Accueil » Comparatif » Comparatif de Radeon RX 480 : 7 cartes testées en profondeur

Comparatif de Radeon RX 480 : 7 cartes testées en profondeur

1 : Intro et sélection des meilleures RX 480 2 : Résultats : performances en jeu 3 : Résultats : conso, bruit, températures 4 : AMD Radeon RX 480 Reference 5 : Asus RX 480 Strix 6 : HIS RX 480 IceQ X² Roaring Turbo 7 : MSI RX 480 Gaming X 8G 9 : Powercolor RX480 Red Devil 10 : XFX RX480 GTR Black Edition

Sapphire RX 480 Nitro+

Image 1 : Comparatif de Radeon RX 480 : 7 cartes testées en profondeurLa Sapphire RX480 Nitro+ a été l’un des premiers modèles disponibles, bien qu’en quantité réduite, juste après le lancement officiel de la RX480. Selon nos informations, c’était même un peu trop tôt : les premiers modèles posaient quelques problèmes de consommation, et il a fallu attendre une seconde vague pour la voir vraiment disponible.

Par rapport au modèle Nitro lancé un peu plus tard, la carte se différencie essentiellement de par son éclairage multicolore et un mode Silent-BIOS. La fiche technique de la carte est des plus alléchantes, car, sur le papier, elle atteindrait une fréquence maximale de 1342 MHz laissant ainsi la concurrence sur le carreau. Ce qu’il reste de ces belles promesses en pleine charge, c’est ce que nous allons voir dans ce test.

Image 2 : Comparatif de Radeon RX 480 : 7 cartes testées en profondeurImage 3 : Comparatif de Radeon RX 480 : 7 cartes testées en profondeur

Pour les jours de canicule ou lorsque l’on souhaite un peu se reposer les oreilles, un Silent-BIOS réduit la fréquence GPU au niveau de la carte de référence. Mais comme nous testons toujours les cartes avec les options par défaut, le test de la Sapphire a été réalisé sans activation de ce Silent-BIOS, de sorte que les résultats expriment ce que le client est en mesure d’attendre de la carte au sortir de la boite. Bien sûr, lorsque cela sera nécessaire, nous évoquerons aussi cette option. Pas d’inquiétude.

Présentation

Avec seulement 774 grammes sur la balance, c’est la carte partenaire la plus légère de ce comparatif, ce qui suggère aussi que le radiateur ne sera pas très imposant. La carte est plutôt ramassée puisqu’elle mesure seulement 24,2 cm de long. Malheureusement, le connecteur PCIe est placé à l’arrière de la carte, il faudra donc prévoir environ 27 cm avec le câble.

La carte est haute de 12,2 cm (de la fente PCIe au sommet de la coque) et épaisse de 3,5 cm, ce qui en fait une dual-slot qui pourrait facilement se loger dans les petits boîtiers. La plaque arrière déborde de 5 mm, une donnée à prendre en compte dans une configuration ITX ou bien lorsque l’on possède un radiateur CPU imposant.  

Image 4 : Comparatif de Radeon RX 480 : 7 cartes testées en profondeurImage 5 : Comparatif de Radeon RX 480 : 7 cartes testées en profondeur

La coque en plastique recouvrant le système de refroidissement semble bien sage par rapport à la plaque arrière argentée et son logo Nitro. On retrouve les deux mêmes ventilateurs que sur les autres cartes Nitro. Les pales ont une envergure de 90 mm et ont une forme qui privilégie le débit d’air sur la pression statique.

Les ailettes du radiateur sont orientées à l’horizontale, ce qui soulage la carte mère et permet d’évacuer une partie de la chaleur à travers les fentes de l’équerre PCI. Le dessus de la carte est dominé par le logo rétroéclairé Sapphire ; le radiateur est complètement caché par la coque mais on découvre un petit interrupteur qui permet d’activer le Silent-BIOS.  

Image 6 : Comparatif de Radeon RX 480 : 7 cartes testées en profondeurImage 7 : Comparatif de Radeon RX 480 : 7 cartes testées en profondeur

L’extrémité de la carte révèle une nouvelle fois les lamelles du ventirad et un connecteur d’alimentation PCIe à 8 broches. Pour finir le tour du propriétaire, le dessous de la carte laisse apparaitre deux caloducs de 8 mm de diamètre et un plus petit un peu caché de 6 mm. L’équerre PCI diffère un peu du design de référence puisqu’elle comporte une sortie DVI-D, deux DisplayPort 1.4 et deux HDMI 2.0, pratique si l’on souhaite brancher des lunettes VR. Quelques ouvertures d’aération laissent passer l’air chaud en dehors du boitier. 

