Accueil » Test » Comparatif de routeurs Wi-Fi 802.11ac

Comparatif de routeurs Wi-Fi 802.11ac

1 : Introduction 2 : Les routeurs 3 : Configuration du test 4 : Tests de référence sur bande 5 GHz 5 : Tests de référence sur bande 2,4 GHz 6 : Performances sans chiffrage 7 : Performances avec interférences 8 : Performances avec distance & obstacles 10 : Connexions multiples et bi-bande sous IxChariot & conclusion

IxChariot : TCP et UDP avec connexions multiples

Cette avant-dernière série de benchmarks est peut-être la plus intéressante. Si la majorité d’entre nous n’a pas de problèmes extraordinaires en matière d’interférences ou de distances, nous sommes pratiquement tous concernés par le nombre croissant de clients se connectant à nos réseaux. Entre tablettes, smartphones, PC fixes et portables, on se retrouve très rapidement avec plusieurs vidéos lues en simultané, plus untel qui utilise le Web etc. Le fait d’avoir six clients réseaux simultanément actifs au sein d’un foyer n’est plus une idée folle. Mieux vaut espérer que certaines de ces machines soient reliées au réseau en Ethernet dans ce genre de cas, mais ce n’est pas toujours possible. En clair, il faut avoir un routeur capable de tenir le coup pour satisfaire tout le monde si le goulet d’étranglement ne vient pas du débit de la ligne en premier lieu.

Il est délicat d’élaborer un protocole de test à la fois fiable et reproductible lorsqu’il s’agit d’utiliser deux, quatre et enfin huit clients en simultané. Fort heureusement, IxChariot propose des simulations dites « multipair » permettant de reproduire ces cas de figure tout en faisant la distinction entre TCP et UDP.

Précisons que les tests de référence en page 4 et 5 n’utilisaient qu’une « paire » de flux, c’est-à-dire l’émission vers le client et depuis le client. Dans les tests qui suivent, nous simulons donc plusieurs clients. Sous réserve que le routeur puisse supporter la charge supplémentaire, on devrait constater un échelonnement des performances au fur et à mesure que l’on ajoute des paires. Pour prendre une analogie, imaginons que l’on cherche à savoir combien de personnes par minute peuvent prendre un escalator étroit. On peut obtenir une valeur de référence en envoyant les gens un par un. Si l’on répartit les personnes par paire en les faisant se tenir la main, peut-être qu’ils seront un peu à l’étroit, mais on mènera bien plus de gens à l’arrivée en l’espace d’une minute. On pourrait voir une amélioration en envoyant les gens par groupe de quatre, mais il est également possible qu’ils jouent des coudes pour se faire de la place au point de ralentir la cadence. Quand on arrive aux groupes de huit personnes, mieux vaut avoir quelqu’un pour réguler le trafic au pied de l’escalator sous peine de se retrouver avec une situation chaotique.

Les résultats obtenus en page 4 et 5 sont à nouveau proposés en guise de référence. Rappelons que seuls les débits moyens nous intéressent.

Image 1 : Comparatif de routeurs Wi-Fi 802.11ac

L’Amped RTA15 parvient clairement à améliorer sa situation au fur et à mesure que le nombre de clients augmente, même si la progression est modeste. L’écart entre un client et huit clients n’est que de 13 %, sachant que le débit n’évolue presque pas entre quatre et huit clients. Malheureusement pour Asus, le RT-AC66U est à la traine même avec deux clients. Le débit progresse avec quatre clients mais on est loin du niveau de performances observé avec un seul et unique client. Il en va de même pour le R6300 et c’est donc le Nighthawk qui est le seul à voir ses performances augmenter au fur et à mesure que le nombre de clients augmente. Certes, la progression est assez faible entre quatre et huit clients, mais le Nighthawk a le mérite de ne jamais faiblir sous la charge.

Pour aller plus loin, regardons dans le détail les performances de l’Asus RT-AC66U et du Nighthawk avec huit clients :

De manière générale, les routeurs proposent des performances très disparates d’un client à l’autre durant les 10 à 20 premières secondes du test. C’est un peu comme si les routeurs allouaient les ressources et organisaient les flux à la volée. Passé cette étape, les flux sont très similaires les uns des autres. Ceci étant dit, le RT-AC66U peine à maintenir un débit de données régulier tout au long du test. En comparaison, le graphique du Nighthawk est impressionnant de régularité.

Image 2 : Comparatif de routeurs Wi-Fi 802.11ac

En passant de la bande 5 GHz à 2,4 GHz tout en restant en TCP, le constat change. Les routeurs d’Asus et Amped ne montrent aucun échelonnement de performances passé un client. Curieusement, le R6300 parvient à doubler ses performances lorsque l’on passe d’un à deux clients, mais l’échelonnement s’arrête là. Le Nighthawk connait également une progression en passant d’un à deux clients mais comme le R6300, il plafonne rapidement. Bien que le RTA15 propose le meilleur débit en charge ici, le Nighthawk remporte ce test au motif que le RTA15 a vu son débit diminuer de 20 % par rapport au test de référence.

Image 3 : Comparatif de routeurs Wi-Fi 802.11ac

En matière de streaming, l’UDP est primordial. Nous avons délibérément limité les tests à deux et quatre paires vu qu’aucun des routeurs ne pouvait gérer huit paires sans qu’IxChariot n’envoie des messages d’alerte ou que les résultats fassent apparaitre une impressionnante quantité de données perdues. Bien qu’il n’y ait pas de ratio « officiel » à ce sujet, nous estimons qu’une perte de données supérieure à 25 % rend les débits insignifiants. Pour prendre un exemple, un test à deux paires en UDP devrait transmettre 2000 relevés compte tenu de notre protocole de test. Si l’on n’obtient que 1000 relevés à l’arrivée, 50 % des données transmises ont été perdues. Difficile de se satisfaire de ce qui revient à un demi-flux !

Une fois encore, le Nighthawk est clairement le meilleur : si tous les routeurs parviennent à augmenter leurs performances UDP sur la bande 5 GHz au fur et à mesure que le nombre de clients augmente, les pertes de données sont considérables dès quatre clients pour tous les modèles sauf celui de Netgear.

Image 4 : Comparatif de routeurs Wi-Fi 802.11ac

L’échelonnement des performances en UDP sur la bande 2,4 GHz s’avère encore décevant. Si le Nighthawk reste le seul routeur à ne pas renvoyer d’erreurs ou souffrir de pertes de données massives, même lui est incapable d’augmenter son débit au-delà d’un seul client. L’Amped RTA15 sort vainqueur de ce test vu qu’il est le seul à afficher un échelonnement positif aussi faible qu’il soit, mais nous préférons tout de même le Nighthawk dans cet exercice vu qu’il garantit des flux de meilleure qualité.

Sommaire :

  1. Introduction
  2. Les routeurs
  3. Configuration du test
  4. Tests de référence sur bande 5 GHz
  5. Tests de référence sur bande 2,4 GHz
  6. Performances sans chiffrage
  7. Performances avec interférences
  8. Performances avec distance & obstacles
  9. IxChariot : TCP et UDP avec connexions multiples
  10. Connexions multiples et bi-bande sous IxChariot & conclusion