Accueil » Dossier » Core i7 + 3 GeForce GTX 280 / 2 Radeon HD 4870X2 = l’extase ?

Core i7 + 3 GeForce GTX 280 / 2 Radeon HD 4870X2 = l’extase ?

1 : Introduction 2 : NVIDIA fait sa révolution 4 : Pilotes et soucis rencontrés 5 : Des configurations de rêve 6 : World in Conflict 7 : Supreme Commander 8 : Crysis 64 bits 9 : Crysis Warhead 10 : Company of Heroes 11 : Unreal Tournament 3 12 : Far Cry 2 13 : 3DMark Vantage 14 : Récapitulatif des performances 15 : Conclusion

L’art de ranger ses slots PCI-Express

Avoir ses slots en bon ordre

Image 1 : Core i7 + 3 GeForce GTX 280 / 2 Radeon HD 4870X2 = l'extase ?

Les fabricants de cartes mères ont le choix parmi non moins que six configurations possibles pour ajouter le support SLi à leurs modèles. Sur les 6, 4 sont considérées « natives », c’est-à-dire qu’elles ne font appel qu’au chipset X58. Les deux autres font appel au contrôleur additionnel NVIDIA nForce 200.

 
Image 2 : Core i7 + 3 GeForce GTX 280 / 2 Radeon HD 4870X2 = l'extase ?

La configuration la plus simple du X58 utilise deux slots PCI-Express 16x, chacun câblé en 16x. Au maximum, ce type de cartes accueillera deux Geforce GTX 280. Et même si cela représente déjà une puissance respectable, la plupart des cartes mères que nous avons vues jusque-là sont plus ambitieuses. Notons par parenthèse que ce genre de cartes mères à deux slots pourra aussi recevoir une paire de Radeon HD4870 X2. On n’est donc pas réellement limité en puissance.

 
Image 3 : Core i7 + 3 GeForce GTX 280 / 2 Radeon HD 4870X2 = l'extase ?

Une configuration trois slots native est encore plus attirante, et reste à la portée du seul X58. Un slot PCIe 16x reste alors câblé via 16 lignes, mais le deuxième et le troisième se partagent les 16 lignes restantes. Selon NVIDIA, c’est moins bien, car ces deux derniers slots n’offrent pas la même bande passante que le premier 16x. Mais on parle de PCI-Express 2.0 ici : nous n’avons encore jamais constaté d’indice que les cartes graphiques d’aujourd’hui ont besoin de plus de bande passante que ce qu’un port PCIe 2.0 8x (équivalent à un PCIe 1.1 16x) peut offrir. Nous préparons tout de même un dossier à ce sujet, afin de vérifier l’influence de la bande passante PCIe.

Image 4 : Core i7 + 3 GeForce GTX 280 / 2 Radeon HD 4870X2 = l'extase ?

Nous n’avons pas encore vu une carte mère basée sur ce modèle, mais NVIDIA précise qu’une configuration quatre slots est possible en divisant chaque lien PCIe 16x du chipset X58 en deux. Cela serait utile par exemple pour utiliser un tri-SLi accompagné d’une quatrième Geforce dédiée aux calculs PhysX. Tempérons cet enthousiasme : nous avons eu déjà suffisamment de mal avec un simple tri-SLi. La chaleur n’est pas l’amie de ce genre de système, et la simple régulation des ventilateurs ne peut cacher le fait que trois Geforce émettent une sacrée dose de calories. Ajouter un quatrième GPU ressemble à un aller simple vers les problèmes.

Image 5 : Core i7 + 3 GeForce GTX 280 / 2 Radeon HD 4870X2 = l'extase ?

La cinquième possibilité implique un nForce 200 en plus du X58. Le Tylersburg (nom de code du X58) conserve un de ces liens en 16x. L’autre est branché au nForce 200, qui le transforme en deux liens PCIe 2.0 16x. NVIDIA prétend que cette topographie a un avantage grâce à des communications directes entre les deux cartes branchées sur le nForce 200. Elle n’est pourtant pas réellement différente du cas précédent : deux cartes se retrouvent à partager un même lien PCIe 2.0 16x. Les fabricants de cartes mères avec lesquels nous avons pu discuter n’ont pas non plus semblé très enthousiastes à propos de ce montage.

 
Enfin, il est possible qu’apparaissent des cartes mères pour stations de travail ou serveurs incorporant deux puces nForce 200, chacune divisant un des liens PCIe du chipset X58 de sorte à maximiser les débits de transferts entre les quatre cartes graphiques que l’on pourrait alors installer sur ce montage à quatre slots. Ce serait la solution idéale pour une machine bourrée de cartes Tesla, selon NVIDIA.

Sommaire :

  1. Introduction
  2. NVIDIA fait sa révolution
  3. L'art de ranger ses slots PCI-Express
  4. Pilotes et soucis rencontrés
  5. Des configurations de rêve
  6. World in Conflict
  7. Supreme Commander
  8. Crysis 64 bits
  9. Crysis Warhead
  10. Company of Heroes
  11. Unreal Tournament 3
  12. Far Cry 2
  13. 3DMark Vantage
  14. Récapitulatif des performances
  15. Conclusion