Accueil » Comparatif » Comparatif de Radeon RX 480 : 7 cartes testées en profondeur

Comparatif de Radeon RX 480 : 7 cartes testées en profondeur

1 : Intro et sélection des meilleures RX 480 2 : Résultats : performances en jeu 3 : Résultats : conso, bruit, températures 4 : AMD Radeon RX 480 Reference 5 : Asus RX 480 Strix 6 : HIS RX 480 IceQ X² Roaring Turbo 7 : MSI RX 480 Gaming X 8G 8 : Sapphire RX 480 Nitro+ 9 : Powercolor RX480 Red Devil

XFX RX480 GTR Black Edition

Image 1 : Comparatif de Radeon RX 480 : 7 cartes testées en profondeur

La RX480 GTR Black Edition (BE) de XFX partage plus qu’un air de famille avec la RX480 IceQ X² Roaring Turbo de HIS que nous avons déjà testée. Les deux cartes possèdent en effet le même PCB et les mêmes composants et ne se différencient qu’au niveau du système de refroidissement et du firmware.

Les deux marques appartiennent en effet à la société Pine : cela permet des économies à l’achat et rationalise les ressources nécessaires à l’assemblage. Cela dit, les deux cartes sont loin d’être des clones et ont leur caractère propre, même si elles sont en commun un grave défaut de conception.

Image 2 : Comparatif de Radeon RX 480 : 7 cartes testées en profondeur

Présentation

Nettement en dessous du kilo, la carte se place dans la moyenne des cartes testées avec 937 grammes sur la balance. Elle mesure 28 cm de long (de l’équerre PCI à la pointe de la coque de refroidissement) pour 12,5 cm de haut (de la fente PCI au sommet de la coque) et 3,5 cm d’épaisseur, typique pour une carte dual slot.

Image 3 : Comparatif de Radeon RX 480 : 7 cartes testées en profondeurImage 4 : Comparatif de Radeon RX 480 : 7 cartes testées en profondeur

La plaque arrière déborde de 5 mm, une donnée à prendre en compte dans une configuration ITX ou bien lorsque l’on possède un radiateur CPU imposant. La carte est d’apparence discrète, voire passe-partout, avec sa coque en plastique noir. On pourra l’égayer quelque peu en remplaçant les modules noirs des ventilateurs par d’autres de couleur. 

Image 5 : Comparatif de Radeon RX 480 : 7 cartes testées en profondeur

Les lamelles du radiateur sont malheureusement orientées à l’horizontale, ce qui implique un surcroît de chaleur pour la carte mère et exclut toute dissipation via l’extrémité de la carte. Sur le dessus de la carte, on retrouve le logo XFX rétroéclairé ainsi qu’un connecteur d’alimentation PCIe à 8 broches.

Image 6 : Comparatif de Radeon RX 480 : 7 cartes testées en profondeurImage 7 : Comparatif de Radeon RX 480 : 7 cartes testées en profondeur

À l’extrémité de la carte pointent trois des quatre caloducs de 6 mm d’épaisseur. L’équerre PCI comporte les sorties standards à savoir une sortie DVI-D, trois DisplayPort 1.4 et une HDMI 2.0. On retrouve aussi une grille d’aération reprenant le logo XFX et quelques petites ouvertures qui n’ont qu’un effet décoratif en raison de l’orientation des ailettes radiateur.

Image 8 : Comparatif de Radeon RX 480 : 7 cartes testées en profondeurImage 9 : Comparatif de Radeon RX 480 : 7 cartes testées en profondeur

Composants et alimentation électrique

Image 10 : Comparatif de Radeon RX 480 : 7 cartes testées en profondeurÔtons la plaque arrière et le système de refroidissement pour observer la répartition des composants sur le PCB. XFX s’inspire du design de référence puisqu’il a laissé le GPU sur la partie gauche du PCB. Mais ce dernier est nettement plus long et on a l’impression que la carte a été simplement étirée, puisqu’à part les étages de conversion de courant, les composants se font rares sur le côté droit du PCB. On aurait pu facilement réaliser une carte plus compacte.

