Accueil » Actualité » [Computex] Mini-PC et PCHC chez Shuttle, Tsunami, Gigabyte

[Computex] Mini-PC et PCHC chez Shuttle, Tsunami, Gigabyte

Shuttle a pu nous montrer son dernier barebone, tellement récent qu’il n’est en fait pas encore entré en phase de production : le SX38P3. Plutôt impressionnant, celui-ci est basé sur le chipset X38 et la carte mère n’intègre que des condensateurs à électrolyte solide (comme c’est désormais la norme sur toutes les cartes mères milieu/haut de gamme), des fonctionnalités d’overclocking avancées, une alimentation dotée d’un meilleur rendement (certifiée 80Plus, donc supérieur à 80 % sur l’ensemble de sa plage de fonctionnement), le support du eSATA, le Wi-Fi B/G intégré, et 2 ports PCI Express X16 [b]2.0[/b] (8 Go/s bidirectionnels donc). Nous avons particulièrement apprécié la finition de ce premier sample, reste à évaluer ses nuisances sonores et son rapport performances/prestations/prix, les points les plus sensibles sur les barebones Shuttle.

Tsunmi présentait sur son stand un concept de PCHC co-développé avec Intel. Bien fini, ce boîtier en aluminium peut au choix être disposé à l’horizontal ou à la verticale, un peu à l’instar du Coolermaster Media 281, à la différence que ce dernier nécessite une modification des éléments de sa façade, alors que cela n’est pas prévu avec le MJR2.

Gigabyte enfin, proposait un PC Media Center slim, vendu en tant que barebone (avec seulement une partie des composants intégrés donc). Parmi eux, l’alimentation, la carte mère (pour Core 2 Duo, très certainement à base de P35 une fois encore), des slots mémoire SO-DIMM pouvant supporter jusqu’à la DDR2 667 MHz (gare au prix !), et un lecteur de DVD au format slim donc. Un port PCI libre permet d’installer un tuner TV ou une carte Wi-Fi optionnels.

Au dos, on remarque la présence de nombreux connecteurs, notamment HDMI, DVI, audio numérique optique, etc. Pas de prises RCA en revanche. La télécommande fournie n’est malheureusement pas programmable mais est plutôt bien finie, malgré une ergonomie à revoir (trop fine).