Image 8 : Comparatif de Radeon RX 480 : 7 cartes testées en profondeurImage 9 : Comparatif de Radeon RX 480 : 7 cartes testées en profondeur

Composants et alimentation électrique

Image 10 : Comparatif de Radeon RX 480 : 7 cartes testées en profondeurÔtons la plaque arrière et le ventirad pour observer de plus près le PCB. Sapphire a choisi de regrouper tous les étages d’alimentation sur la droite de la carte, avec un dernier, mis à l’isolation du côté droit : il ravitaille mémoire et contrôleur.  Comme les cartes concurrentes, Sapphire a eu recours à 8 modules de 1 Go de DDR5 Samsung K4G80325FB HC25. Ces puces grand public sont spécifiées pour une température maximale de 85°C et atteignent une fréquence de 2000 MHz. 

Image 11 : Comparatif de Radeon RX 480 : 7 cartes testées en profondeurImage 12 : Comparatif de Radeon RX 480 : 7 cartes testées en profondeur

Le GPU est ravitaillé en courant par cinq étages d’alimentation, même s’il y aurait eu de la place pour un de plus dans la mesure où le contrôleur PWM est un IR 3567 d’International Rectifier. Sur chaque étage GPU, la tension est transformée par une puce tout-en-un IR3553 du même fabricant, laquelle réunit driver, MOSFET de haut et bas étage et diode Schottky.

Image 13 : Comparatif de Radeon RX 480 : 7 cartes testées en profondeurImage 14 : Comparatif de Radeon RX 480 : 7 cartes testées en profondeur

On économise ainsi de la place. Le revers de la médaille, c’est qu’une telle concentration favorise les points chauds, comme nous allons malheureusement le vérifier plus tard. Au contraire, une répartition de la chaleur sur plusieurs composants évite de tels désagréments.

Image 15 : Comparatif de Radeon RX 480 : 7 cartes testées en profondeurImage 16 : Comparatif de Radeon RX 480 : 7 cartes testées en profondeur

Les bobines à noyau de ferrite encapsulées sont de meilleure facture que celles qu’on a coutume de retrouver sur le design de référence. Les deux étages d’alimentation de la mémoire sont un peu plus classiques, même si on aurait pu se contenter d’un seul étage. Un convertisseur Buck APW8722 contrôle trois MOSFET à canal N de type 4C10N, l’un s’occupant du haut étage, les deux autres du bas étage. 

Image 17 : Comparatif de Radeon RX 480 : 7 cartes testées en profondeurImage 18 : Comparatif de Radeon RX 480 : 7 cartes testées en profondeur

La puce du BIOS est placée juste en dessous de l’interrupteur sur le haut de la carte, et contient le BIOS-OC, activé par défaut, ou bien la version Silent pour les joueurs raisonnables, pour qui un ou deux FPS ne sont pas une question de vie ou de mort.

Consommation et respect des normes

La consommation de cette carte overclockée est logiquement supérieure à la carte de référence, pourtant on constate une exception notable. Au repos, la carte consomme en effet seulement 16 W, ce qui la place au niveau de la carte de référence. Elle fait donc mieux que la plupart des cartes partenaires. En jeu, c’est une autre histoire : la carte atteint 223 W, une des valeurs les plus élevées de ce comparatif et qui s’explique par la combinaison de fréquences élevées, tensions relevées et d’une limite de consommation très accommodante. La fréquence est loin d’être stable, mais quand celle-ci baisse, la consommation électrique reste élevée. En stress-test, le GPU accuse le coup et la consommation baisse à 219 W. Gardons ces résultats en esprit pour mieux comprendre plus tard l’évolution de la fréquence et le comportement du système de refroidissement. 

Image 19 : Comparatif de Radeon RX 480 : 7 cartes testées en profondeur

Lorsque le Silent-Bios est activé, la carte se comporte de la même manière que la carte de référence : 16 W au repos, environ 165 W en jeu et 168 W pendant le stress-test. La fréquence n’est certes pas aussi élevée, mais on économise sérieusement en énergie et on soulage aussi les tympans.

Les deux graphiques ci-dessous montrent l’évolution de la consommation pendant 2 minutes en jeu et lors du stress-test. Nous nous basons sur ces mesures pour établir la consommation moyenne.

