Accueil » Test » Comparatif : les SSD PCIe » Page 6

Comparatif : les SSD PCIe

1 : Introduction 2 : NVM Express 3 : Intel SSD DC P3700 4 : Configuration du test 5 : Performances 4K aléatoires et latence 7 : Performances séquentielles 8 : Performances selon profils IOmeter 9 : Streaming vidéo 10 : Conclusion

Régularité des performances

Pour les tests qui suivent, nous avons soumis nos SSD professionnels à 25 heures d’opérations aléatoires en écriture sur des blocs 4K. Le nombre d’IOPS a été enregistré seconde par seconde, ce qui nous a permis de récolter 90 000 points de mesure. Afin que les graphiques restent lisibles, les résultats portent sur les 60 dernières minutes.

Image 1 : Comparatif : les SSD PCIe

Le P3700 fait preuve d’une régularité très appréciable. Si le Micron P420m affiche des temps d’accès plus courts sur la majorité des opérations en écriture, ces temps d’accès peuvent connaitre des variations conséquentes qui s’avèrent pénalisantes en termes de performances globales. Compte tenu de ce que nous avons vu plus haut, on pourrait se demander pourquoi le P3700 montre ici des temps d’accès très faibles. La réponse tient à la longueur de la file d’attente : avec seulement 32 commandes, le P3700 se défend plus que bien et ce malgré un prix plus modeste et une capacité moindre par rapport à ses concurrents. Le P3700 fait preuve d’une excellente régularité sur l’ensemble des tests, surpassant le P420m ainsi que l’Intel 910 sans pour autant afficher un relevé aussi brillant que le P320h, sachant tout de même que ce dernier embarque de la NAND SLC à faible latence autrement plus onéreuse.

Image 2 : Comparatif : les SSD PCIe

Passons maintenant à la régularité des performances en fonction de l’importance de la file d’attente : comme on peut le voir ci-dessus, le nombre d’IOPS ne varie quasiment pas entre les trois cas de figure. On apprécie tout particulièrement le fait de voir le P3700 s’en tirer aussi bien avec seulement 4 commandes en file d’attente, ce qui veut dire qu’il se comportera aussi bien dans un serveur que dans une station de travail.

Image 3 : Comparatif : les SSD PCIe

Comme évoqué plus tôt, le P3700 est pris en charge en natif sous Windows Server 2012 R2 tout en sachant qu’il existe aussi un pilote autonome. Nous avons donc voulu voir si les performances variaient en fonction du pilote utilisé. Bien que les traces apparaissent légèrement différentes, les performances moyennes, l’écart type et la régularité globale des performances sont quasiment identiques. Précisons que nous n’avons pas exécuté chaque test avec les deux pilotes et en conséquence, nous ne pouvons pas affirmer catégoriquement qu’il n’existe aucune différence notable. Cependant, ce test est l’un des plus exigeants, ce qui nous fait dire que les écarts sont inexistants ou anecdotiques. En revanche, l’utilisation du pilote natif peut empêcher d’accéder aux réglages de bas niveau, comme par exemple les profils de consommation.

Image 4 : Comparatif : les SSD PCIe

En principe, nous n’observons pas les performances au déballage étant donné qu’elles ne sont pas représentatives de l’utilisation des produits destinés au marché professionnel, mais nous avons tout de même réalisé ce graphique par curiosité. Nous avons donc dépassé les 400 000 IOPS pendant presque 10 minutes après installation, sachant que les performances se sont stabilisées deux heures après cela. Le P3700 a d’ailleurs franchement résisté à nos tentatives de stabilisation des performances : il suffisait d’interrompre le test quelques secondes pour voir les performances revenir très brièvement aux alentours de 300 000 IOPS.

Image 5 : Comparatif : les SSD PCIe

Pour finir, nous avons observé la répartition des temps de réponse une fois les performances stabilisées. Le graphique forme une belle courbe en forme de cloche, sans accrocs aux extrémités. Nous nous attendions à voir Intel offrir ce genre de régularité : le P3700 n’a donc pas déçu.

Sommaire :

  1. Introduction
  2. NVM Express
  3. Intel SSD DC P3700
  4. Configuration du test
  5. Performances 4K aléatoires et latence
  6. Régularité des performances
  7. Performances séquentielles
  8. Performances selon profils IOmeter
  9. Streaming vidéo
  10. Conclusion