacteurs Outemu
  • Rétroéclairage RGB homogène
  • Câble tressé
  • Huit contacteurs « red » pour personnaliser le clavier
  • Résistance aux liquides
On n’aime pas
  • Contacteurs très sonores
  • Écho lié à la structure frameless
  • Pas de macro possibles
  • Repose-poignets fixe
Verdict :

6/10 – Nouveau venu – en France – dans le monde du périphérique gamer, Redragon est implanté en Chine où il possède bureaux d’étude, ingénieurs et usines. Le Manticore est un modèle mécanique dont l’objectif est de satisfaire les plus exigeants des joueurs. Il emploie pour ce faire des contacteurs Outemu Blue dont la réactivité n’est plus à prouver. Hélas, les nuisances sonores sont élevées et en plus du traditionnel clic, il faut faire avec une forme d’écho lié à la structure ouverte (frameless) du clavier. Dommage, car ce design apporte une certaine élégance, mais il implique de faire avec des nuisances sonores que nous qualifions de pénibles. Afin d’atténuer – en partie – ces nuisances, le constructeur livre une petite boîte avec huit contacteurs « red » que l’on peut mettre à la place des « blue », c’est déjà ça de pris. Pour le reste, Redragon fait dans le classique avec rétroéclairage RGB, anti-ghosting et N-key rollover. On remarquera la présence d’un câble tressé et d’un repose-poignets agréable, mais fixe. L’absence de port USB pass-through et un logiciel un peu succinct font partie des ultimes défauts, ceux qui font regretter un prix tournant autour des 80 euros.

plus
Interface USB
Hub USB Non
Toucher Mécanique
Contacteurs Outemu Blue
Configuration 105 touches
Pavé numérique Oui
Anti-ghosting Oui
Key rollover Oui, complet
Touches programmables Non
Touches multimédias Oui, 12 touches
Rétro-éclairage Oui, RGB
Repose-poignets Oui, fixe
Câble 1,8 m
Dimensions 437x172x38 mm
Poids 1400 g

Roccat Vulcan 80

Switchs testés : Roccat Titan / KRO : N / Bruit : inconfort

Image 11 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
Image 12 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
Image 13 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
Image 5 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
7/10

Roccat Vulcan 80

129,95€
On aime
  • Qualité de frappe
  • Réactivité des contacteurs
  • Excellente finition
  • Rétroéclairage bleu efficace
On n’aime pas
  • Prix élevé compte tenu des fonctionnalités
  • Rétroéclairage trop « ouvert »
  • Pas de port USB
Verdict :

7/10 – Nouvelle gamme signée Roccat, la Vulcan se décline en trois produits : les 80, 100 et 120. Les différences sont faibles et nous nous sommes ici basés sur le 80. Design « frameless », keycap de faible hauteur et cadre en aluminium : il a de l’allure. Roccat reprend à son compte les tendances actuelles, mais on regrette l’utilisation de contacteurs classiques. En adoptant des low profiles, Roccat aurait pu nettement gagner en hauteur et en confort. Le Titan ici utilisé est un contacteur maison qui a de faux airs de Cherry MX Brown. Le bilan réactivité est très bon et le confort de frappe appréciable. Le retour de la touche est rapide, sans excès, mais les contacteurs restent assez bruyants. L’utilisation de touche « demi-hauteur » n’agit pas seulement sur l’allure du clavier, mais aussi sur le rétroéclairage : la lumière – ici bleue – baigne l’ensemble du clavier. Par rapport à ses grands frères – 100 et 120 – le Vulcan 80 perd la molette de réglage (rétroéclairage, son). Dommage alors que l’on regrette enfin l’absence de port USB passthrough.

plus
Interface USB
Hub USB Non
Toucher Mécanique
Contacteurs Roccat Titan
Configuration 109 touches
Pavé numérique Oui
Anti-ghosting Oui
Key rollover Oui, complet
Touches programmables Oui, toutes
Touches multimédias Oui, 9 touches
Rétro-éclairage Oui, bleu
Repose-poignets Non
Câble 1,8 m
Dimensions 462x160x32 mm
Poids 970 g

Sharkoon PureWriter TKL

Switchs testés : Kailh Blue low profile / KRO : N / Bruit : léger

Image 16 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
Image 17 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
Image 18 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
Image 5 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
9/10

Sharkoon PureWriter TKL

Compact

59,90€
On aime
  • Excellent design, compact et élégant
  • Touches parfaites pour la saisie
  • Contacteurs réactifs
  • Anti-ghosting et NKRO
  • Câble détachable
  • 2 câbles fournis (50cm / 150cm)
On n’aime pas
  • Rétroéclairage bleu perfectible
  • Aucune macro
  • Câble un peu court
  • Pas de hub USB
  • Contacteurs Blue plus bruyants que les Red
Verdict :

