Accueil » Actualité » Comparatif : quel CPU pour quel GPU ? 42 combinaisons en test !

Comparatif : quel CPU pour quel GPU ? 42 combinaisons en test !

1 : Intro : le point sur la situation CPU/GPU 3 : Civilization VI (test GPU) 4 : Dawn Of War III 5 : Far Cry Primal 6 : Grand Theft Auto V 7 : Hitman 8 : Shadow Of War 9 : Project CARS 2 10 : PlayerUnknown’s Battlegrounds 11 : Conclusion

Ashes Of The Singularity: Escalation

NVIDIA GeForce GTX 1080

Ashes Of The Singularity est l’un des premiers jeux à avoir bénéficié d’un patch d’optimisation pour Ryzen. Au regard des résultats, le processeur constituera toujours un goulet d’étranglement si l’on utilise une GeForce GTX 1080 en 1920×1080. Notons le comportement du Core i9-7980XE et ses 18 cœurs/36 threads qui domine le classement de la tête et des épaules, suivi par le Core i9-7900X équipé pour sa part de 10 cœurs/20 threads.

Ce benchmark permet de voir un bel échelonnement des performances au fur et à mesure que le nombre de cœurs augmente, ainsi que certaines évolutions d’une architecture à la suivante chez Intel : le Core i7-8700K et ses 6c/12t offre ainsi des performances moyennes en nette hausse par rapport au Core i7-7700K 4c/8t de la génération précédente, lequel est au coude à coude avec le Core i5-8600K.

Notons enfin que le Core i3-7350K (ainsi que tous les processeurs qui le suivent) est particulièrement à la peine ici.

NVIDIA GeForce GTX 1070

Le passage d’une GTX 1080 à une GTX 1070 ne bouleverse pas le tableau : on retrouve les Core i9-7980X et 7900X faisant pratiquement jeu égal au sommet, tandis que le reste des processeurs voient leurs performances s’échelonner comme l’on pouvait s’y attendre.

Concrètement, la Core i7-7700K comme la plupart des processeurs propose quasiment le même niveau de performances qu’avec une GTX 1080. Si l’on mesure un écart de 2,3 ips suivant la carte graphique dans le cas de l’i5-8600K, il s’agit manifestement d’une exception. L’achat d’une GTX 1080 n’est donc pas justifiable pour jouer à ce titre en 1080p. 

NVIDIA GeForce GTX 1060

Les limites de la GTX 1060 sautent aux yeux, malgré le fait que ce benchmark soit essentiellement limité par les ressources CPU, ce qui n’empêche pas le Core i9-7980XE de poursuivre sa course en tête.

A ce stade, un goulet d’étranglement apparaît au niveau des ressources graphiques, poussant ainsi la GTX 1060 jusqu’à ses limites. En conséquence, le Core i9-7900X comme le Core i7-8700K reculent de quelques places dans le classement. Il est possible qu’une charge un peu plus légère ne sollicite pas suffisamment les cœurs d’exécution pour qu’ils maintiennent leurs fréquences Turbo Boost maximales. Dans ce cas, la fréquence de l’uncore chute également, les fréquences du cache comme du ring bus diminuent, réduisant donc les performances. Nous verrons à nouveau ce phénomène sur d’autres titres.

Par rapport aux résultats obtenus avec le GTX 1080, on peut voir que les performances des processeurs inférieurs au Core i5-8600K, signe qu’ils persistent à constituer un goulet d’étranglement.

Sommaire :

  1. Intro : le point sur la situation CPU/GPU
  2. Ashes Of The Singularity: Escalation
  3. Civilization VI (test GPU)
  4. Dawn Of War III
  5. Far Cry Primal
  6. Grand Theft Auto V
  7. Hitman
  8. Shadow Of War
  9. Project CARS 2
  10. PlayerUnknown’s Battlegrounds
  11. Conclusion