Accueil » Actualité » Core i7-4770K Haswell : tout ça pour ça ? » Page 3

Core i7-4770K Haswell : tout ça pour ça ?

1 : Introduction 2 : HD Graphics 4600 : performances 3D et QuickSync 4 : HD Graphics 4600 : Battlefield 3 5 : HD Graphics 4600 : BioShock Infinite 6 : HD Graphics 4600 : Hitman: Absolution 7 : HD Graphics 4600 : The Elder Scrolls V: Skyrim 8 : HD Graphics 4600 : World of Warcraft: Mists Of Pandaria 9 : Chipsets Intel série 8 : un Z87 réussi 10 : Overclocking : passage à la caisse nécessaire 11 : Configuration de test et benchmarks 12 : Tests synthétiques 13 : Adobe CS6 14 : Création de contenu 15 : Bureautique 16 : Compression 17 : Encodage audio/vidéo 18 : Consommation 19 : Conclusion

HD Graphics 4600 : l’accélération OpenCL impressionne

De nos jours, on ne s’arrête pas à la 3D lorsque l’on parle de traitement graphique : le calcul hétérogène fait de plus en plus d’adeptes et par conséquent, le nombre de programmes proposant l’accélération OpenCL que nous sommes en mesure d’utiliser pour nos tests ne cesse d’augmenter.

Les premiers pilotes Intel prenant en charge OpenCL remontent à l’ère Sandy Bridge sachant qu’à cette époque, seul le processeur était concerné. En passant à Ivy Bridge, le géant de Santa Clara a étendu la compatibilité aux HD Graphics 2500 et 4000, permettant ainsi aux développeurs de jouer sur les cores x86 ou bien les unités d’exécution symétriques pour le GPGPU. Haswell gagne la compatibilité OpenCL 1.2 ainsi que des améliorations de performance pour les noyaux OpenCL fonctionnant sur le CPU et le moteur HD Graphics. Quel est le résultat à la clé ? Il y a un programme pour le savoir (plusieurs à vrai dire !).

Toutes les configurations de tests s’appuient sur leur contrôleur graphique intégré, sans influence d’une carte graphique.

Image 1 : Core i7-4770K Haswell : tout ça pour ça ?

Commençons par Sony Vegas Pro 12. Étant donné que l’IGP de Sandy Bridge n’est pas pris en charge, le Core i7-2700K nous sert de référence pour les résultats CPU. Le 3770K n’apporte qu’un gain modeste grâce à des optimisations architecturales, jusqu’à ce que l’on sollicite son HD Graphics 4000 qui permet de gagner plus de 50 secondes. De son côté, le Core i7-4770K amplifie encore un peu plus cette progression.

Bien que l’article ne soit pas dédié aux APU AMD, il faut tout de même remarquer le comportement de l’A10-5800K : les performances anémiques avec les seuls cores x86 sont littéralement éclipsées lorsque l’on sollicite la Radeon intégrée, vu que le temps de traitement est réduit de 57,5 %. L’APU basé sur Trinity est donc aussi performant dans ce secteur qu’Haswell sans prise en charge d’OpenCL, quoi qu’il soit plus juste dire que l’A10-5800K surpasse l’i7-2700K vu que Sandy Bridge ne gère pas OpenCL.

Image 2 : Core i7-4770K Haswell : tout ça pour ça ?

Nous reviendrons sur ce benchmark plus tard en ajoutant une GTX Titan sur chacune des configurations. Dans l’immédiat, on constate qu’Haswell écrase ses prédécesseurs grâce à ses cores x86 plus performants ainsi que son IGP amélioré. L’A10-5800K parvient à se hisser à la deuxième place, devançant au passage un i7-3770K pourtant bien plus cher.

Image 3 : Core i7-4770K Haswell : tout ça pour ça ?

Autre programme courant, WinZip ne profite pas vraiment de l’accélération OpenCL. Seuls les fichiers supérieurs à 8 Mo tirent parti du calcul hétérogène, raison pour laquelle l’apport d’OpenCL varie complètement en fonction des cas. Quoi qu’il en soit, on voit à nouveau Haswell progresser par rapport aux précédentes générations ainsi qu’à l’APU d’AMD.

Image 4 : Core i7-4770K Haswell : tout ça pour ça ?Image 5 : Core i7-4770K Haswell : tout ça pour ça ?Image 6 : Core i7-4770K Haswell : tout ça pour ça ?

Ces trois vignettes représentent autant de modèles mathématiques pour estimer le potentiel des différents processeurs. Tous les calculs ont été effectués avec une précision FP32. Le verdict est constant : le Core i7-4770K domine, suivi par l’A10-5800K et le Core i7-3700K qui sont au coude à coude.

SiSoftware Sandra 2013 nous permettant d’isoler les performances CPU, GPU ainsi que l’accélération globale, on peut voir qu’un processeur travaillant seul ne permet pas d’arriver à un résultat satisfaisant avec ces calculs. Le moteur HD Graphics se situe quant à lui là où on l’attendait. Dans certains cas, l’association des Cores x86 à l’IGP permet même d’améliorer les performances.

Image 7 : Core i7-4770K Haswell : tout ça pour ça ?

Les performances CPU sont particulièrement importantes sous LuxMark, bien que l’association GPU + IGP soit impressionnante. À titre de comparaison, on atteint environ 1300 K samples par seconde avec une GTX Titan. Ce ne sont donc « que » 60 % de performances supplémentaires par rapport à un Core i7-4770K et son contrôleur graphique intégré.

Intel a beau ne pas être le leader en termes de performances 3D, il faut reconnaitre que le travail accompli sous OpenCL mérite d’être salué.

Sommaire :

  1. Introduction
  2. HD Graphics 4600 : performances 3D et QuickSync
  3. HD Graphics 4600 : l’accélération OpenCL impressionne
  4. HD Graphics 4600 : Battlefield 3
  5. HD Graphics 4600 : BioShock Infinite
  6. HD Graphics 4600 : Hitman: Absolution
  7. HD Graphics 4600 : The Elder Scrolls V: Skyrim
  8. HD Graphics 4600 : World of Warcraft: Mists Of Pandaria
  9. Chipsets Intel série 8 : un Z87 réussi
  10. Overclocking : passage à la caisse nécessaire
  11. Configuration de test et benchmarks
  12. Tests synthétiques
  13. Adobe CS6
  14. Création de contenu
  15. Bureautique
  16. Compression
  17. Encodage audio/vidéo
  18. Consommation
  19. Conclusion