Accueil » Actualité » Crytek ferme cinq studios, une dernière chance avant la faillite ?

Crytek ferme cinq studios, une dernière chance avant la faillite ?

On s’attendait à une faillite complète, on obtient finalement un sursis. Crytek n’est pas mort, mais procède à de grosses restructurations internes pour privilégier son moteur graphique.

Image 1 : Crytek ferme cinq studios, une dernière chance avant la faillite ?The Climb, le jeu pour Oculus Rift et Vive de CrytekCrytek va fermer ses studios en Hongrie, Bulgarie, Corée du Sud, Chine et Turquie, selon un communiqué. Seuls les bureaux de Francfort et Kiev seront maintenus afin de travailler sur le moteur CryEngine et les licences les plus rentables de la société. Ces deux pôles représentent les derniers espoirs de la société avant un dépôt de bilan. Les employés de certains des établissements fermés n’auraient pas été payés depuis plusieurs mois. Crytek cherche maintenant des compagnies prêtes à racheter ces cinq structures afin d’assurer une continuité pour les salariés.

Nouvelles priorités

La firme ne précise pas le sort des jeux en train d’être développé par les studios maintenant fermés. Par exemple, Crytek Black Sea (Bulgarie) travaillait sur Arena of Fate, un MOBA gratuit annoncé en 2014. Le communiqué suggère néanmoins que ces projets sont pour l’instant annulés. La firme devrait avant tout mettre à jour son moteur pour tenter de le rendre plus populaire auprès de développeurs.