Accueil » Test » Comparatif de routeurs Wi-Fi 802.11ac

Comparatif de routeurs Wi-Fi 802.11ac

1 : Introduction 2 : Les routeurs 3 : Configuration du test 4 : Tests de référence sur bande 5 GHz 5 : Tests de référence sur bande 2,4 GHz 7 : Performances avec interférences 8 : Performances avec distance & obstacles 9 : IxChariot : TCP et UDP avec connexions multiples 10 : Connexions multiples et bi-bande sous IxChariot & conclusion

Performances sans chiffrage

Avant l’apparition de l’AES-NI et autres jeux d’instructions pour l’accélération matérielle, le chiffrage était un exercice aussi lourd qu’exigeant pour les processeurs, au point d’être dix fois plus chronophage (voire pire) à défaut d’accélération matérielle. De la même manière, les routeurs souffraient d’une baisse de performances dès lors que l’on activait le chiffrage, ce qui poussait certains utilisateurs à le désactiver. Il nous a donc semblé intéressant de voir si le fait de ne pas chiffrer les connexions permet encore de faire progresser les débits.

Image 1 : Comparatif de routeurs Wi-Fi 802.11ac

Les résultats obtenus sur les transferts d’archive 2 Go sont globalement irréguliers par rapport à ce que l’on avait observé en page 4. L’Amped RTA15 voit ses performances reculer sans chiffrage, surtout dans le sens client vers serveur. L’Asus RT-AC66U connait lui aussi une baisse de performances tandis que le Nighthawk progresse dans le sens client – serveur tout en régressant dans le sens serveur – client. Précisons toutefois que les écarts mesurés pour ces trois routeurs correspondent plus ou moins à la variance d’un test à l’autre. C’est donc le R6300 qui constitue une exception puisque ce dernier voit ses performances progresser de 10 à 20 %, ce qui lui permet de passer en première position de ce test. Soit le R6300 est bridé par le chiffrage, soit il s’agit d’un coup de chance ou encore de variations dans les conditions ambiantes du reste. Voyons ce qu’il en est.

Image 2 : Comparatif de routeurs Wi-Fi 802.11ac

On en conclut donc qu’il s’agit soit de chance, soit de variations dans les conditions de test : le R6300 perd cette fois 10 à 20 % de performances sans chiffrage. Le Nighthawk accuse lui aussi une baisse d’environ 10 % mais spécifiquement en TCP, tandis que les modèles d’Amped et Asus progressent. Il est pour le moins difficile de tirer des conclusions à ce stade.

Image 3 : Comparatif de routeurs Wi-Fi 802.11ac

Les résultats en TCP sous IxChariot font apparaitre trois routeurs en régression sans chiffrage. L’Amped Wireless RTA15 est le seul à progresser, de manière tellement impressionnante qu’il finit en première place.

Image 4 : Comparatif de routeurs Wi-Fi 802.11ac

Précisons que ces tests ont été répétés à plusieurs reprises pour s’assurer de leur cohérence. Les performances en TCP sur l’Asus et le Nighthawk varient très peu en fonction de l’activation/désactivation du chiffrage, tandis que l’Amped RTA15 passe d’une situation où il souffrait d’énormes variations à des performances tout à fait cohérentes et régulières (ce qui lui permet de s’imposer ici au passage). A l’opposé, le Netgear R6300 semble avoir repris le comportement erratique du RTA15 avec chiffrage. Tout ceci est assez déconcertant.

Passons maintenant aux benchmarks sur la bande 2,4 GHz.

Image 5 : Comparatif de routeurs Wi-Fi 802.11ac

Rappelons que le plus faible score est le meilleur ici puisque l’axe des abscisses représente la durée écoulée en secondes. Les modèles d’Amped Wireless et Asus se révèlent donc plus lents sans chiffrage, le Nighthawk progresse mais c’est surtout le R6300 qui impressionne puisqu’il passe de la dernière position (sans chiffrage) à la première en devançant légèrement le Nighthawk.

Image 6 : Comparatif de routeurs Wi-Fi 802.11ac

Alors que l’on aurait pu penser à ce stade que le fait d’activer le chiffrage pouvait améliorer les débits d’une manière ou d’une autre, on constate ici que le fait de le désactiver engendre la progression à laquelle on s’attendait dans trois cas sur quatre. Notons que ces trois routeurs ont surtout vu leurs débits TCP progresser sans chiffrage ; est-ce une coïncidence ?

Image 7 : Comparatif de routeurs Wi-Fi 802.11ac

Une fois encore, trois routeurs voient leurs performances diminuer sans chiffrage, ce qui invalide l’éventuel lien entre l’absence de chiffrage et l’amélioration des débits en TCP. Seul le R6300 se distingue en rapportant une progression, tandis que l’Amped RTA15 perd sa première place au profit de ce dernier.

Image 8 : Comparatif de routeurs Wi-Fi 802.11ac

Les résultats en UDP ressemblent beaucoup à ceux obtenus en TCP. La seule chose qui nous frappe dans ce dernier graphique est l’uniformité des performances d’un routeur à l’autre.

Tout compte fait, on peut dire sans prendre de risques que l’activation du chiffrage sur les routeurs n’entraine pas de baisse de performances statistiquement significative.

Sommaire :

  1. Introduction
  2. Les routeurs
  3. Configuration du test
  4. Tests de référence sur bande 5 GHz
  5. Tests de référence sur bande 2,4 GHz
  6. Performances sans chiffrage
  7. Performances avec interférences
  8. Performances avec distance & obstacles
  9. IxChariot : TCP et UDP avec connexions multiples
  10. Connexions multiples et bi-bande sous IxChariot & conclusion