9/10 – À la réception du PureWriter, nous avions été surpris par l’excellence de ce produit signé Sharkoon. Le constructeur récidive aujourd’hui avec le PureWriter TKL qui gagne encore en compacité : à peine plus de 35 cm de long pour 503 grammes ! Ce minimalisme ne se ressent pas le moins du monde à l’usage tant ce modèle est exemplaire sur presque tous les plans. Les contacteurs Kailh low profile constituent l’avenir du switch pour clavier gamer tant ils permettent de concevoir des touches de petite hauteur sans nuire à la réactivité d’ensemble. Attention toutefois, deux versions existent : avec contacteurs Blue / avec contacteurs Red. Les premiers sont sensiblement plus bruyants avec un cliquetis très audible. Ce bruit constitue le plus important défaut d’un modèle qui pourrait aussi bénéficier de macro ou d’un rétroéclairage plus homogène. Compte tenu du prix pratiqué par Sharkoon, il serait malvenu de trop se plaindre.

plus
Interface USB
Hub USB Non
Toucher Mécanique
Contacteurs Kailh Blue low profile
Configuration 89 touches
Pavé numérique Non
Anti-ghosting Oui
Key rollover Oui, complet
Touches programmables Non
Touches multimédias Non
Rétro-éclairage Oui, bleu
Repose-poignets Non
Câble 2 (50 cm / 150 cm)
Dimensions 355x127x35 mm
Poids 503 g

Spirit of Gamer Elite K20

Switchs testés : semi-mécanique / KRO : 26 / Bruit : léger

Image 21 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
Image 22 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
Image 23 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
Image 5 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
6/10

Spirit of Gamer Elite K20

29,90€
On aime
  • Très stable sur le bureau
  • Touche Windows désactivable
  • Silence appréciable
On n’aime pas
  • Encombrant et lourd
  • Câble non détachable
  • Revêtement perfectible des touches
Verdict :

Quand certains constructeurs rivalisent d’ingéniosité pour justifier un tarif toujours plus élevé, Spirit of Gamer reste fidèle à sa ligne de conduite : proposer des produits plus que convenables à petits prix. Le Elite K20 s’inscrit dans cette logique, mais troque les switchs mécaniques du Xpert-K500 pour des semi-mécaniques proches de la technologie membrane. Côté nuisances sonores, le résultat est immédiat et ce K20 est particulièrement discret. La réactivité en fait forcément un peu les frais, mais cela reste raisonnable pour des joueurs peu exigeants. On regrette tout de même le revêtement pas très agréable des touches. Plus gênant, la forme du Elite K20 est complète passée de mode : c’est moche et très encombrant. Heureusement, le poids est garant d’une excellente stabilité sur le bureau. On se retrouve en définitive avec un modèle d’entrée de gamme qui rempli son rôle tout en offrant un rétroéclairage correct. Il ne viendra jamais concurrencer des produits deux à trois fois plus chers, aussi achetez-le en connaissance de cause.

plus

ACGam AG-109R

Switchs testés : Outemu Blue / KRO : N / Bruit : pénible

Image 26 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
Image 27 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
Image 28 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
Image 5 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
6/10

ACGam AG-109R

50€
On aime
  • Design agréable
  • Belles finitions
  • Réactivité des contacteurs Outemu
  • Entièrement programmable
  • Rétroéclairage RGB efficace
  • Pilotes et logiciel plutôt bien pensés
  • Excellente stabilité et format contenu
On n’aime pas
  • Cliquetis des touches très sonores
  • Structure ouverte qui favorise l'écho
  • Touches hautes pour la saisie
  • Fatiguant à l'usage
  • Certaines fonctionnalités sont peintes sur les touches
  • Câble non détachable
  • Pas de hub USB
Verdict :

Constructeur chinois peu connu sous nos latitudes, ACGAM se spécialise dans les périphériques à destination des joueurs. Il se caractérise également par les petits prix de ses solutions. L’AG-109R est l’unique modèle pleine taille produit par ACGAM. Il adopte un design tendance très ouvert et qui évite le superflu. Hélas, cela entraîne une large diffusion des bruits lors de la frappe et l’utilisation de contacteurs Outemu Blue accentue le phénomène : c’est l’un des claviers les plus bruyants de notre dossier. Ces contacteurs compensent par une excellente réactivité et ACGAM intègre les fonctionnalités les plus importantes : anti-ghosting complet, NKRO, éclairage RGB largement paramétrable, touches programmables… Un modèle gamer peu coûteux intéressant pour qui joue au casque !

plus

ACGam AG6X

Switchs testés : Outemu Blue / KRO : N / Bruit : pénible

Image 31 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
Image 32 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
Image 33 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
Image 5 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
7/10

ACGam AG6X

40€
On aime
  • Compacité extrême
  • Jolie finition
  • Contacteurs Outemu Blue efficaces
  • Touches entièrement programmables
  • Câble détachable (port USB type C)
  • Pilotes et logiciel plutôt bien pensés
On n’aime pas
  • Clavier bruyant (cliquetis et léger écho des touches)
  • Pas de pattes pour surélevé le clavier
  • Combinaison nécessaire pour les touches fléchées
  • Fonctions manquantes
  • Pas de hub USB
Verdict :

