Accueil » Test » Comparatif : sept mini-PC petits mais costauds » Page 8

Comparatif : sept mini-PC petits mais costauds

1 : Introduction 2 : Acer Revo RL80-UR22 3 : ASRock VisionX 420D-8G1T88 4 : Gigabyte Brix GB-BXi7-4500 5 : Intel NUC DC3217IYE (Ivy Bridge) 6 : Intel NUC D54250WYK (Haswell) 7 : LGX ML300 9 : Configuration du test 10 : Test synthétiques 11 : Jeux : détails faibles, 720p 12 : Jeux : détails moyens, 1080p 13 : Consommation 14 : Températures 15 : Conclusion

Zotac Zbox Nano ID65 Plus

Rappelons que Zotac était présent sur le marché des mini-PC bien avant qu’Intel ne tente sa chance. La famille Zbox a vu le jour en 2010, sachant que le format Zbox nano (12,5 x 12,5 x 4,5 cm) a suivi un an plus tard. Si les composants ont considérablement depuis, force est de constater que le NUC ressemble énormément au ZBOX Nano AD10 Plus. Ce dernier était équipé d’un APU AMD E-350 poussif, un GPU intégré Radeon HD 6310, 2 Go de DRAM et un disque dur de 320 Go.

Image 1 : Comparatif : sept mini-PC petits mais costauds

Grâce à l’enveloppe thermique des processeurs Ivy Bridge basse tension, Zotac a pu utiliser des composants bien plus performants dans le châssis du Nano et ainsi arriver à l’ID65 Plus. Muni de 4 Mo de mémoire cache L3 partagés, son Core i7-3537U dispose d’une fréquence de 2 GHz par défaut pouvant atteindre 3,1 GHz grâce au Turbo Boost.

L’Intel HD Graphics 4000 est probablement le maillon faible de la configuration. Pour être honnête, il faut cependant souligner le fait que le Nano ID65 Plus n’est pas un nouveau produit puisqu’il a été lancé l’été dernier. Nous l’avons retenu pour être le cœur d’un projet automobile à venir et estimé qu’il méritait sa place au sein de ce comparatif. Par ailleurs, son successeur ne devrait pas tarder à voir le jour : le Nano ID68 Plus s’appuiera sur un Core i5-4200U avec Intel HD 4600 dans un boitier identique à celui de l’ID65 Plus.

Compte tenu de sa présence sur le marché depuis quelques mois, le Zbox Nano ID65 Plus se trouve à 600 € sachant qu’il ne s’agit pas d’un barebone dépouillé : il inclut un disque dur de 500 Go, 4 Go de DDR3-1600 ainsi qu’une carte Wi-Fi/Bluetooth. Il suffit donc d’installer un système d’exploitation et d’y brancher les périphériques avant de pouvoir s’en servir. Avec Windows 8.1 Professionnel, la facture s’établit à environ 750 €.

Accessoires et premières impressions

Image 2 : Comparatif : sept mini-PC petits mais costauds

Le Nano ID65 Plus est fourni avec un support VESA, un guide utilisateur, un CD de pilotes, une antenne Wi-Fi, un transformateur avec câble d’alimentation et enfin un adaptateur mini-Toslink/Toslink. Un disque dur 2,5 pouces est donc inclus, mais on trouve également un adaptateur SATA vers double mSATA que Zotac est le seul à proposer : celui-ci-permet de brancher deux périphériques de stockage mSATA pour monter un RAID 0/1.

Image 3 : Comparatif : sept mini-PC petits mais costauds

Il est tentant de dire que le Zbox Nano ressemble à un NUC avec de l’embonpoint compte tenu de ses dimensions (12,5 x 12,5 x 4,5 cm), mais vu que le format de Zotac est le premier à avoir vu le jour, il est plus juste de dire que le NUC d’Intel a été inspiré par le Zbox Nano. Au-delà du format, on distingue au sommet du boitier un cercle lumineux lorsque celui-ci est en marche, signe caractéristique de la marque. Nous trouvons l’effet toujours aussi réussi en bleu, sachant qu’il était vert sur le Zbox Nano AD10.

Pour mémoire, le NUC Haswell d’Intel mesure 11,7 x 11,2 x 3,5 cm : bien que le mini-PC de Zotac soit plus encombrant, l’écart est suffisamment mince pour ne pas être déterminant sur un bureau ou à l’arrière d’un moniteur. Par ailleurs, l’ID65 Plus est 12 % plus lourd que le dernier NUC d’Intel avec ses 537 grammes.

Sur la façade avant, on trouve un capteur infrarouge, un lecteur de cartes mémoire, deux ports USB 2.0 ainsi que deux mini-jacks audio. Précisons que l’entrée micro sert également de sortie S/PDIF, laquelle est compatible avec l’adaptateur inclus.

Image 4 : Comparatif : sept mini-PC petits mais costauds

A l’arrière, l’ID65 Plus offre des sorties DisplayPort et HDMI, quatre ports USB 3.0, une prise Ethernet Gigabit, une connexion eSATA, le connecteur d’alimentation et enfin un pas de pis pour antenne Wi-Fi. Il s’agit d’ailleurs du seul modèle de ce comparatif à s’appuyer sur une antenne externe.