Image 20 : Comparatif de Radeon RX 480 : 7 cartes testées en profondeurImage 21 : Comparatif de Radeon RX 480 : 7 cartes testées en profondeur

Passons maintenant à la mesure de l’intensité du courant, laquelle est bien mieux maitrisée que sur d’autres cartes de ce comparatif. Observons tout d’abord les graphiques montrant l’évolution de la tension au niveau des différentes sources d’alimentation :

Image 22 : Comparatif de Radeon RX 480 : 7 cartes testées en profondeurImage 23 : Comparatif de Radeon RX 480 : 7 cartes testées en profondeur

La carte ne tire que 5 A sur les 5,5 A maximum préconisés sur le connecteur 12 V de la carte mère. On pourra donc la placer sans soucis sur des cartes mères un peu anciennes. Certes, la carte dépasse d’environs 10 W la limite de 150 W préconisée au niveau du câble d’alimentation PCIe. Mais ce n’est pas vraiment inquiétant, puisque nos tests ont montré qu’il était possible de tirer sur ce connecteur près de 400 W en courant continu ou 300 W en alternatif sans rencontrer de problème de surchauffe.

Image 24 : Comparatif de Radeon RX 480 : 7 cartes testées en profondeur

La prudence étant de mise, il faudra veiller à relier la carte à un véritable câble à 8 broches et laisser de côté les adaptateurs 6 vers 8 broches ou encore les branchements de fortune sur un connecteur Molex.

Système de refroidissement et températures

Le système de refroidissement repose de manière très classique sur un ventirad avec caloducs intégrés. On remarque tout de même une ébauche de bonnes intentions de la part de Sapphire qui tente (un peu) d’intégrer la plaque arrière au système de refroidissement. La plaque arrière sert par ailleurs à rigidifier le PCB, sans oublier aussi le look d’enfer !

Image 25 : Comparatif de Radeon RX 480 : 7 cartes testées en profondeur

Sapphire a donc placé un bout de pad thermique entre la plaque arrière et l’arrière de la platine, censé transmettre une partie de la chaleur des VRM. Outre le fait que la plaque arrière possède toujours sur sa face arrière un film d’isolation thermique (!!), ce pad « alibi » ne remplit pas sa mission puisqu’il est placé n’importe comment (!!), comme on peut le voir sur l’image ci-dessous, qui superpose face avant et arrière de la platine et indique en rouge l’emplacement du pad :

Image 26 : Comparatif de Radeon RX 480 : 7 cartes testées en profondeur

La mémoire est refroidie via une plaque reliée au bloc de refroidissement GPU. Une autre petite plaque de refroidissement transmet la chaleur des convertisseurs au radiateur. On a oublié les bobines, ce qui se paiera cher, comme on le verra. Le bloc de refroidissement du GPU en cuivre transmet la chaleur à trois caloducs (deux caloducs de 8 mm de diamètre et un de plus court de 6 mm) simplement posés dessus, et pas fondus dans la masse.

Image 27 : Comparatif de Radeon RX 480 : 7 cartes testées en profondeur

Les ventilateurs, nous l’évoquions dans l’introduction, possèdent moins de pales que la concurrence, ces dernières sont en contrepartie plus larges. Conséquence : le flux d’air est important et la pression statique faible, ce qui n’a pas d’importance dans le cas présent, puisque le radiateur n’est pas très large ni épais.

Image 28 : Comparatif de Radeon RX 480 : 7 cartes testées en profondeurImage 29 : Comparatif de Radeon RX 480 : 7 cartes testées en profondeur

Le refroidissement est plutôt moyen. En jeu, la fréquence maximale de 1342 MHz ne parvient pas à être maintenue, la fréquence chute parfois significativement. Les températures sont trop élevées, ce qui est en grande partie dû à une limite de consommation placée tellement haut que cela en devient absurde, compte tenu de la taille du radiateur sous-dimensionné.

On le voit particulièrement pendant le stress-test boitier fermé qui donne le coup de grâce à la carte. La fréquence GPU n’est alors plus que l’ombre de ce qui était annoncé. Ces résultats démontrent en tout cas la pertinence de notre nouvelle méthode de test plus proche de la réalité.

Nous ne pouvons donc que conseiller aux possesseurs de la carte d’essayer au moins une fois le Silent-BIOS, qui réduit la fréquence au niveau de la carte de référence, mais permet de gagner jusqu’à 4°C.

Image 30 : Comparatif de Radeon RX 480 : 7 cartes testées en profondeurImage 31 : Comparatif de Radeon RX 480 : 7 cartes testées en profondeur

Observons maintenant les températures directement sur le PCB. Avec presque 94°C en jeu boitier ouvert et 96°C boitier fermé, on n’est pas loin de la surchauffe ! Certes, les MOSFET sont prévus pour supporter jusqu’à 150°C, mais pas le PCB qui, avec le temps, peut se dessécher ou se déformer, ce qui conduit sur des PCB multicouches à des crevasses causant des courts-circuits. Le GPU et la mémoire sont correctement refroidis.