La gamme de claviers d’ACGAM se compose de deux modèles, voici le format compact plus petit encore que les modèles TKL. Il s’agit d’un 60% avec seulement 63 touches pour moins de 30 cm de large. Forcément, ce clavier est un vrai bonheur pour qui n’aime pas être encombré. La qualité de la frappe reste tout à fait convaincante car les touches sont de taille normale. Il adopte une structure ouverte comme l’AG-109R et si l’ensemble reste très sonore, on note une amélioration : les contacteurs paraissent plus sourds et l’écho se fait moins sentir. Pour le reste, les fonctionnalités du grand frère sont presque toutes au rendez-vous : anti-ghosting, NKRO, touches programmables… Seul manque : le rétroéclairage RGB remplacé ici par un unique blanc qui tire un peu sur le jaune. En dépit de quelques erreurs de conception, l’AG6X est un produit très convaincant pour qui cherche à limiter l’occupation de son espace de travail (ou de jeu !).

plus

Aukey KM-G7

Switchs testés : Outemu Blue / KRO : N / Bruit : pénible

Image 36 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
Image 37 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
Image 38 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
Image 5 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
7/10

AUKEY KM-G7

40€
On aime
  • Design épuré aux finitions réussies
  • Format compact
  • Très bonne réactivité des Outemu Blue
  • Rétroéclairage RGB efficace
  • Semble résistant aux liquides
  • Paramétrage simplissime
On n’aime pas
  • Clavier très bruyant
  • Câble court non détachable
  • Pas de hub USB
  • Pas de logiciel de configuration
Verdict :

Petit à petit, le constructeur Aukey élargit ses gammes. Celui qui n’était qu’un accessoiriste limité aux adaptateurs pour allume-cigares prend de l’assurance et ajoute donc les claviers à son catalogue. Des différents modèles commercialisés, nous avons retenu un produit compact (TKL) et plutôt ambitieux malgré un prix de vente contenu. Le KM-G7 conserve effectivement la majorité des fonctionnalités attendues sur un clavier gamer (anti-ghosting, NKRO, rétroéclairage RGB) même s’il fait l’impasse sur les touches programmables. Aukey accorde sa confiance aux inévitables contacteurs Outemu Blue : leur réactivité est impeccable, mais ils génèrent un bruit important. En jeu, on peut passer outre, mais la saisie au kilomètre n’est pas très agréable, problème accentué par des touches relativement hautes. On regrette aussi qu’Aukey ait soudé le câble de connexion qui ne fait que 1,5 m. Heureusement, le format est très pratique et la présence de profils stockés dans la mémoire du KM-G7 permet de le transporter un peu partout. Un clavier intéressant dont le principal atout reste son prix plancher pour de tels contacteurs.

plus

Gamdias Hermes P3 RGB

Switchs testés : Kailh Brown low profile / KRO : N / Bruit : léger

Image 41 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
Image 42 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
Image 43 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
Image 5 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
6/10

Gamdias Hermes P3 RGB

130€
On aime
  • Design plutôt élégant
  • Rétroéclairage RGB efficace
  • Logiciel complet
  • Bruit des contacteurs contenu
  • Hauteur des touches intéressante
On n’aime pas
  • Saisie qui manque de "ressort"
  • Touche entrée trop petite
  • Lisibilité des touches discutable
  • Manque de stabilité
  • Interface logicielle peu lisible
  • Prix élevé en regard des fonctionnalités
Verdict :

Gamdias est un acteur relativement jeune, mais il prend le marché du périphérique gaming à bras le corps. Son Hermes P3 RGB est un produit ambitieux qui exploite les derniers contacteurs Kailh low profile afin de réduire au maximum l’encombrement des touches, en limiter le bruit et rendre la saisie plus rapide. Hélas, cette troisième promesse n’est pas remplie et la mollesse des touches ne permet pas de taper très rapidement. En revanche, la faible course et la bonne sensibilité des switchs en font un clavier intéressant pour le jeu vidéo. Reste que le tarif officiel de lancement flirte avec les 150 euros et qu’à ce prix on aurait aimé un hub USB, une disposition des touches exempte de défaut (touche entrée trop petite, impression de certaines touches peu lisible) et quelques autres accessoires. Ce Hermes n’est donc pas un mauvais produit, mais il est battu par des modèles concurrents boxant dans la même catégorie qui se révèle plus confortables et plus stables.

plus

Sharkoon PureWriter

Switchs testés : Kailh Blue low profile / KRO : N / Bruit : léger

Image 46 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
Image 47 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
Image 48 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
Image 5 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
9/10

Sharkoon PureWriter

Notre choix

69,99€
On aime
  • Excellent design, compact et élégant
  • Touches parfaites pour la saisie
  • Contacteurs réactifs
  • Nuisances sonores limitées
  • Anti-ghosting et NKRO
  • Câble détachable
  • 2 câbles fournis (50cm / 150cm)
On n’aime pas
  • Rétroéclairage bleu perfectible
  • Aucune macro
  • Câble un peu court
  • Pas de hub USB
Verdict :

9/10 – Davantage connu pour ses boîtiers, Sharkoon dispose d’une large gamme de claviers destinés aux joueurs. Le PureWriter déroge à cette règle en boxant dans toutes les catégories : l’utilisation de contacteurs Kailh Blue low profile permet effectivement de répondre aux exigences des amateurs de saisie au kilomètre et des joueurs. La réactivité est de mise alors que les nuisances sonores sont remarquablement contenues. La frappe est rapide et confortable grâce à l’utilisation de touches de faible hauteur (6,2 mm). Côté jeu, les technologies essentielles telles l’anti-ghosting sont présentes, mais la programmation des touches n’est pas prévue et on doit faire avec un câble de 1,5 m maximum. Enfin, le rétroéclairage bleu, quoique bien homogène, est moins agréable que du blanc. Cela ne suffit toutefois pas à ternir l’excellent tableau de ce PureWriter qui réunit toutes les qualités pour de longues séances de saisie autant que pour du jeu vidéo.