Image 5 : Comparatif : sept mini-PC petits mais costauds

Le fond du boitier peut être retiré sans tournevis : les pieds se démontent facilement à mains nues, sachant que seuls trois d’entre eux maintiennent la base en place.

Image 6 : Comparatif : sept mini-PC petits mais costauds

L’intérieur de l’ID65 Plus est complètement différent de celui du NUC d’Intel ou du Gigabyte Brix. Nous avons démonté le disque dur Samsung Spinpoint 500 Go pour brancher l’adaptateur double mSATA à fins d’illustration. A vrai dire, la seule déception tient à l’architecture mono canal pour la mémoire, laquelle ne tire donc pas le plein potentiel du contrôleur d’Ivy Bridge. La plupart des opérations de calcul intensives n’en souffrent pas, mais le manque de bande passante se fait sentir lorsqu’il s’agit de performances graphiques. Ceci étant dit, 4 Go de DDR3-1600 sont déjà installés, ainsi qu’une carte Wi-Fi 802.11n/Bluetooth 4.0 Intel Centrino 2230.

Accessoires et premières impressions

Comme nous l’avons déjà évoqué, ce ne sont pas les quelques millimètres supplémentaires par rapport à un NUC qui priment à nos yeux. Nous sommes bien plus intéressés par l’espace supplémentaire qu’offre le Nano ID65 Plus : on peut utiliser un disque dur 2,5 pouces comme un RAID de SSD mSATA, les deux ports sortie audio en même temps, ou encore profiter du lecteur de cartes mémoire. Intel a récemment enrichi sa gamme NUC de deux modèles un peu plus hauts qui peuvent accueillir des périphériques de stockage 2,5 pouces, mais certaines des fonctionnalités précitées manquent encore à l’appel.

En 2011, nous étions intrigués par le Zbox Nano sans pour autant prendre la mesure du travail accompli par Zotac, jusqu’à ce que nous ayons pu constater les limitations des produits concurrents. Encore une fois, l’absence du dual channel est la seule fausse note de l’ensemble. On ne peut d’ailleurs que regretter le fait que les futurs modèles basés sur Haswell ne corrigeront pas ce défaut.


Zotac Zbox Nano ID65 Plus
Chipset
Intel HM77 Express
CPU
Intel Core i7-3537U, dual core, Hyper-Threading, 2 GHz (3,1 GHz max. en Turbo Boost), 4 Mo de cache L3 partagés
IGPIntel HD Graphics 4000, 350 MHz – 1,2 GHz
Mémoire graphiquePartagée avec le système
Mémoire système1 x 4 Go Samsung PC3-12800, DDR3-1600, CAS 11-11-11-28-1T
StockageSamsung Spinpoint M8 500 Go, 8 Mo de Cache, 5400 tpm, SATA 3 Gb/s
(adaptateur inclus pour 2 x SSD mSATA SSD, possibilité de RAID 0/1)
Périphérique optique/
OS
Sans
Périphériques inclusAucun
Interfaces internes
Gestion DRAMSingle channel, 1 emplacement DDR3/L/-RS SO-DIMM, 1.35/1.5 V, 1333/1600 MT/s, 8 Go max.
Mini-PCIe
Un port occupé par la carte Wi-Fi incluse
mSATA
Deux ports (avec l’adaptateur mSATA)
Contrôleurs de stockage
Chipset SATA
1 x SATA 3Gb/s, (utilisé par le disque dur 2,5″)
E/S
DVI
/
VGA
/
HDMI
1
DisplayPort
1
Thunderbolt
/
Entrée MHSL/
USB
2 x USB 2.0, 2 x USB 3.0
Lecteur de cartesMS/PRO, SD, xD, MMC
Réseau1
eSATA
1
Audio numériqueJack S/PDIF/HDMI
Audio analogiqueDeux en façade
Capteur infrarougeOui
Ethernet & Sans fil
LAN
Gigabit
Wi-Fi
Carte mini-PCIe Intel Centrino 2230 802.11n, 2T2R
Bluetooth
Bluetooth 4.0 (carte combo Intel Centrino 2230)
Audio
HDAnalogique et S/PDIF: Realtek ALC892
HDMI: Intel Display Audio
Canaux7.1+2 HD Audio avec protection des contenus
Caractéristiques physiques
Dimensions127 x 127 x 45 mm
Poids537g
Prix
Version testée : 750 € (avec Windows 8.1 Pro 64 bits)

Version d’origine : 600 €

Sommaire :

  1. Introduction
  2. Acer Revo RL80-UR22
  3. ASRock VisionX 420D-8G1T88
  4. Gigabyte Brix GB-BXi7-4500
  5. Intel NUC DC3217IYE (Ivy Bridge)
  6. Intel NUC D54250WYK (Haswell)
  7. LGX ML300
  8. Zotac Zbox Nano ID65 Plus
  9. Configuration du test
  10. Test synthétiques
  11. Jeux : détails faibles, 720p
  12. Jeux : détails moyens, 1080p
  13. Consommation
  14. Températures
  15. Conclusion