Accueil » Test » Comparatif de routeurs Wi-Fi 802.11ac

Comparatif de routeurs Wi-Fi 802.11ac

1 : Introduction 2 : Les routeurs 3 : Configuration du test 4 : Tests de référence sur bande 5 GHz 5 : Tests de référence sur bande 2,4 GHz 6 : Performances sans chiffrage 7 : Performances avec interférences 8 : Performances avec distance & obstacles 9 : IxChariot : TCP et UDP avec connexions multiples

Connexions multiples et bi-bande sous IxChariot & conclusion

Les choses se compliquent pour ce dernier test. Il est assez irréaliste d’imaginer plusieurs personnes utiliser le même type de données à partir du même endroit, ou encore être tous sur la même bande radio si on leur en donne le choix. Nous avons donc utilisé notre notebook prototype AMD sur la bande 5 GHz en 802.11ac tandis que l’autre portable était utilisé sur la bande 2,4 GHz en 802.11n. Au vu des résultats observés sur la page précédente, il nous a semblé que quatre flux concurrents constituaient une charge suffisante dans l’absolu, également capable de représenter une situation réelle. Toujours dans cette optique, une partie des données a été relevée en alignant clients et serveur au sein de la même pièce, puis à environ 4,6 mètres de distance dans la pièce suivante au travers d’un mur.

Par ailleurs, il nous a fallu pour la première fois ajuster le nombre de relevés dans les scripts d’IxChariot : avec 100 relevés pour chacun des deux clients, le client 11ac terminait le test bien avant le client 11n, or IxChariot s’arrête dès lors que l’un des deux tests est terminé. Il aura donc fallu augmenter le nombre de relevés en 802.11ac pour avoir des résultats plus fiables.

Image 1 : Comparatif de routeurs Wi-Fi 802.11ac

Ce graphique n’est pas évident à analyser au premier coup d’œil. Les valeurs représentent le total cumulé pour quatre paires, deux sur la bande 5 GHz et deux sur la bande 2,4 GHz. Les bandes bleues illustrent la situation dans laquelle le trafic 5 GHz se fait au sein d’une seule et même pièce tandis que les configurations sont séparées pour le trafic 2,4 GHz. Dans le cas de l’Amped RTA15 par exemple, les deux flux 5 GHz pointent à 111,7 et 125,296 Mb/s, tandis que les flux 2,4 GHz sont à 22,3 et 23,89 Mb/s.

Cette disparité s’est manifestée dans tous les cas, le record ayant été mesuré sur le Netgear R6300 : avec les flux 2,4 GHz dans la même pièce et les flux 5 GHz au travers d’un mur, nous avons relevé respectivement 13,8 et 185 Mb/s. Quel que soit le cas de figure, le R6300 a toujours affiché des débits compris entre 13 et 19 Mb/s sur la bande 2,4 GHz alors que les autres routeurs maintenaient au moins 20 Mb/s en toutes circonstances.

L’Amped RTA15 a eu du mal à dépasser les 100 Mb/s sur la bande 5 GHz tandis que le Nighthawk dépassait les 200 Mb/s lors des tests dans la même pièce. Au final, si l’Amped RTA15 surpasse légèrement le Nighthawk dans un cas de figure, il se fait balayer par ce dernier dans les trois autres cas. Par ailleurs, le R6300 nous a surpris : malgré des résultats faiblards sur la bande 2,4 GHz, ses débits moyens lui ont tout de même permis de s’assurer la deuxième place.

Pour finir, nous avons effectué un test dans une seule et même pièce en utilisant les bandes 2,4 GHz et 5 GHz ainsi qu’une connexion Ethernet Gigabit : le but est de voir si un tel afflux de données peut avoir des conséquences sur les deux flux WiFi restants.

Image 2 : Comparatif de routeurs Wi-Fi 802.11ac

Comme on peut le voir ci-dessus, les débits peuvent atteindre et même dépasser les 900 Mb/s en TCP. Le trafic en UDP est beaucoup plus lent. Notons que l’Amped RTA15 dont on avait critiqué un peu plus tôt les performances en UDP surpasse les trois autres modèles sur la bande 2,4 GHz.

La quantité de données derrière ce graphique est vraiment conséquente et l’on aimerait proposer des graphiques point par point, mais les maux de tête arriveraient alors assez vite. Voici donc quelques points importants.

Idéalement, on aimerait voir le même niveau de performances sur les clients sans-fil par rapport aux clients filaires. Ceci arrive parfois : en UDP sur la bande 5 GHz, l’Amped et le Nighthawk sont respectivement le plus lent/le plus rapide des routeurs. L’écart entre le flux de plus lent et le plus rapide, qu’ils soient filaires ou WiFi, n’était que de 7 Mb/s. C’est un peu comme si l’on avait demandé à IxChariot de maintenir les débits entre 110 et 115 Mb/s. Ceci étant dit, les autres tests n’ont pas proposé une telle uniformité. En TCP sur la bande 2,4 GHz, l’Amped RTA15 propose en moyenne 72 Mb/s en WiFi contre 370 Mb/s en Ethernet. Sur le même test, le Netgear R6300 propose 31 Mb/s en WiFi contre 413 Mb/s en Ethernet.

D’une manière générale, c’est dans un contexte WiFi 5 GHz/Ethernet que les routeurs parviennent à la meilleure homogénéité en multi-client. En TCP, le trafic Ethernet bénéficie clairement d’une priorité, tout comme c’est le cas à un degré moins important pour l’UDP sur la bande 2,4 GHz : le débit en Ethernet est alors un peu plus de deux fois supérieur à celui du trafic WiFi 2,4 GHz.

Conclusion

Image 3 : Comparatif de routeurs Wi-Fi 802.11acQue peut-on en conclure ? Première chose, il est aujourd’hui très difficile de recommander un routeur n’ayant pas trois antennes au minimum. L’Amped Wireless RTA15 s’est bien défendu à plusieurs reprises et nous avons été impressionnés par la suramplification des signaux par rapport à la concurrence, mais le manque d’une troisième antenne se fait clairement sentir.

Netgear a fait des progrès incroyables entre sa première génération de routeurs 802.11ac dont est issu le R6300 pour arriver aux Nighthawk. Le R7000 que nous avons testé nous a impressionnés et nous sommes curieux de voir ce qu’apportent les antennes supplémentaires sur les R7500 et R8000, mais ce sera pour une prochaine fois.

En attendant, cet article aura permis d’aller plus loin sur le comportement des routeurs 802.11ac suivant des conditions de test plus ou moins difficiles. Les résultats montrent que les spécifications du standard 802.11ac ne sont pas implémentées de la même manière d’un routeur à l’autre. Les 20 à 30 euros supplémentaires que nécessitent un modèle haut de gamme peuvent vraiment changer la donne, surtout lorsque l’on a un nombre de clients en augmentation sur un seul et même réseau.

Sommaire :

  1. Introduction
  2. Les routeurs
  3. Configuration du test
  4. Tests de référence sur bande 5 GHz
  5. Tests de référence sur bande 2,4 GHz
  6. Performances sans chiffrage
  7. Performances avec interférences
  8. Performances avec distance & obstacles
  9. IxChariot : TCP et UDP avec connexions multiples
  10. Connexions multiples et bi-bande sous IxChariot & conclusion