plus
Interface USB
Hub USB Non
Toucher Mécanique
Contacteurs Kailh Blue low profile
Configuration 109 touches
Pavé numérique Oui
Anti-ghosting Oui
Key rollover Oui, complet
Touches programmables Non
Touches multimédias Oui, 4 touches
Rétro-éclairage Oui, bleu
Repose-poignets Non
Câble 2 (50 cm / 150 cm)
Dimensions 436x127x35 mm
Poids 642 g

Spirit of Gamer Xpert-K500

Switchs testés : Outemu Blue / KRO : N / Bruit : inconfort

Image 51 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
Image 52 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
Image 53 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
Image 5 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
6/10

Spirit of Gamer Xpert-K500

60€
On aime
  • Bonne stabilité d'ensemble
  • Repose-poignet amovible
  • Réactivité des contacteurs Outemu
  • Touche Windows désactivable
On n’aime pas
  • Revêtement peu confortable des touches
  • Saisie parfois malaisée
  • Câble non détachable
  • Encombrant et lourd
  • Rétroéclairage peu agréable
  • Aucune macro
Verdict :

Spécialiste des solutions à petit budget, Spirit of Gamer ne trahit pas sa réputation et même s’il nous propose un véritable clavier mécanique, le tarif reste mesuré. Il est d’ailleurs bon de noter que les contacteurs Outemu choisit pour l’occasion proposent une très bonne réactivité. Ils impliquent un cliquetis assez sonore, mais la structure même du Xpert-K500 contient – un peu – ces nuisances. Nous apprécions également que Spirit of Gamer ait pensé à l’anti-ghosting, au NKRO et à la désactivation de la touche Windows. En revanche, petit prix oblige, de multiples concessions ont été réalisées. Le rétroéclairage n’est pas agréable du fait de l’utilisation d’une couleur par ligne. Regrettons également le revêtement employé sur les touches qui rend la saisie peu confortable. Entendons-nous, le Xpert-K500 n’est pas un mauvais bougre et son tarif le rend intéressant, mais certaines lacunes sont difficilement pardonnables.

plus

KLIM Domination

Switchs testés : Outemu Blue / KRO : N / Bruit : inconfort

Image 56 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
Image 57 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
Image 58 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
Image 5 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
7/10

KLIM Domination

59,90€ > Amazon
On aime
  • Bonne réactivité des contacteurs
  • Finition globale réussie
  • Rapport qualité/prix
  • Une couleur différente pour chaque touche
  • Plutôt compact
  • 5 ans de garantie
On n’aime pas
  • Sérigraphie peu lisible
  • Gestion malaisée du rétroéclairage
  • Bruyant
  • Aucune macro / programmation des touches
  • Déséquilibré pieds repliés
Verdict :

Il y a encore six mois, nous ne connaissions pour ainsi dire pas la marque KLIM qui nous fait bonne impression avec ce modèle Domination. Clavier mécanique à prix plancher, il se repose sur des contacteurs chinois de marque Outemu. Ils sont plutôt bruyants, mais la marque ne s’en cache pas et insiste sur leur réactivité, excellente. Nous ne pouvons nous prononcer sur la solidité de ces switchs, mais la garantie de 5 ans inspire évidemment confiance. Compte tenu du prix, ce n’est pas une surprise, mais KLIM néglige l’aspect logiciel de son clavier et le rétroéclairage RGB n’est pas très simple à gérer. En revanche, il est agréable à l’œil et complet dans ses options avec la possibilité de changer la couleur de chaque touche. Mention spéciale pour l’excellent key rollover. Difficile de le conseiller dans le cadre familial – à cause du bruit – le KLIM Domination a de quoi séduire les autres joueurs.

plus

Cooler Master MasterKeys Pro M RGB

Switchs testés : Cherry MX Brown / KRO : N / Bruit : inconfort

Image 61 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
Image 62 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
Image 63 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
Image 5 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
7/10

Cooler Master MasterKeys Pro M RGB

114,26€ > Amazon
On aime
  • Compact et bien conçu
  • Contacteurs très réactifs
  • Frappe rapide et agréable
  • Rétroéclairage touche par touche très complet
On n’aime pas
  • Logiciel limité au rétroéclairage
  • Frappe relativement bruyante
  • Pas de hub USB, de jack audio
  • Esthétique assez quelconque
Verdict :

