Accueil » Test » Corsair Vengeance LPX : de la DDR4 3200 qui vaut son prix ? » Page 2

Corsair Vengeance LPX : de la DDR4 3200 qui vaut son prix ?

1 : Introduction

Overclocking, optimisation, performances et conclusion

A l’époque où l’un des concurrents de Corsair s’est mis à vendre des barrettes overclockées en usine qui n’étaient pas stables à tension d’origine, tout en les promouvant suffisamment bien pour que les utilisateurs rejettent la faute sur leur carte mère, les fabricants de carte mère se sont mis à ajouter 5 à 15 mV sur les valeurs annoncées dans leurs BIOS. Les fabricants de mémoire s’en sont évidemment rendu compte et certains d’entre eux ont à leur tour utilisé ces quelques millivolts afin de vendre des barrettes plus « performantes ». S’en est suivi un cercle vicieux puisqu’il était bien entendu dans l’intérêt des fabricants de carte mère de faire bonne figure lors des tests d’overclocking mémoire. Mieux vaut donc faire confiance à un voltmètre.

Image 1 : Corsair Vengeance LPX : de la DDR4 3200 qui vaut son prix ?

La carte mère utilisée pour ce test illustre parfaitement ce propos puisqu’elle rajoute 25 à 30 mV par rapport aux valeurs paramétrées au niveau firmware, raison pour laquelle nous avons saisi une tension mémoire de 1,325 V plutôt que d’utiliser la tension soi-disant alignée sur les réglages XMP. Après tout, le bon fonctionnement des barrettes est annoncé avec une tenson de 1,35 Volt et il nous semble essentiel de maintenir une équité entre les différents kits mémoire testés.

Malheureusement, si les Corsair DDR-3200 se sont montrées stables avec 1,35 Volt réel, il n’y a alors aucune marge d’overclocking (sauf à augmenter la tension). Pour ce qui est de la fréquence maximale atteignable, les Corsair Vengeance LPX ont fait à peu près jeu égal avec les Dominator DDR4-2800 de la même marque, lesquelles sont vendues 230 euros.

Mailleurs timings stables pour 1,35 Volt (Max.)
ModèleDDR4-3000DDR4-2400DDR4-2133
Corsair Vengeance LPX
CMK16GX4M4B3200C16
15-15-15-30 (1T)12-12-12-24 (1T)11-11-11-22 (1T)
G.Skill Ripjaws 4 16 Go
F4-3000C15Q-16GRR
14-15-14-28 (1T)11-11-11-22 (1T)10-10-10-20 (1T)
Kingston HyperX Predator
HX430C15PB2K4/16
15-15-15-30 (1T)12-12-12-24 (1T)11-11-11-22 (1T)
Mushkin Redline Frostbyte
994206F (16 Go)
15-15-15-30 (1T)12-12-12-24 (1T)11-11-11-22 (1T)
Corsair Dominator Platinum
CMD16GX4M4A2800C16
15-15-15-30 (1T)12-12-12-24 (1T)11-11-11-22 (1T)
Corsair Vengeance LPX
CMK16GX4M4A2666C15R
15-15-14-30 (1T)12-12-12-24 (1T)11-11-10-22 (1T)

Sachant que ce kit Vengeance LPX vise à offrir avant tout un bon rapport performances/prix, le fait de le voir atteindre les mêmes timings optimisés que les autres kits mémoire milieu de gamme est assez banal.

Image 2 : Corsair Vengeance LPX : de la DDR4 3200 qui vaut son prix ?

A contrario, le benchmark en bande passante mémoire de Sandra permet aux Vengeance LPX DDR4-3200 de se détacher du lot au point d’atteindre les niveaux les plus élevés que l’on ait pu voir jusqu’ici, quel que soit le prix. Corsair a manifestement soigné ses timings secondaires, ce qui n’est pas apparent dans la liste des timings primaires optimisés ci-dessus.

Image 3 : Corsair Vengeance LPX : de la DDR4 3200 qui vaut son prix ?

Lorsque les timings ont une influence sur le benchmark en bande passante comme nous venons de le voir, la tendance se répète sur le test en latence mémoire : les Vengeance LPX DDR4-3200 proposent tout simplement la meilleure latence que nous ayons mesurée sur un kit quad channel à ce jour.

Le jeu le plus sensible aux latences mémoire de notre suite de test, Grid 2, démontre une supériorité du kit de Corsair sur les produits concurrents. Il faut toutefois paramétrer les réglages graphiques du jeu sur Bas pour arriver à ce constat, contexte dans lequel le débit d’image est supérieur à ce qu’un moniteur est capable d’afficher. En clair, l’avantage se limite à un intérêt théorique. Battlefield 4 constitue un cas autrement plus révélateur dans lequel les timings comme le débit mémoire ont une incidence faible voire nulle sur les performances.

Ce sont finalement les benchmarks pratiques basés sur la vitesse d’exécution qui placent le plus souvent les Vengeance LPX DDR4-3200 au sommet de la hiérarchie. Le kit de Corsair parvient même à afficher une avance plus importante que prévue sous 3ds Max.

Conclusion

Comment juger les Vengeance LPX DDR4-3200 CAS 16 vu que des kits moins performants d’origine peuvent eux aussi atteindre 3200 MHz après overclocking, tout en sachant que le kit de Corsair s’appuie sur des timings secondaires mieux optimisés lui procurant un léger avantage ? Rappelons qu’il coûte 210 euros, alors que les kits les plus accessibles de ce comparatif comme les G.Skill Ripjaws 4 16 Go (F4-3000C15Q-16GRR) ou les Corsair Vengeance LPX DDR4-2666 (CMK16GX4M4A2666C15R) valent environ 150 €. Les Vengeance LPX DDR4-3200 ne sont donc vraiment intéressantes qu’à partir du moment où l’on veut vraiment les ventilateurs avec lesquelles elles sont livrées.

Les Corsair CMK16GX4M4B3200C16 peuvent donc se vanter de proposer des performances légèrement supérieures à la concurrence, tandis que l’absence de marge d’overclocking avec 1,35 Volt réel nous empêche de les recommander sans réserve. On ne peut pas non plus en faire le rapport performances/prix du moment vu que les ventilateurs ne parleront pas à tout le monde. Au final, il est bien plus simple de leur décerner une simple recommandation. Notons enfin qu’une déclinaison sans ventilateur commence à apparaitre chez nos voisins allemands depuis le début de l’année : avec un prix souvent inférieur à 150 €, les Corsair CMK16GX4M4C3200C16 pourraient séduire un public plus large.

Image 5 : Corsair Vengeance LPX : de la DDR4 3200 qui vaut son prix ?

Corsair Vengeance LPX 16 Go

205€ > Amazon
On aime
  • excellentes performances • certification DDR4-3200 • deux ventilateurs permettant de faire baisser les températures de la carte mère et des barrettes.
On n’aime pas
  • overclocking extrêmement limité à 1,35 V réel • les ventilateurs font grimper le prix
Verdict :

Le kit Corsair quad channel CMK16GX4M4B3200C16 propose de très bonnes performances, mais son rapport performances/prix dépend de l’utilité que l’on accordera aux ventilateurs inclus. Au-delà de refroidir les barrettes, ces derniers pourraient avoir un réel intérêt au sein de configurations passives ne demandant qu’un léger flux d’air.

Sommaire :

  1. Introduction
  2. Overclocking, optimisation, performances et conclusion