Image 32 : Comparatif de Radeon RX 480 : 7 cartes testées en profondeurImage 33 : Comparatif de Radeon RX 480 : 7 cartes testées en profondeur

Pendant le stress-test, on relève 95°C boitier ouvert et plus de 97°C boitier fermé au niveau des convertisseurs de tension. La température du GPU boitier ouvert est correcte (77°C) et acceptable boitier fermé (presque 80°C), même s’il faut mentionner que le module mémoire le plus chaud dépasse alors les 80°C.

Image 34 : Comparatif de Radeon RX 480 : 7 cartes testées en profondeurImage 35 : Comparatif de Radeon RX 480 : 7 cartes testées en profondeur

Le refroidissement est donc acceptable, tant que l’on ne pousse pas la carte dans ses derniers retranchements via un stress-test. Mais on ne peut pas dire que Sapphire se soit montré raisonnable, et nous ne pouvons que conseiller chaleureusement d’essayer le Silent-BIOS. Les plus courageux (attention à la garantie !) pourront démonter la plaque arrière pour bien replacer le pad thermique et retirer le film plastique isolant.

Ventilateurs et nuisances sonores

Observons tout d’abord le graphique de l’évolution de la vitesse de rotation des ventilateurs en fonction de la température. Les ventilateurs obéissent à une courbe particulièrement agressive qui ne présage rien de bon pour les nuisances sonores.

Image 36 : Comparatif de Radeon RX 480 : 7 cartes testées en profondeurImage 37 : Comparatif de Radeon RX 480 : 7 cartes testées en profondeur

Boitier fermé, les ventilateurs tournent à 2300 tpm, et ils sont bruyants : on mesure plus de 47 dB ! La carte remporte donc haut la main la palme de la carte la plus bruyante de notre comparatif. Pour se consoler, on notera que la carte ne produit pas de bruit de roulement ou de crissements de bobines, tout est fondu dans la furie des ventilateurs.

Image 38 : Comparatif de Radeon RX 480 : 7 cartes testées en profondeur

On comprend mieux alors pourquoi Sapphire a nommé la version alternative du BIOS Silent-BIOS : seulement 42 dB. C’est toujours moins discret que les cartes concurrentes avec leurs gros radiateurs. Parler de silence est donc exagéré. 

Conclusion

Image 40 : Comparatif de Radeon RX 480 : 7 cartes testées en profondeur

Sapphire RX 480 Nitro+

240€ > Rue du Commerce
On aime
  • Dimensions compactes
  • Bonnes performances en jeu
On n’aime pas
  • Radiateur sous-dimensionné
  • Bien trop bruyante !
  • Baisses inopinées de fréquence en utilisation prolongée
Verdict :

La Sapphire RX480 Nitro n’est une mauvaise carte, mais sa taille modeste et son système de dissipation sous-dimensionné ne permettent tout simplement pas d’atteindre les fréquences fixées par défaut. Les ventilateurs ont beau tourner aussi vite qu’ils le peuvent, ils manquent juste de surface de dissipation. C’est dommage car, du fait de ses dimensions modérées, la carte pourrait trouver sa place dans des petits boitiers. Toutefois, il est possible de palier ce défaut en activant le Silent-BIOS via le petit commutateur sur le haut de la carte. On peut aussi réduire la fréquence manuellement et optimiser encore le dégagement de chaleur en réduisant la tension. On obtient alors une carte nettement plus équilibrée et moins bruyante. Pour des raisons de sécurité, la carte doit être impérativement reliée au bloc d’alimentation par un câble à 8 broches de type AWG 18. Et vu son appétit, elle est à considérer uniquement si vous possédez un bloc d’alimentation de qualité. En résumé, c’est une carte à acheter en connaissance de cause et si vous n’êtes pas sensible au bruit toujours bien présent, même en Silent-BIOS.

plus

Sommaire :

  1. Intro et sélection des meilleures RX 480
  2. Résultats : performances en jeu
  3. Résultats : conso, bruit, températures
  4. AMD Radeon RX 480 Reference
  5. Asus RX 480 Strix
  6. HIS RX 480 IceQ X² Roaring Turbo
  7. MSI RX 480 Gaming X 8G
  8. Sapphire RX 480 Nitro+
  9. Powercolor RX480 Red Devil
  10. XFX RX480 GTR Black Edition