Un peu décevant de prime abord, le MasterKeys Pro M RGB s’apprécie sur la durée. Esthétiquement parlant, il est un peu trop classique, presque quelconque, et les matériaux utilisés ne font pas très nobles. En revanche, la qualité de frappe est au rendez-vous grâce à une bonne intégration des Cherry MX et une hauteur de touche adéquate. Sans surprise, le silence n’est pas au menu, les Cherry MX Brown / Red ne sont pas connus pour leur discrétion. Reste que Cooler Master a bien soigné les choses. Le rétroéclairage permet par exemple de paramétrer les touches une à une et de nombreux effets sont disponibles dans le logiciel – réussi – livré par le fabricant. Hélas, ce logiciel ne sert qu’à régler le rétroéclairage. Nous aurions bien vu une interface pour gérer les macros par exemple. Nous aurions aussi souhaité un peu plus d’accessoires compte tenu du prix du clavier : pas de hub USB, pas de jack audio… Cooler Master souffle donc le chaud et le froid. Le MasterKeys Pro RGB est incontestablement un bon clavier – qui plus est disponible en trois versions S, M et L en fonction de sa taille – mais il passe à côté de l’excellence en se loupant côté options.

plus

Asus Cerberus Mech RGB

Switchs testés : Kailh Red / KRO : N / Bruit : inconfort

Image 66 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
Image 67 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
Image 68 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
Image 5 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
8/10

Asus Cerberus Mech RGB

127,99€ > Amazon
On aime
  • Clavier très élégant
  • Rétroéclairage de qualité
  • Logiciel relativement riche
  • Qualité de frappe agréable
On n’aime pas
  • Bruit bien présent
  • Interface logicielle à parfaire
  • Manque d'accessoires (hub USB, jack audio)
Verdict :

Au sortir du carton, difficile de ne pas être impressionné par l’élégance du Cerberus Mech RGB, un clavier qu’Asus destine aux joueurs exigeants. Si vous êtes capables de passer outre un bruit relativement important – en particulier sur le modèle avec switch Kailh Red – vous disposerez d’un produit de qualité. La frappe est rapide, agréable et la réactivité est de mise lors des sessions de jeu. La finition est exemplaire et nous prenons les paris : il s’agit d’un clavier qui va durer. L’étendue des options de rétroéclairage tient du gadget, mais c’est un plus sympathique. Nous regrettons tout de même qu’Asus n’en ait pas profité pour peaufiner tous les autres aspects de son produit : nous déplorons ainsi l’absence de port USB supplémentaire ou de connecteurs jacks pour l’audio. Plusieurs hauteurs de pieds auraient aussi été un plus, mais ne boudons toutefois pas notre plaisir, le Cerberus Mech RGB reste un très bon modèle.

plus

Hori Edge 201

Switchs testés : Hori / KRO : N / Bruit : léger

Image 71 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
Image 72 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
Image 73 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
Image 5 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
7/10

Hori Edge 201 Mechanical Gaming Keyboard

40€ > Amazon
On aime
  • Rétroéclairage homogène
  • Finition irréprochable
  • Verrouillage des touches Windows / Tab en jeu
  • Logiciel particulièrement complet
  • Très silencieux pour un mécanique
  • Excellente stabilité
On n’aime pas
  • Inclinaison un peu faible pour une bonne frappe
  • Logiciel complexe
  • Contacteurs Hori un peu "mous"
Verdict :

Spécialiste des périhpériques pour joueurs et, notamment, des sticks arcade pour lequel il est connu et reconnu, Hori distribue depuis quelques temps déjà un clavier gamer. L’Edge 201 n’est un modèle au rabais et on sent que les détails ont été pensés. Le rétroéclairage est ainsi d’excellente qualité quoique limité à une seule couleur. L’anti-ghosting fonctionne à merveille et le logiciel permet à peu près toutes les fantaisies, toutes les programmations de touches. Hélas, il est relativement complexe à maîtriser et l’Edge 201 se repose sur des contacteurs qui laissent perplexes. Ils sont certes silencieux et précis, mais le touché paraît très mou et se rapproche parfois des contacts à membranes. De fait, l’Edge 201 est très silencieux pour un clavier mécanique, mais risque de décevoir certains joueurs. À tester avant l’achat.

plus

Logitech G413

Switchs testés : Romer-G / KRO : 26 / Bruit : pénible

Image 76 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
Image 77 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
Image 78 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
Image 5 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
7/10

Logitech G413

84,99€ > Amazon
On aime
  • Contacteurs Romer-G convaincants
  • Design et finition réussis
  • Port USB pass-through
  • Encombrement réduit
  • Coques gaming fournies
On n’aime pas
  • Design qui accentue le bruit
  • Rétro-éclairage à couleur unique
  • Profondeur réduite, mais largeur importante
Verdict :

Impossible, au premier coup d’œil, de ne pas être frappé par l’élégance du G413. Logitech laisse complètement de côté le design agressif de certains modèles pour capitaliser sur l’élégance du G810 et nous en sommes ravis. Le constructeur va d’ailleurs plus loin dans le minimalisme en limitant considérablement l’encombrement de son G413. Hélas, le design ouvert n’est pas sans reproche et, privé de tout carénage, les contacteurs Romer-G se montrent un peu plus bruyants que les précédents Logitech. Ils restent en revanche sensibles et réactifs. Logitech a eu la très bonne idée d’intégrer un port USB sur la tranche du clavier et plutôt que de dépenser de l’argent dans un rétro-éclairage RGB, il se limite à une couleur tout en garantissant une excellente luminosité. Le G413 est complété par l’excellent logiciel Logitech qui permet de régler les fonctions des touches F1 à F12, de paramétrer le mode jeu (désactivation de touches pendant les parties)… Un clavier bien sous tout rapport. À quand une version TKL, M. Logitech ?