Comme sur le design de référence, on retrouve 8 modules de 1 Go de DDR5 Samsung K4G80325FB HC25. Ces modules sont spécifiés pour une température maximale de 85°C et leur fréquence peut monter à 2000 MHz.

Image 11 : Comparatif de Radeon RX 480 : 7 cartes testées en profondeurImage 12 : Comparatif de Radeon RX 480 : 7 cartes testées en profondeur

Le GPU est ravitaillé en courant par six phases régies par un contrôleur PWM IR 3567 d’International Rectifier. Sur chaque phase, la tension est gérée par un driver CHL 8510 qui commande les MOSFET.

Image 13 : Comparatif de Radeon RX 480 : 7 cartes testées en profondeurImage 14 : Comparatif de Radeon RX 480 : 7 cartes testées en profondeur

La transformation du courant proprement dite est assurée sur chaque phase par un MOSFET IRD 6811 en high-side et un IRF 6894 en low-side. Ces MOSFET ont une coque en métal, ce qui permet une meilleure dissipation de la chaleur, mais peut aussi entraîner des courts-circuits.

Les bobines à noyau ferrite sont recouvertes d’une fine coque sur laquelle on a peint une croix. Ce ne sont donc pas les mêmes que sur la carte HIS. Malheureusement, leur qualité est identique, c’est à dire moyenne, et elles engendrent des vibrations perceptibles à l’oreille.

Image 15 : Comparatif de Radeon RX 480 : 7 cartes testées en profondeurImage 16 : Comparatif de Radeon RX 480 : 7 cartes testées en profondeur

Pour la mémoire, on reste sur du classique avec une phase du côté droit du PCB pour les modules mémoire complétés par une deuxième pour les composants périphériques et les contrôleurs. Sur chaque phase, un contrôleur buck APW 8722 dirige un MOSFET SM4377 en high-side et deux SM4373 en low-side, tous les trois fabriqués par Sinopower.

Image 17 : Comparatif de Radeon RX 480 : 7 cartes testées en profondeurImage 18 : Comparatif de Radeon RX 480 : 7 cartes testées en profondeur

Consommation et respect des normes

La consommation de cette carte overclockée se situe bien au-dessus de la carte de référence. Au repos, la carte consomme plus de 19 W, une valeur que l’on ne devrait plus voir de nos jours et qu’on peut mettre sur le compte d’une tension trop haute par défaut et de la fréquence au repos relativement élevée de 300 MHz.

En jeu, la carte atteint presque 190 W et dépasse ainsi de plus de 25 W la carte de référence, tandis qu’en test de torture, la consommation s’envole à 212 W. XFX a donc fixé sur la RX480 GTR BE une limite consommation un peu moins élevée que HIS. Les deux cartes sont pourtant aussi rapides.

Cette limite atteinte, il n’y a plus vraiment de marge de manœuvre pour améliorer encore les performances. Comme sur toutes les cartes, on relève de courts pics qui, s’ils n’entrent pas en compte dans notre mesure finale, indiquent qu’il faudra un bloc d’alimentation solide pour satisfaire l’appétit de la carte.

Image 19 : Comparatif de Radeon RX 480 : 7 cartes testées en profondeur

Les deux graphiques ci-dessous montrent l’évolution de la consommation pendant 2 minutes en jeu et lors du stress-test. Nous nous basons sur ces mesures pour établir la consommation moyenne.

Image 20 : Comparatif de Radeon RX 480 : 7 cartes testées en profondeurImage 21 : Comparatif de Radeon RX 480 : 7 cartes testées en profondeur

Passons maintenant au contrôle de l’intensité du courant, qui, nous allons le voir, est très problématique. Observons tout d’abord les graphiques montrant l’évolution de l’intensité du courant au niveau des différentes sources d’alimentation :

Image 22 : Comparatif de Radeon RX 480 : 7 cartes testées en profondeurImage 23 : Comparatif de Radeon RX 480 : 7 cartes testées en profondeur

Le résultat est sans appel : c’est très mauvais. Souvenons-nous du lancement de la Radeon RX480. Nous avions alors pointé du doigt le dépassement de la norme autorisée au niveau de l’alimentation 12 V de la carte mère et AMD avait dû ajuster le tir via une mise à jour des pilotes. XFX semble ne pas avoir appris des erreurs des autres puisque les valeurs relevées ici sont encore plus préoccupantes !

