Accueil » Dossier » Core i5 et i3 mobile : enfin la fin des Core 2 Duo ? » Page 8

Core i5 et i3 mobile : enfin la fin des Core 2 Duo ?

1 : Introduction 2 : La gamme Arrandale : il y en a pour (presque) tout le monde 3 : Cœur graphique intégré au package 4 : Nouveaux chipsets mobiles 5 : Un portable Calpella : l’Asus K42F 6 : Configuration de test et benchmarks 7 : Résultats : tests synthétiques 9 : Résultats : conversion audio/vidéo 10 : Résultats : bureautique et 3D 11 : Consommation 12 : MobileMark 2007 13 : Conclusion

Résultats : jeux et 3DMark Vantage

3DMark Vantage

Image 1 : Core i5 et i3 mobile : enfin la fin des Core 2 Duo ?

Image 2 : Core i5 et i3 mobile : enfin la fin des Core 2 Duo ?

Image 3 : Core i5 et i3 mobile : enfin la fin des Core 2 Duo ?

Dans notre article sur les processeurs Clarkdale, nous comparions les performances sous 3DMark à l’aide du profil Performance, notamment pour que les résultats restent comparables à ceux des cartes graphiques séparées. Ici, toutefois, nous refaisons appel au profil Entry afin d’obtenir des résultats plus utiles. Au vu des scores dans les tests « Overall » et « GPU », il apparaît clairement que le nouveau cœur HD Graphics est plus efficace que le GMA 4500MHD du GM45.

Les plus gros gains en performances sont toutefois apportés par le processeur, gravé en 32 nm, qui affiche des performances deux plus élevées que celles du Core 2 Duo P8700 (un Penryn) lors de tests de physique et d’IA.

World of Warcraft

Image 4 : Core i5 et i3 mobile : enfin la fin des Core 2 Duo ?

Nous ne ferons qu’aborder le jeu dans le cadre de cet article. Le nombre de titres jouables sur un circuit graphique intégré est en effet assez limité, même s’il est intégré au package du processeur.

Un petit passage par la nation de Dalaran dans World of Warcraft nous montre toutefois que le framerate est un peu supérieur à ce qui était envisageable sur un ordinateur portable conçu autour de la plateforme Montevina. Reste à signaler que pour obtenir les résultats repris dans le graphique ci-dessus, nous avons du régler les détails sur « Low » et abaisser la résolution à 1024×768, ce qui n’a tout de même rien de bien glorieux. On le voit, aujourd’hui comme hier, l’achat d’un ordinateur portable passe par la prise d’une décision cruciale : sacrifier l’autonomie au profit d’une carte graphique séparée ou se contenter du GPU intégré et abandonner l’idée de jouer en 3D.

Sommaire :

  1. Introduction
  2. La gamme Arrandale : il y en a pour (presque) tout le monde
  3. Cœur graphique intégré au package
  4. Nouveaux chipsets mobiles
  5. Un portable Calpella : l’Asus K42F
  6. Configuration de test et benchmarks
  7. Résultats : tests synthétiques
  8. Résultats : jeux et 3DMark Vantage
  9. Résultats : conversion audio/vidéo
  10. Résultats : bureautique et 3D
  11. Consommation
  12. MobileMark 2007
  13. Conclusion