Accueil » Dossier » Core i7 + 3 GeForce GTX 280 / 2 Radeon HD 4870X2 = l’extase ?

Core i7 + 3 GeForce GTX 280 / 2 Radeon HD 4870X2 = l’extase ?

1 : Introduction 2 : NVIDIA fait sa révolution 3 : L'art de ranger ses slots PCI-Express 4 : Pilotes et soucis rencontrés 5 : Des configurations de rêve 6 : World in Conflict 7 : Supreme Commander 9 : Crysis Warhead 10 : Company of Heroes 11 : Unreal Tournament 3 12 : Far Cry 2 13 : 3DMark Vantage 14 : Récapitulatif des performances 15 : Conclusion

Crysis 64 bits

L’essai de la version 64 bits de Crysis nous a donné des résultats étonnants.

Image 1 : Core i7 + 3 GeForce GTX 280 / 2 Radeon HD 4870X2 = l'extase ?

La clé ici est la résolution. Les Geforce GTX 280 montrent une progression grâce au multi GPU excellente, en 1920 x 1200, sur les deux systèmes Intel Core 2 Extreme et Core i7. Le Core i7 montre même des gains de performances impressionnants dans un test que nous attendions limité par le GPU. Néanmoins, passer à deux ou trois Geforce apporte de réels gains. En 2560 x 1600 par contre, c’est une tout autre histoire. On pourrait même dire que la différence entre les deux résolutions est un désastre. Un, deux ou trois GPU : aucune différence. Dans tous les cas, le jeu est injouable.

Le Phenom X4 trouve sa limite avec une seule Radeon HD 4870 en 1920 x 1200. À plus haute résolution, ajouter des GPU ne change rien.

Le Core i7 965 Extreme et le Core 2 Extreme QX9770 se comportent de manière très similaire avec les Radeon. Comprendre qu’ils sont tous deux aussi mauvais et ne gagnent rien à passer de deux à quatre RV770. Même à 1920 x 1200, nous ne qualifierons pas le framerate obtenu avec quatre GPU de jouable. Et ne parlons pas de l’activation de l’anticrénelage.

Image 2 : Core i7 + 3 GeForce GTX 280 / 2 Radeon HD 4870X2 = l'extase ?

Pour la première fois dans notre test, nous voyons nos machines de folie clouées au sol.

Là encore, regardons la résolution. Le SLi de Geforce GTX 280 de NVIDIA progresse de manière presque parfaite, trois GPU nous faisant même profiter de framerates quasi-jouables en 1920 x 1200.

Le Core i7 est aussi intéressant. Comme nous l’avons souligné dans notre analyse de l’architecture Nehalem (cf. Intel Core i7 (Nehalem) : une architecture signée AMD ?), le Core i7 supporte la fusion des macro-ops en mode 64 bits, et c’est probablement ce qui explique le gain non négligeable de performance dans ce cas.

Mais lorsqu’on monte en 2560 x 1600, le score ne fait pas que diminuer, il baisse à mesure que l’on ajoute des cartes graphiques. Sur le Core 2 Extreme, le test est même impossible.

Les Radeon HD 4870 d’AMD s’en tirent globalement mieux. Malheureusement, elles ne sont jamais assez rapides pour délivrer un framerate suffisant. Le point le plus remarquable est sans doute le cas de la Radeon HD 4870 512 Mo. Cette « faible » quantité de mémoire l’empêche d’assurer un framerate à deux chiffres. Passer à la Radeon HD4870 X2 ajoute non seulement un deuxième GPU, mais aussi 1 Go de GDDR5 par processeur, ce qui multiplie les performances par quatre.

Sommaire :

  1. Introduction
  2. NVIDIA fait sa révolution
  3. L'art de ranger ses slots PCI-Express
  4. Pilotes et soucis rencontrés
  5. Des configurations de rêve
  6. World in Conflict
  7. Supreme Commander
  8. Crysis 64 bits
  9. Crysis Warhead
  10. Company of Heroes
  11. Unreal Tournament 3
  12. Far Cry 2
  13. 3DMark Vantage
  14. Récapitulatif des performances
  15. Conclusion