Accueil » Dossier » Core i5/i7 + SLI/Crossfire » Page 2

Core i5/i7 + SLI/Crossfire

1 : Introduction 3 : Configuration de test 4 : S.T.A.L.K.E.R.: Clear Sky 5 : Resident Evil 5 6 : Far Cry 2 7 : Left 4 Dead 8 : Grand Theft Auto 4 9 : Crysis 10 : Flight Simulator X 11 : Conclusion

Le choix des armes

Le lancement du chipset P55 et des processeurs Lynnfield en socket LGA 1156, nous a donné envie de réexaminer la question des performances dans les jeux. Mais nous devions trouver une autre manière que l’an passé. Voyez-vous, quand un chipset X58 gère un total de 36 lignes PCI-Express, le P55 n’en a que 8, et encore ont-elles une bande passante équivalente à des lignes PCI-Express 1.1 (2,5 Gb/s). Nous devons donc nous satisfaire des 16 lignes gérées par le contrôleur PCI-Express intégré aux CPU Lynnfield, qui peuvent être utilisées, soit pour un seul port 16x, soit pour deux ports 8x. Elles peuvent aussi être multiplexées avec un bridge comme le NF200 de Nvidia de sorte à créer 8 lignes supplémentaires, mais cette option nous paraît trop extrême pour une plateforme grand public. Nous allons donc nous limiter à des configurations à une ou deux cartes graphiques.

Image 1 : Core i5/i7 + SLI/Crossfire

La Radeon HD 4870 X2 est toujours la carte graphique la plus puissante d’ATI (un an après son lancement), mais Nvidia a désormais à son catalogue la Geforce GTX 285 et la GTX 295. Nous n’avions pas deux Geforce GTX 295 sous la main. Nous nous sommes rabattus sur presque aussi bien : deux Geforce GTX 285 OCFU de BFG, qui coûtent, heureux hasard, à peu près autant que les deux Radeon HD 4870 X2.

Tellement de variables !

Dans un dossier comme celui-ci, comparer les performances, identifier les causes des baisses ou des pics du nombre d’images affichées par seconde, peut être un défi, puisque diffèrent à la fois les architectures CPU et la gestion du bus PCI-Express par les plateformes.

Image 2 : Core i5/i7 + SLI/Crossfire

Heureusment, nous avons déjà éliminé des variables en comparant les différentes plateformes à fréquence d’horloge CPU identique dans notre dossier Le PCI-Express intégré des Core i5 : un plus dans les jeux ?

Nous avons ainsi pu quantifier l’effet du contrôleur PCI-Express intégré aux Lynnfield. Conclusion : les avantages théoriques de cette implémentation ne se traduisent pas en pratique dans les jeux. Lorsque l’on ajoute une deuxième carte, la double liaison 8x limite les performances dans certains cas. Bien sûr, lorsque l’on s’approche du 2560×1600 avec antialiasing, les bénéfices du CrossFire ou du SLI sont manifestes, quelle que soit la plateforme.

En fin de compte, aux hautes résolutions, deux cartes graphiques sont meilleures qu’une. Et une plateforme à double lien 16x obtient des performances légèrement plus élevées. Suffisamment pour justifier le prix d’une carte mère X58 et d’un Core i7 LGA 1366 ? Non, pas avec une fréquence maximum bloquée à 2,8 GHz.

Mais terminons là nos préliminaires et mettons nos processeurs du jour à l’essai en conditions réelles.

Sommaire :

  1. Introduction
  2. Le choix des armes
  3. Configuration de test
  4. S.T.A.L.K.E.R.: Clear Sky
  5. Resident Evil 5
  6. Far Cry 2
  7. Left 4 Dead
  8. Grand Theft Auto 4
  9. Crysis
  10. Flight Simulator X
  11. Conclusion