Image 24 : Comparatif de Radeon RX 480 : 7 cartes testées en profondeur

Avec plus de 7 A au niveau de l’alimentation 12 V de la carte mère, la carte dépasse de 27 % la norme PCI SIG qui stipule que l’intensité du courant ne doit pas excéder 5,5 A !

Même si les cartes mères actuelles sont équipées d’une 4e broche qui permet de mieux répartir l’intensité du courant, nous ne pouvons que déconseiller fortement les joueurs désireux d’upgrader leur machine, mais ne possédant pas de connaissance approfondie des composants présents sur leur carte mère.

Système de refroidissement et températures

Le système de refroidissement et simple et sans surprise. XFX utilise une plaque arrière protégée de la chaleur par un film sur la face cachée de la plaque. Elle garantit donc la stabilité de la carte et lui donne un aspect plus premium, mais ne participe pas à la dissipation.

Image 25 : Comparatif de Radeon RX 480 : 7 cartes testées en profondeur

La mémoire n’est pas refroidie par le bloc de refroidissement principal, mais par une petite plaque individuelle placée sous le radiateur. On verra dans quelle mesure cette solution permet un refroidissement adéquat de la mémoire.

Image 26 : Comparatif de Radeon RX 480 : 7 cartes testées en profondeur

Le système de refroidissement est composé d’un bloc en cuivre au niveau du GPU dans lequel quatre caloducs à base de métaux composites non nickelés d’une épaisseur de 6 mm viennent se fondre. Le bloc en cuivre est relié au radiateur avant via une plaque en aluminium. Un des quatre caloducs est recourbé à 180° et transmet également la chaleur vers le radiateur avant. Les trois autres caloducs transportent quant à eux la chaleur vers l’extrémité de la carte.

Image 27 : Comparatif de Radeon RX 480 : 7 cartes testées en profondeur

La capacité de refroidissement de ce système est plutôt bonne puisqu’en jeu, une fréquence de 1338 MHz est tenue de manière presque constante. La cause de cette très bonne performance est à chercher du côté de la limite de consommation très haute, que l’on parvient seulement à atteindre en stress test, et encore, de manière ponctuelle.

Image 28 : Comparatif de Radeon RX 480 : 7 cartes testées en profondeurImage 29 : Comparatif de Radeon RX 480 : 7 cartes testées en profondeur

Considérons maintenant la répartition des températures à la surface du PCB. Avec presque 73°C boîtier ouvert et un peu plus de 73°C boîtier fermé, les convertisseurs de tension sont à peu près aussi chauds que le GPU qui se stabilise aux alentours de 73°C.

Le module mémoire le plus chaud se trouve exactement au milieu. Si 80°C ne sont pas dramatiques, on se rapproche lentement de la température maximale préconisée de 85°C.

Image 30 : Comparatif de Radeon RX 480 : 7 cartes testées en profondeurImage 31 : Comparatif de Radeon RX 480 : 7 cartes testées en profondeur

En stress test, on relève 76°C au niveau des convertisseurs de tension. La température reste aussi stable au niveau du GPU à 77°C, principalement grâce à l’action des ventilateurs qui augmentent dans les tours. La mémoire atteint par contre presque la température maximale recommandée. En été, les modules dépasseront probablement cette valeur.

Image 32 : Comparatif de Radeon RX 480 : 7 cartes testées en profondeurImage 33 : Comparatif de Radeon RX 480 : 7 cartes testées en profondeur

Le refroidissement passe donc de justesse notre test des températures. Si la carte est, comme on va le voir, moins bruyante que sa jumelle HIS, c’est au prix de températures très élevées.

