Accueil » Comparatif » Comparatif de disques durs : 29 modèles testés

Comparatif de disques durs : 29 modèles testés

1 : Intro et sélection des meilleurs HDD 2 : Différentes tailles, différentes vitesses 4 : Seagate Exos X14 14 To : le plus performant 5 : Seagate Laptop SSHD 1 To : le SSHD 2,5 pouces le plus rapide 6 : Seagate Mobile HDD 2 To : le meilleur HDD 2,5 pouces 7 : Toshiba P300 2 To : le plus intéressant à moins de 100 euros 8 : Protocole de test 9 : Tests pratiques : copie de fichiers, indice global 10 : Benchmarks pratiques : applications et jeux 11 : Lectures, écritures et temps d'accès 12 : Mesures IOPS (accès aléatoires) 13 : Tous les disques durs testés, classés par marque

Des marques et des formats

Dans le petit monde des disques durs, il y a deux choses importantes à savoir avant de faire un choix qui n’est pas lié directement aux performances. La première, c’est la confusion entre les différentes marques, la seconde, c’est le choix de l’épaisseur du disque dur.

Les marques

Image 1 : Comparatif de disques durs : 29 modèles testés

Il y a quelques années, de nombreux fabricants proposaient des disques durs. On avait Hitachi GST (ex-IBM), Fujitsu, Toshiba, Seagate, Western Digital et Samsung. Si tous les fabricants ne produisaient pas toutes les gammes (Western Digital a longtemps évité les modèles 2,5 pouces, Toshiba ne proposait que des modèles 1,8 pouce et 2,5 pouces), le choix était large.

Puis il y a eu des acquisitions en série : Toshiba a racheté la branche stockage de Fujitsu, Seagate a racheté la branche stockage de Samsung et Western Digital a racheté Hitachi GST. Les instances européennes et américaines, devant ces rachats, ont obligé Western Digital à céder une partie des usines d’Hitachi GST à Toshiba, pour que la société puisse vendre des disques durs 3,5 pouces.

Image 2 : Comparatif de disques durs : 29 modèles testés

Dans la pratique, les marques sont restées longtemps disponibles sous les anciens noms, mais depuis quelques mois, ça évolue. Les références Samsung (SpinPoint) sont désormais vendues sous la marque Seagate, et les références HGST sont vendues sous la marque Western Digital ou sous la marque Toshiba. En parallèle, on retrouve parfois des vendeurs qui utilisent encore les anciennes marques. Attention donc, certains modèles identiques sont disponibles sous plusieurs marques.

Actuellement, on a donc des disques durs Seagate (les gammes Samsung sont vendues sous la marque Seagate), des disques durs Toshiba, des disques durs HGST — la société, filiale de Western Digital, ne peut plus utiliser le nom Hitachi — et des disques durs WD (Western Digital).

Pour des questions pratiques, nos tests ayant été effectués généralement sous les anciens noms, ne vous étonnez pas de trouver un Samsung SpinPoint dans nos tests et un Seagate SpinPoint en magasin.

L’épaisseur

Second point, l’épaisseur. C’est un problème essentiellement dans le monde 2,5 pouces, ou plusieurs modèles sont présents. Historiquement, les disques durs 2,5 pouces mesurent 9,5 mm d’épaisseur et la majorité des disques durs et des ordinateurs sont prévus pour ce format.

Il y a quelques années, pour augmenter la capacité, certains constructeurs ont proposé des modèles de 12,5 mm, ce qui permet d’intégrer plus de plateaux. Ces modèles existent toujours et on les retrouve dans les boîtiers externes et — parfois — pour les modèles de grande capacité (3 ou 4 To). Tous les ordinateurs n’acceptent pas les disques durs de 12,5 mm et c’est un point à prendre en compte.

Dans certains cas, on trouve aussi des disques durs de 15 mm d’épaisseur. Ce sont des modèles dit SFF (Small Form Factor) et ils sont généralement destinés au monde professionnel et aux serveurs. Le VelociRaptor, présent dans nos tests, est de ce type. Les modèles SFF ne rentrent pas dans les PC portables pour deux raisons : l’épaisseur mais aussi l’alimentation. Alors que les modèles 2,5 pouces sont alimentés en 5 V, les modèles SFF nécessitent du 12 V comme les disques durs 3,5 pouces.

Depuis 2010, on trouve aussi des disques durs et des SSD de 7 mm : ils sont souvent utilisés dans les Ultrabooks et dans les appareils mobiles comme les tablettes. Ils se contentent d’un seul plateau, ce qui limite les capacités, et sont souvent plus onéreux que les modèles classiques. Un modèle de 7 mm rentre dans un emplacement classique (9,5 mm) mais il peut poser des problèmes dans certains portables, quand le disque dur est utilisé pour rigidifier la coque. Certains modèles sont d’ailleurs livrés avec une plaque à placer sur le disque dur pour le rendre plus épais.

Enfin, des modèles de 5 mm d’épaisseur sont disponibles depuis quelques mois. Il existe deux versions des modèles de 5 mm, selon le connecteur utilisé. On trouve des modèles dotés d’un connecteur SATA classique (notamment chez Seagate) et d’autres équipés d’une prise différente, utilisée essentiellement dans le monde de l’OEM et sur les disques durs de Western Digital. Les disques durs de 5 mm sont dotés d’un seul plateau, ce qui limite la capacité, et sont destinés à des marchés particuliers, comme les Ultrabooks. Ils sont vendus essentiellement comme solution d’upgrade pour des Ultrabooks, si vous devez installer un disque dur dans une machine classique ou un boîtier externe, les modèles 7 mm et 9,5 mm sont plus adaptés.

Sommaire :

  1. Intro et sélection des meilleurs HDD
  2. Différentes tailles, différentes vitesses
  3. Des marques et des formats
  4. Seagate Exos X14 14 To : le plus performant
  5. Seagate Laptop SSHD 1 To : le SSHD 2,5 pouces le plus rapide
  6. Seagate Mobile HDD 2 To : le meilleur HDD 2,5 pouces
  7. Toshiba P300 2 To : le plus intéressant à moins de 100 euros
  8. Protocole de test
  9. Tests pratiques : copie de fichiers, indice global
  10. Benchmarks pratiques : applications et jeux
  11. Lectures, écritures et temps d'accès
  12. Mesures IOPS (accès aléatoires)
  13. Tous les disques durs testés, classés par marque