plus

Nacon Pro Gaming Keyboard CL-510

Switchs testés : n.c. / KRO : 4 / Bruit : pénible

Image 81 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
Image 82 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
Image 83 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
Image 5 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
5/10

Nacon Pro Gaming Keyboard CL-510

100,95€ > Fnac
On aime
  • Prix intéressant
  • rétro-éclairage réussi
  • Contacteurs réactifs
On n’aime pas
  • Imposant avec son repose-poignets
  • Pas d'anti-ghosting
  • Encombrement important
  • Saisie bruyante
  • Roue de volume peu pratique
Verdict :

Au travers de deux manettes résolument haut de gamme, Nacon a une entrée remarquée dans le monde des périphériques pour joueurs. Hélas, côté claviers, les résultats sont moins probants. Ce modèle mécanique repose sur des contacteurs de marque inconnue qui s’avèrent réactifs, mais font hélas beaucoup de bruit, la faute également à ce design très ouvert. Nacon a imaginé un système pour permuter les fonctions des touches fléchées / ZQSD, mais dans les faits ce n’est pas très utile. Dans le même ordre d’idée, l’intégration de cette roulette pour gérer le volume n’est pas le meilleur choix. Heureusement, tout n’est pas négatif et le rétro-éclairage est efficace, un système d’enregistrement des macros est présent sans nécessiter le moindre logiciel et la saisie est rapide. Cela dit, même à petit prix, peut-on encore proposer un clavier à destination des joueurs sans réelle fonction d’anti-ghosting ?

plus

Speedlink Ultor

Switchs testés : Kailh Red / KRO : N / Bruit : inconfort

Image 86 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
Image 87 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
Image 88 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
Image 5 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
9/10

Speedlink Ultor

119,99 € > Amazon
On aime
  • Excellence du design
  • Encombrement réduit
  • Qualité de la frappe
  • Logiciel assez complet
  • Finition remarquable
On n’aime pas
  • Absence de pavé numérique
  • Bruit des contacteurs Kailh Red
  • Logiciel perfectible
Verdict :

Speedlink s’est spécialisé dans les produits d’entrée de gamme. Ce n’est pas le cas avec ce clavier Ultor que l’on trouve rarement à moins de 100 euros. Pourtant le résultat mérite largement l’investissement et il s’agit simplement d’un des meilleurs rapport qualité / prix du marché… pourvu que le format tenkyless soit à votre goût. Nous apprécions de pouvoir ainsi gagner de la place sur le bureau, mais l’absence de pavé numérique peut gêner d’autant que Speedlink ne permet aucune émulation via la touche Fn. Dommage. En dehors de cette lacune, c’est un presque sans faute. Les contacteurs Kailh Red sont largement au niveau de leurs homologues Cherry MX et le bruit est là aussi leur unique défaut. Précision et réactivité en font d’excellents compagnons de jeu autant que de saisie. La finition de l’Ultor est exemplaire, le design achevé et l’anti-ghosting irréprochable. Un véritable bonheur !

plus

Corsair K65 RadidFire

Switchs testés : Cherry MX Speed RGB / KRO : N / Bruit : inconfort

Image 91 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
Image 92 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
Image 93 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
Image 5 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
8/10

Corsair K65 RGB RapidFire

Coup de coeur

156,90€ > Amazon
On aime
  • Solide
  • Équipement ultra-complet
  • Finition au top
  • Touches faciles, reposantes et rapides
On n’aime pas
  • Attention aux erreurs de frappes !
  • Repose poignet un peu bas
  • Logiciel CUE à simplifier
Verdict :

8/10 – Pas de quoi réellement améliorer vos statistiques dans les jeux vidéo… Mais ce Corsair K65 RGB RapidFire est le prototype d’un clavier de luxe au style épuré : solide, complet en termes de fonctions, confortable, mais sans en faire trop, à part les LED RGB bien sûr. Un vrai plaisir à utiliser, mais attention, il faudra être un joueur de haut-rang pour en profiter sans faire d’erreur de frappe. Il nous semble toutefois un peu cher encore pour le conseiller les yeux fermés.

plus
Interface USB
Hub USB Oui
Toucher Mécanique
Contacteurs Cherry MX Speed RGB
Configuration 92 touches
Pavé numérique Non
Anti-ghosting Oui
Key rollover Oui, complet
Touches programmables Oui
Touches multimédias Oui, 4 touches
Rétro-éclairage Oui, RGB
Repose-poignets Oui, amovible
Câble 1,8 m
Dimensions 355x165x38 mm
Poids 860 g

Roccat Suora

Switchs testés : Cherry MX Brown / KRO : N / Bruit : pénible

Image 96 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
Image 97 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
Image 98 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer

Image 5 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
7/10

Roccat Suora / FX

91,49€ > Amazon
On aime
  • Excellente forme de touche
  • Agréable à utiliser
  • Bon logiciel
  • Prix
On n’aime pas
  • Format trop classique
  • Résonance de la plaque d'aluminium
Verdict :

