Accueil » Test » Comparatif : sept mini-PC petits mais costauds

Comparatif : sept mini-PC petits mais costauds

1 : Introduction 2 : Acer Revo RL80-UR22 3 : ASRock VisionX 420D-8G1T88 4 : Gigabyte Brix GB-BXi7-4500 5 : Intel NUC DC3217IYE (Ivy Bridge) 7 : LGX ML300 8 : Zotac Zbox Nano ID65 Plus 9 : Configuration du test 10 : Test synthétiques 11 : Jeux : détails faibles, 720p 12 : Jeux : détails moyens, 1080p 13 : Consommation 14 : Températures 15 : Conclusion

Intel NUC D54250WYK (Haswell)

Tandis que le NUC précédente génération se contente d’un Core i3 à 1,8 GHz, les récents modèles peuvent profiter d’un gain de performances non négligeable. Le D54250WYK s’accompagne ainsi d’un Core i5-4250U fonctionnant à 1,3 GHz par défaut avec un plafond à 2,6 GHz, sous réserve d’un environnement thermique favorable grâce au Turbo Boost. Plus important encore, on passe d’un Intel HD Graphics 4000 à un Intel HD Graphics, ce qui se ressent clairement sur les jeux pas trop gourmands à la base.

Ce modèle se trouve à 335 € en moyenne sachant qu’à l’image de son prédécesseur, il s’agit d’un barebone dépourvu de DRAM, carte Wi-Fi, SSD mSATA et OS. On arrive donc à 765 € an ajoutant Windows 8.1 Pro 64 Bits OEM, un SSD mSATA Intel 525 Series de 180 Go et 8 Go de DDR3 Crucial, c’est-à-dire un prix d’origine plus que doublé.

Accessoires et premières impressions

Image 1 : Comparatif : sept mini-PC petits mais costauds

On pourrait penser qu’Intel a reçu suffisamment de retours depuis le lancement du précédent NUC l’année dernière au sujet du câble d’alimentation pour changer de politique. Les représentants de la marque nous ont rassurés à ce sujet lors du CES et si notre exemplaire en est dépourvu, la version disponible dans le commerce (BOXD54250WYK2) corrige effectivement le tir. Le jeu d’accessoires comprend en outre un transformateur, un adaptateur VESA ainsi qu’un guide utilisateur.

Image 2 : Comparatif : sept mini-PC petits mais costauds

Nous n’imaginons personne se plaindre des dimensions du NUC première génération tant sa capacité interne est impressionnante au regard de son encombrement. Ceci étant dit, le D54250WYK gagne environ 15 % en hauteur par rapport à son prédécesseur pour arriver à 11,7 x 11,2 x 3,5 cm, ainsi que 22 grammes pour atteindre 487g sur la balance. Sur le plan esthétique, le cerclage métallique est passé du noir au gris, seul changement à signaler. On a l’impression qu’Intel s’est légèrement inspiré de la direction prise par Zotac avec son Zbox Nano.

La connectique est en progrès puisque l’on trouve deux ports USB 3.0 (2.0 sur le précédent NUC), une prise mini-jack combo casque/micro et enfin un capteur infrarouge pour télécommande media center (vendue séparément).

Image 3 : Comparatif : sept mini-PC petits mais costauds

Le même constat s’impose à l’arrière : deux ports USB 3.0, une sortie mini-DP, une sortie HDMI et une prise Ethernet Gigabit.

Image 4 : Comparatif : sept mini-PC petits mais costauds

L’intérieur ressemble très fortement à celui du précédent NUC si ce n’est l’ajout d’un port SATA qui n’est malheureusement pas vraiment utile compte tenu de la place disponible dans le boitier. Cependant, ce port laisse présager de modèles légèrement plus hauts qui pourront contenir un disque dur ou SSD 2,5 pouces. Comme c’était le cas sur son prédécesseur, le D54250WYK propose deux emplacements DRAM So-DIMM et deux interfaces mini-PCIe (dont une avec prise en charge mSATA).

Image 5 : Comparatif : sept mini-PC petits mais costauds

Quitte à nous répéter, précisons que les processeurs Haswell mobiles ne fonctionnent pas avec les barrettes DDR3 1,5 Volt ; il faut donc impérativement choisir une référence DDR3L 1,35 Volt.

Accessoires et premières impressions

Le D54250WYK est un NUC évolué, plus petit et plus riche en fonctionnalités que son prédécesseur. On note par exemple l’ajout du port mini-jack audio, de la prise mini-DP ainsi que du capteur infrarouge. Par ailleurs, tous les ports USB sont à la norme 3.0. Le nouveau NUC est donc sans aucun doute un meilleur choix que l’original même s’il coûte environ 75 euros de plus.


Intel NUC D54250WYK (Haswell)
Chipset
Intel QS77 Express
ProcesseurIntel Core i5-4250U, dual core, Hyper-Threading, 1,3 GHz (2,6 GHz max. en Turbo Boost), 3 Mo de cache L3 partagés
IGP
Intel HD Graphics 5000, 200 MHz – 1 GHz
Mémoire graphiquePartagée avec le système
Mémoire systèmeSans
StockageSans
Périphérique optique/
OSSans
Périphériques inclusAucun
Interfaces internes
Gestion DRAMDual channel, 2 x emplacements DDR3L SO-DIMM, 1,35 V, 1333/1600 MT/s, 16 Go max.
Mini-PCIe
Un port
mSATA
Un port
Contrôleurs de stockage
Chipset SATA
1 x SATA 3Gb/s (espace insuffisant pour périphérique 2,5″)
1 x mSATA 6Gb/s
E/S
DVI
/
VGA
/
HDMI
1 (mini-HDMI)
DisplayPort
1 (mini-DP)
Thunderbolt
/
Entrée MHSL/
USB
(2.0, 3.0, 2.0/combo eSATA)
4 x USB 3.0
Lecteur de cartes/
Réseau1
eSATA
1 (partagé avec 1 port USB)
Audio numériquevia HDMI
Audio analogique1 en façade
Capteur infrarougeOui
Ethernet & Sans fil
LAN
Gigabit
Wi-Fi
Sans
Bluetooth
Sans
Audio
HDAnalogique: Realtek ALC283
HDMI: Intel Display Audio
Canaux6+2
Caractéristiques physiques
Dimensions116,6 x 112 x 34,5 mm
Poids478g
Prix
Version testée : 765 € (avec Windows 8.1 Pro 64 bits, SSD Intel 525 180 Go, carte Wi-Fi Intel 7260 802.11 AC et 2 x 4 Go Crucial DDR3 SO-DIMM)

Version d’origine : 335 €

Sommaire :

  1. Introduction
  2. Acer Revo RL80-UR22
  3. ASRock VisionX 420D-8G1T88
  4. Gigabyte Brix GB-BXi7-4500
  5. Intel NUC DC3217IYE (Ivy Bridge)
  6. Intel NUC D54250WYK (Haswell)
  7. LGX ML300
  8. Zotac Zbox Nano ID65 Plus
  9. Configuration du test
  10. Test synthétiques
  11. Jeux : détails faibles, 720p
  12. Jeux : détails moyens, 1080p
  13. Consommation
  14. Températures
  15. Conclusion