Accueil » Actualité » Core i7-4770K Haswell : tout ça pour ça ? » Page 18

Core i7-4770K Haswell : tout ça pour ça ?

1 : Introduction 2 : HD Graphics 4600 : performances 3D et QuickSync 3 : HD Graphics 4600 : l’accélération OpenCL impressionne 4 : HD Graphics 4600 : Battlefield 3 5 : HD Graphics 4600 : BioShock Infinite 6 : HD Graphics 4600 : Hitman: Absolution 7 : HD Graphics 4600 : The Elder Scrolls V: Skyrim 8 : HD Graphics 4600 : World of Warcraft: Mists Of Pandaria 9 : Chipsets Intel série 8 : un Z87 réussi 10 : Overclocking : passage à la caisse nécessaire 11 : Configuration de test et benchmarks 12 : Tests synthétiques 13 : Adobe CS6 14 : Création de contenu 15 : Bureautique 16 : Compression 17 : Encodage audio/vidéo 19 : Conclusion

Consommation

L’architecture Haswell est censée apporter « la plus grande hausse d’autonomie de toute l’histoire d’Intel ». Mais évidemment, l’autonomie est un paramètre qui n’entre pas en ligne de compte sur les ordinateurs de bureau. L’absence de contraintes en matière d’alimentation offre au fondeur plus de marge pour augmenter les plafonds thermiques (raison pour laquelle nous avons eu droit à des processeurs Sandy Bridge-E affichant fièrement un TDP de 130 watts).

Le Core i7-4770K a un TDP de 84 watts, soit 7 watts de plus que le Core i7-3770K (77 watts), mais il comprend dorénavant le régulateur de tension qui prenait auparavant place sur la carte-mère. Qu’apporte ce changement en termes d’efficacité énergétique ?

Consommation au cours du test

Commençons par examiner l’évolution de la consommation au cours du test.

Image 1 : Core i7-4770K Haswell : tout ça pour ça ?

Nous avons tronqué la fin du graphique afin de le rendre plus lisible, mais pour résumer, nous avons passé notre temps à attendre que l’AMD A10-5800K daigne terminer nos tests. Les grands pics correspondent à l’exécution de 3DMark, ce qui indique que le Core i7-3930K y est parvenu le premier, suivi du Core i7-4770K et, peu après, des Core i7-3770K et 2700K.

Les autres marqueurs sont plus difficiles à identifier, mais il est clair que les configurations basées sur le FX-8350 et sur le Core i7-3930K consomment en moyenne beaucoup plus à la prise que les autres. La différence entre les deux est, bien entendu, que le Sandy Bridge-E termine beaucoup plus tôt que le Piledriver.

Consommation moyenne

Image 2 : Core i7-4770K Haswell : tout ça pour ça ?

Le script que nous utilisons pour les tests prévoit de courtes pauses entre les différents benchmarks afin d’éviter que les configurations plus lentes ne plantent parce qu’elles auraient mis trop longtemps à s’éteindre ou à lancer certaines applications. Malgré cela, si nous faisions simplement la moyenne de la consommation électrique durant le test, vous auriez l’impression que ces configurations sont extrêmement gourmandes, étant donné qu’elles sont actives la majeure partie du temps. Pour éviter cela, nous ajoutons 1 800 secondes (30 minutes) de repos à la fin des tests avant l’extinction automatique des machines.

Grâce à ce temps d’inactivité supplémentaire, chaque ordinateur affiche une consommation que nous considérons comme raisonnable pour une configuration haut de gamme réalisant des tâches lourdes. Comme on pouvait s’y attendre, le Core i7-3770K, avec son TDP de 77 watts, est le processeur dont la consommation moyenne est la plus faible. Vient ensuite le Core i7-4770K (84 watts), suivi du Core i7-2700K (95 watts).

Consommation totale

Image 3 : Core i7-4770K Haswell : tout ça pour ça ?

Sachant que notre système mesure la consommation toutes les deux secondes, nous connaissons exactement le temps que prend chaque configuration pour réaliser tous les tests. En multipliant ce chiffre par la consommation moyenne, nous pouvons nous faire une idée de la quantité d’électricité consommée par chaque machine. Il apparaît une fois encore que l’Intel Core i7-3770K  termine en tête, suivi du 4770K. Un rapide coup d’œil aux logs semble suggérer que le processeur Haswell consomme plus en veille que le 3770K alors que toutes les options d’économie d’énergie sont activées dans le BIOS de la carte-mère.

Sommaire :

  1. Introduction
  2. HD Graphics 4600 : performances 3D et QuickSync
  3. HD Graphics 4600 : l’accélération OpenCL impressionne
  4. HD Graphics 4600 : Battlefield 3
  5. HD Graphics 4600 : BioShock Infinite
  6. HD Graphics 4600 : Hitman: Absolution
  7. HD Graphics 4600 : The Elder Scrolls V: Skyrim
  8. HD Graphics 4600 : World of Warcraft: Mists Of Pandaria
  9. Chipsets Intel série 8 : un Z87 réussi
  10. Overclocking : passage à la caisse nécessaire
  11. Configuration de test et benchmarks
  12. Tests synthétiques
  13. Adobe CS6
  14. Création de contenu
  15. Bureautique
  16. Compression
  17. Encodage audio/vidéo
  18. Consommation
  19. Conclusion