Ce clavier est trop classique, mais il a un avantage non négligeable face à la concurrence : son prix. Identique au Suora FX (en RGB), ses LED bleues sont amplement suffisantes, et ses touches sont un plaisir ! Seul problème : il est très bruyant, non seulement à cause de ses touches mécaniques, mais aussi du fait de sa plaque d’aluminium, qui amplifie tout.

plus

Corsair Gaming Strafe

Switchs testés : Cherry MX Red (Blue,  Brown, Silent) / KRO : N / Bruit : inconfort (léger en Silent)

Image 101 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
Image 102 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
Image 103 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
Image 5 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
8/10

Corsair Gaming Strafe

81,99 € > Amazon
On aime
  • Un vrai confort de frappe
  • Finition exemplaire
  • Rétroéclairage efficace
  • Touches antidérapantes en plus
  • Hub USB 1 port
  • Anti-ghosting de qualité
On n’aime pas
  • Logiciel un peu compliqué
  • Patins antidérapants trop petits
  • Fixation fragile du repose-poignets
Verdict :

Corsair est auréolé d’une réputation assez remarquable que ce clavier ne va pas ternir. Bien sûr, le Strafe n’est pas un modèle parfait, mais il dispose de très nombreuses qualités qui font de lui un produit agréable à utiliser et capable de plaire à presque tous les profils d’utilisateurs. Parmi les petits détails qui font la différence, on notera la présence d’un port USB, d’un anti-ghosting véritablement complet et d’un logiciel impressionnant permettant toutes les fantaisies. Plus important que tout cela, c’est toutefois la qualité de la frappe – remarquable – et la présence d’un modèle MX-Silent (plus discret) que nous saluons. Corsair se loupe simplement sur l’ergonomie de son logiciel et une fixation trop fragile de son repose-poignets.

plus

The G-Lab KEYZ#MECA

Switchs testés : Jixian Blue / KRO : N / Bruit : pénible

Image 106 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
Image 107 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
Image 5 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
8/10

The G-Lab KEYZ#MECA

46,99€ > Amazon
On aime
  • Prix intéressant
  • Qualité des contacteurs "clones"
  • Design très abouti
  • Anti-ghosting complet
On n’aime pas
  • Clavier bruyant
  • Touches un peu hautes
  • Inversion suppr./fin
  • Petits soucis de finition
Verdict :

The G-Lab tente de se faire un nom dans le petit monde du clavier PC et avec le KEYZ#MECA, il dispose d’un argument de poids… à petit prix. Afin de proposer un modèle mécanique à moins de 80 euros, le constructeur a choisi des contacteurs Jixian. Ils sont efficaces et permettent une frappe de qualité, mais produisent en revanche beaucoup de bruit, plus encore que les fameux Cherry MX Red ! Vous êtes prévenus, mais si le bruit ne vous gêne pas plus que cela, vous pourrez profiter d’un clavier au design abouti et à l’anti-ghosting impeccable. Notons toutefois quelques défauts de jeunesse comme des touches peut-être un peu hautes – en particulier lors de la saisie – et des petits soucis de finition comme ces touches suppr. / fin qui sont inversées. Heureusement, rien d’insurmontable.

plus

SteelSeries APEX M500

Switchs testés : Cherry MX Red / KRO : N / Bruit : inconfort

Image 110 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
Image 111 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
Image 112 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
Image 5 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
7/10

SteelSeries Apex M500

107,46€ > Amazon
On aime
  • Touches très agréables
  • Solidité
  • Pas de résonance
  • Rétroéclairage raisonnable
  • Logiciel de contrôle Engine 3
On n’aime pas
  • Trop classique et donc un peu cher
Verdict :

L’Apex M500 est un clavier brut de décoffrage, simple et efficace. Son principal avantage, ses touches assez larges, très confortables pour du jeu rapide et précis. Son format reste toutefois un peu trop classique, et donc le prix a du mal à passer. Sa base n’est pas en métal, mais le clavier pèse un poids qui reflète une bonne solidité, et ne génère pas de bruit de résonance métallique. Autre atout majeur : son logiciel de contrôle SteelSeries est un vrai plaisir !

plus

Logitech G610 Orion

Switchs testés : Cherry MX Brown (Red) / KRO : N / Bruit : inconfort

Image 115 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
Image 116 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
Image 117 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
Image 5 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
8/10

Logitech G610 Orion

139,00€ > Amazon
On aime
  • Élégance et sobriété
  • Une frappe précise et agréable
  • Logiciel Logitech Assistant réussi
  • Finition de qualité
On n’aime pas
  • Pas de touches macros dédiées
  • Touches multimédias de moindre qualité
Verdict :

Valeur sure dans le monde du périphérique PC, Logitech ne trahit pas sa réputation avec le G610 Orion qu’il décline en deux versions selon le contacteur employé (Cherry MX Brown ou Red). Par rapport à ce qu’il a pu réaliser par le passé, Logitech opte aujourd’hui pour davantage de sobriété et nous en sommes ravis. Le résultat est très élégant, même si le produit reste relativement large. Certains regretteront l’absence d’un repose-poignet, mais nous préférons nous focaliser sur les atouts d’un modèle à la frappe très agréable. L’anti-ghosting est irréprochable et le rétroéclairage pratique sans être aveuglant. Le clavier est aisément paramétrable grâce à l’excellent Logitech Assistant. Au final, seuls subsistent quelques reproches bien anecdotiques comme ces touches multimédias à la finition très moyenne ou l’absence de touches macros dédiées. Rappelons pour finir que malgré l’utilisation de contacteurs Cherry MX, Logitech sait contenir le prix de son clavier.