Ventilateurs et nuisances sonores

À quelle vitesse doivent tourner les ventilateurs pour obtenir ces températures ? Les deux ventilateurs de 92 mm sont plutôt conçus pour le débit d’air et moins pour la pression statique, comme on le remarque à la forme des pales. Cela pourrait constituer un handicap pour le passage de l’air entre les ailettes radiateurs, mais le résultat est tout autre. On peut donc en déduire que les cercles de concentration du flux d’air des ventilateurs permettent de compenser ce handicap, à la différence de la carte HIS à la surface ouverte. 

Image 34 : Comparatif de Radeon RX 480 : 7 cartes testées en profondeurImage 35 : Comparatif de Radeon RX 480 : 7 cartes testées en profondeur

Avec un maximum de 1750 tr/min boîtier fermé et 1500 tr/min boîtier ouvert, les ventilateurs restent relativement peu sollicités. On regrette un peu cette retenue puisqu’elle se fait au détriment des températures, en particulier pour les modules mémoire. Une courbe un peu plus agressive aurait indubitablement aidé. Mais pour cela, il aurait fallu que XFX arrête de se concentrer uniquement sur la température GPU, comme c’est le cas de nombreux constructeurs qui négligent les autres composants.

Cette retenue des ventilateurs se traduit par des nuisances sonores relativement contenues à 38 dB, ce qui signifie que la carte n’est ni bruyante ni discrète. Mais il faut bien évacuer les 200 W de chaleur d’une façon ou d’une autre, ce qui explique un peu cette mesure.

Image 36 : Comparatif de Radeon RX 480 : 7 cartes testées en profondeur

L’analyse du spectre sonore confirme le caractère relativement discret du bruit émis. On remarque un pic vers les 250 Hz à mettre sur le compte des roulements à billes et bien sûr la dominante entre 1,5 et 3 kHz qui correspond au souffle des ventilateurs. Dans les ultra-aigus, vers 16 kHz, on remarque aussi le crissement émis par les bobines, mais la plupart des oreilles adultes ne devraient pas ou très peu le percevoir.

Verdict

Image 38 : Comparatif de Radeon RX 480 : 7 cartes testées en profondeur

XFX RX480 GTR Black Edition

254,99€ > Amazon
On aime
  • Silence
  • Dissipateur bien conçu
  • Bonnes performances
  • Ventilateurs remplaçables
On n’aime pas
  • Dépassement dangereux de la norme PCI-Express
  • Incompatible avec les vieilles cartes mères
Verdict :

La XFX RX480 GTR Black Edition n’est pas une mauvaise carte. Elle souffre cependant d’une mauvaise répartition des sources d’alimentation qui a pour conséquence un dépassement de 27 % de l’intensité du courant au niveau de l’alimentation de la carte mère par rapport à la norme PCI SIG. Le problème est cependant connu depuis le lancement de la carte de référence, on s’étonne donc d’autant plus que le fabricant continue à bafouer à ce point les normes. Le système de refroidissement est acceptable, surtout si on prend en compte le peu de nuisances sonores engendrées. La fréquence est très stable et se maintient presque sur l’ensemble de nos tests. C’est donc d’autant plus rageant que cela se fait au prix d’une mauvaise répartition des phases. Le refroidissement des modules mémoire qui se rapproche un peu trop des limites préconisées est aussi source d’inquiétude. Nous ne pouvons donc que mettre en garde les acheteurs potentiels et réserver ce modèle aux possesseurs d’une carte mère qui utilise vraiment quatre broches pour la distribution du courant. Ceux qui ne sont pas absolument sûrs devraient plutôt passer leur chemin et chercher leur bonheur parmi les autres cartes de ce comparatif.

plus

Sommaire :

  1. Intro et sélection des meilleures RX 480
  2. Résultats : performances en jeu
  3. Résultats : conso, bruit, températures
  4. AMD Radeon RX 480 Reference
  5. Asus RX 480 Strix
  6. HIS RX 480 IceQ X² Roaring Turbo
  7. MSI RX 480 Gaming X 8G
  8. Sapphire RX 480 Nitro+
  9. Powercolor RX480 Red Devil
  10. XFX RX480 GTR Black Edition