Accueil » Comparatif » Comparatif géant de souris dédiées au jeu vidéo : 27 modèles

Comparatif géant de souris dédiées au jeu vidéo : 27 modèles

Toutes les meilleures souris pour toutes les mains.

1 : Notre sélection des meilleures souris gamer 2 : Toutes les souris testées 3 : Guide : design, taille et poids 4 : Guide : interface et capteur 6 : Guide : boutons, macros et logiciel

Guide : polling rate et DPI

Fréquence d’interrogation à ne pas négliger

Pendant des années, personne ne s’est vraiment soucié de ce que l’on appelle aujourd’hui le polling rate. Il s’agit pourtant d’une donnée essentielle… finalement beaucoup plus que les DPI sur lesquels nous reviendrons bientôt. Le polling rate se traduit en français par taux de rapport ou taux d’interrogation. Il s’agit simplement de la fréquence à laquelle la souris communique avec l’ordinateur. Par défaut, Windows se contente généralement d’un polling rate de 125 Hz, c’est à dire qu’il interroge la souris 125 fois par seconde pour déterminer où se trouve le pointeur, soit toutes les 8 ms.

Image 1 : Comparatif géant de souris dédiées au jeu vidéo : 27 modèles

Dans les jeux vidéo, cette valeur est insuffisante et, pour une fois, il ne s’agit pas d’une lubie de communicant en manque d’inspiration. Il est d’ailleurs intéressant de voir que tous les constructeurs ou presque se sont accordés sur une valeur référence : 1 ms ou 1000 Hz selon la manière de présenter le chiffre. Dans les faits, disposer d’un taux de rapport de l’ordre de 500 Hz semble suffisant, mais comme vous le verrez, presque tous les modèles actuels atteignent 1000 Hz.

Le site BlurBusters a mis en évidence l’un des avantages majeurs d’un taux d’interrogation à 1000 Hz, pour éviter (ou minimiser) les micro-saccades cycliques du curseur. Ces spécialistes suggèrent même qu’un taux à 2000 Hz serait nécessaire pour parfaire encore les mouvements de la souris.

2000 Hz ? Ça existe ! Nous avons testé la seule souris qui gère ce taux de rapport de manière officielle aujourd’hui : l’Asus ROG Spatha. D’autres souris peuvent s’overclocker à 2000 Hz. Nous en avons profité pour vérifier une bonne fois pour toutes le taux d’occupation CPU d’une souris à différents taux de rapport. Voici nos résultats, qui montrent que l’explosion de l’occupation CPU concerne surtout le bureau de Windows :

Image 2 : Comparatif géant de souris dédiées au jeu vidéo : 27 modèles

Le DPI, surtout marketing

Image 3 : Comparatif géant de souris dédiées au jeu vidéo : 27 modèles

Voilà sans doute LA blague dès lors qu’il est question de souris. Tous les constructeurs essayent de nous vendre des DPI en veux-tu en voilà. DPI est l’acronyme anglais pour points par pouce. En théorie, cette valeur détermine la sensibilité du capteur et, plus elle est élevée plus votre souris sera réactive. Aujourd’hui, il n’est pas rare de trouver des modèles à 8000 DPI, voire 12000 DPI ou même 16000 DPI. Autant être clair : de telles valeurs ne servent pour ainsi dire à rien, et même les joueurs professionnels restent dans la majorité des cas sur du 1600 – 2800 DPI.

Au travers de ses publicités, les constructeurs avouent d’ailleurs à demi-mots le manque d’intérêt de telles prouesses techniques. Ils expliquent que les 16000 DPI sont plus particulièrement indiqués pour les utilisateurs d’écrans 4K ou de configurations surround-gaming… autrement dit triple-écran. Ces derniers devront monter à 5000 ou 6000 DPI maximum, juste pour ne pas avoir à trop bouger le bras pour bouger sa souris d’un bout à l’autre de l’écran.

Ne vous laissez donc pas piéger par des arguments marketing fallacieux et ne détournez pas votre regard d’une bonne souris parce qu’elle ne monte « qu’à » 6000 DPI.

Sommaire :

  1. Notre sélection des meilleures souris gamer
  2. Toutes les souris testées
  3. Guide : design, taille et poids
  4. Guide : interface et capteur
  5. Guide : polling rate et DPI
  6. Guide : boutons, macros et logiciel