plus

Konix Drakkar Asgard Aura

Switchs testés : Jixian Brown / KRO : N / Bruit : pénible

Image 120 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
Image 121 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
Image 122 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
Image 5 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
7/10

Konix Drakkar Asgard Aura

53,99€ > Amazon
On aime
  • Prix intéressant
  • Anti-ghosting efficace
  • Inversion des touches ZQSD / fléchées
  • Verrouillage de la touche Windows
  • Rétroéclairage modéré
  • Précision de la frappe
On n’aime pas
  • De gros problèmes avec le logiciel
  • Quelle marque de contacteurs ?
Verdict :

Nouveau venu dans le monde du clavier, Konix souffle le chaud et le froid. Les modèles Bifrost et Midgard ne nous ont pas convaincus, mais cet Asgard Aura est nettement meilleur. Il y a encore des détails qui fâchent comme le logiciel totalement à revoir et l’impossibilité de bien gérer la personnalisation de l’ensemble. En revanche, en ce qui concerne le hardware, c’est plutôt une bonne pioche. L’anti-ghosting fonctionne très bien et des petits détails viennent faire la différence comme l’inversion des touches ZQSD / fléchées ou le verrouillage de la touche Windows. Plus important que tout, la qualité de la frappe est très correcte, même si nous aurions aimé connaître la provenance des contacteurs. Ces derniers s’avèrent précis sans que les nuisances sonores ne viennent casser les oreilles. Enfin, de petits détails de finition font plaisir comme la présence de patins antidérapants très efficace. Espérons donc que Konix se décide à revoir son logiciel… et à le traduire tant qu’à faire !

plus

Roccat Ryos MK Pro

Switchs testés : Cherry MX Black (Blue, Brown, Red) / KRO : 30 / Bruit : inconfort

Image 125 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
Image 126 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
Image 127 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
Image 5 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
7/10

Roccat Ryos MK Pro

173,98€ > Amazon
On aime
  • Repose-poignets bien pensé
  • Anti-ghosting efficace
  • Hub USB 2 ports
  • Rétroéclairage largement personnalisable
On n’aime pas
  • Clavier particulièrement encombrant
  • Nuisances sonores élevées
  • Fragilité constatée du rétroéclairage
Verdict :

Avec le Ryos MK Pro, Roccat fait confiance aux contacteurs Cherry MX. Toute la gamme est là et vous devriez pouvoir trouver la réactivité qui vous convient. En revanche, peu importe le contacteur que vous allez retenir, ce clavier est bruyant, plus que la moyenne : la faute peut-être à la conception des touches. Autre regret, ce modèle est très encombrant : comptez plus de 50 cm de large ! Pour le reste, c’est du bon travail et qu’il s’agisse de l’anti-ghosting, des touches paramétrables, des raccourcis multimédias ou du repose-poignet, Roccat livre une copie sérieuse. Le constructeur a même pensé aux jacks audios et au hub USB. En revanche, de nombreux utilisateurs se plaignent de la fragilité des LED du rétroéclairage. Nous n’avons rencontré aucun problème, mais vous voilà prévenus.

plus

Cherry MX-Board 3.0

Switchs testés : Cherry MX Brown (Red) / KRO : 14 / Bruit : léger (ou inconfort)

Image 130 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
Image 131 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
Image 132 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
Image 5 : Comparatif : 69 claviers testés pour mieux jouer
6/10

Cherry MX-Board 3.0

54,99€ > Amazon
On aime
  • Des touches demi-hauteur agréables pour la saisie
  • Un design tout en sobriété
  • Le câble USB détachable
On n’aime pas
  • Des touches demi-hauteur peu pratiques pour le jeu
  • Pas de rétroéclairage
  • Des fonctionnalités très limitées
Verdict :

Malgré un tarif relativement élevé, ce Cherry MX-Board 3.0 embarque un minimum de fonctionnalité et adopte une finition qui semble quelconque. Ce second point est en fait un bel effort de sobriété qui tranche avec les extravagances d’autres constructeurs. Hélas, la faiblesse des fonctionnalités est une réalité moins excusable : pas de rétroéclairage, pas la moindre touche à programmer et des raccourcis multimédias peu nombreux. Côté jeu vidéo, anti-ghosting et rollover sur 14 touches semblaient de bons arguments, mais malgré la présence de contacteurs Cherry MX, le 3.0 souffre d’une réactivité bizarre, en partie due à leur format demi-hauteur. Ce dernier se prête plutôt à de la saisie au kilomètre et c’est d’ailleurs plutôt à cette fin que nous conseillons ce clavier.

plus

Sommaire :

  1. Intro et sélection des meilleurs claviers gaming
  2. Les technologies à connaître
  3. Switchs à membrane ou mécaniques ?
  4. Caractéristiques de tous les claviers testés
  5. Tests : claviers alternatifs pour jouer
  6. Tests : gaming membranes
  7. Tests : gaming mécaniques
  8. Tests : gaming mécaniques de luxe
  9. Les claviers en fin de vie