Accueil » Test » Comparatif de routeurs Wi-Fi 802.11ac

Comparatif de routeurs Wi-Fi 802.11ac

1 : Introduction 2 : Les routeurs 3 : Configuration du test 5 : Tests de référence sur bande 2,4 GHz 6 : Performances sans chiffrage 7 : Performances avec interférences 8 : Performances avec distance & obstacles 9 : IxChariot : TCP et UDP avec connexions multiples 10 : Connexions multiples et bi-bande sous IxChariot & conclusion

Tests de référence sur bande 5 GHz

La plupart des tests ont été effectués dans un salon avec configuration principale et routeur à une extrémité de la pièce, le client n°1 à l’opposé. La connexion se faisait donc sans obstacle à une distance d’environ neuf mètres. Pour tous ces tests, les routeurs ont été paramétrés afin de chiffrer les connexions en WPA2 vu qu’il s’agit du protocole de plus répandu chez les particuliers.

Précisons que le dossier de 2 Go utilisé pour les transferts ci-dessous est une archive ZIP contenant plusieurs centaines de petits fichiers (MP3, documents etc.) : ceci permet d’isoler les résultats du temps de latence nécessaire à l’envoi d’une multitude de fichiers au lieu d’un seul.

Image 1 : Comparatif de routeurs Wi-Fi 802.11ac

Ce test n’a rien de sorcier : il s’agit d’un simple transfert qui nous donne un repère dans des conditions assez idéales. L’Asus RTAC66U sort vainqueur, tandis que le Netgear R6300 a le mérite d’avoir le plus faible écart entre transfert ascendant/descendant.

PassMark PerformanceTest 8 permet lui aussi d’évaluer les débits de manière simple,  à la différence près que l’on peut apprécier les performances du trafic TCP séparément de celles en UDP. Le débit UDP est presque systématiquement plus élevé que le TCP dans la mesure où le second dispose de routines pour la vérification d’erreurs et procède au renvoi des éventuels paquets de données perdus (ce qui n’est pas le cas en UDP). Voici un exemple de l’écart potentiellement extrême entre TCP (à gauche) et UDP (à droite) que nous avons constaté sur notre routeur Asus à conditions de test constantes, dans un environnement différent de celui utilisé pour ce comparatif.

Revenons aux comparaisons sous PassMark :

Image 2 : Comparatif de routeurs Wi-Fi 802.11ac

Etant donné que l’on voit à quatre reprises des débits atteindre une plage allant de 410 à 413 Mb/s, il est clair que les performances sont plafonnées avec les paramètres de ce benchmark. Notons cependant que si trois des quatre routeurs atteignent ce niveau en UDP, seul le Nighthawk R7000 y parvient en TCP. Le RTA15 est donc le seul modèle à ne pas être au niveau de la concurrence en UDP, mais il n’en est pas trop loin. Voyons maintenant si les tests en profondeur avec IxChariot corroborent les premiers résultats obtenus.

Image 3 : Comparatif de routeurs Wi-Fi 802.11ac

Ce graphique illustre parfaitement ce que nous évoquions dans la configuration du test : lorsque deux scores moyens sont très proches, nous avons décidé de mettre en avant le routeur proposant le meilleur débit minimum. On voit ici que nos trois routeurs 3×3 proposent des débits moyens et maximum similaires en TCP sur la bande 5 GHz, mais l’Asus RT-AC66U parvient à maintenir un débit minimum deux fois supérieur à ceux des deux routeurs Netgear. Le modèle d’Amped Wireless s’en tire lui aussi assez bien, ce qui nous pousse à penser que l’amplification des signaux pourrait peut-être compenser une configuration 2×2.

Image 4 : Comparatif de routeurs Wi-Fi 802.11ac

Lorsque le test a été exécuté sur l’Amped RTA15, IxChariot nous a gratifiés d’une alerte CHR0336 : les enregistrements UDP ont été reçus dans des délais variant d’une à vingt millisecondes. Alors que les trois autres routeurs ont connu des variations relativement mineures, l’Amped RTA15 s’est montré particulièrement irrégulier :

Image 5 : Comparatif de routeurs Wi-Fi 802.11ac

Voici en comparaison ce que l’on observe sur le Nighthawk, autrement plus régulier :

Image 6 : Comparatif de routeurs Wi-Fi 802.11ac

Ce constat va se répéter dans les pages qui suivent : l’Amped RTA15 est à la peine avec l’UDP en général, surtout sur la bande 5 GHz.

Précisons enfin que l’on observe ici des résultats en TCP sur la bande 5 GHz nettement supérieurs à ceux obtenus en UDP. Ce n’est généralement pas le cas en conditions réelles comme nous avons pu le voir au travers de PerformanceTest, mais comme nous l’avions évoqué lors du précédent comparatif, IxChariot utilise visiblement une implémentation particulière des deux protocoles qui chamboule leurs performances relatives.

Sommaire :

  1. Introduction
  2. Les routeurs
  3. Configuration du test
  4. Tests de référence sur bande 5 GHz
  5. Tests de référence sur bande 2,4 GHz
  6. Performances sans chiffrage
  7. Performances avec interférences
  8. Performances avec distance & obstacles
  9. IxChariot : TCP et UDP avec connexions multiples
  10. Connexions multiples et bi-bande sous IxChariot & conclusion