Accueil » Actualité » CUDA 3.0 commence à se montrer

CUDA 3.0 commence à se montrer

Image 1 : CUDA 3.0 commence à se montrer

La prochaine version du SDK CUDA, la version 3.0, commence à se montrer. Disponible uniquement pour le moment chez quelques développeurs (qui ont reçu un e-mail contenant les informations pour le télécharger), ce SDK améliore le support de l’OpenCL et prend en charge les cartes Fermi.

Dans les améliorations de la technologie elle-même, notons :

• Gestion de la double précision
• Interopérabilité entre OpenCL et OpenGL pour une meilleure performance d’affichage
• Récupération de la Compute Capability via cl_nv_device_attribute_query
• Possibilité de contrôler les optimisations de compilations via cl_nv_compiler_options
• Support des images OpenCL pour un filtrage meilleur et plus rapide
• Support des opérations atomiques 32 bits
• Support des Bytes Addressable Stores
• Support de la révision 1.0.48 des spécifications OpenCL de Khronos
• Support des headers OpenCL de Khronos du 1/11/2009

Dans le SDK et le ToolKit, on retrouve les nouveautés suivantes :

• Interopérabilité entre le pilote CUDA et le Runtime buffer, ce qui permet aux applications utilisant l’API des pilotes CUDA d’utiliser également utiliser des librairies du Runtime CUDA C
• Une nouvelle version du Runtime CUDA C (CUDART) pour un débogage en mode émulation
• Support C++ (héritage des classes et templates) afin de faciliter la vie du développeur
• Nouvelle API unifiée pour Direct3D et OpenGL avec permettant :
– L’interopérabilité des textures OpenGL
– L’interopérabilité de Direct3D11
• Support du débogage matériel de cuda-gdb pour ceux qui utilisent l’API du pilote CUDA
• Nouvel outil de vérification de la mémoire disponible au sein de cuda-gdb et en tant qu’outil à part entière
• Les versions des librairies du CUDA Toolkit sont désormais indiquées, permettant aux applications d’exploiter une version précise ou de supporter plusieurs versions
• Les noyaux C/C++ de CUDA sont désormais compilés en respectant le format ELF

Pour les futures cartes Fermi, annoncées mais pas encore disponibles, on retrouve :

• Le support natif du 64 bits
• Le Multiply Copy Engine
• La gestion des erreurs ECC
• Le Concurrent Kernel Execution
• Le débogage matériel de Fermi via cuda-gdb

Toutes ces nouveautés devraient être disponibles publiquement d’ici quelques semaines, mais des développeurs actifs ont donc déjà accès à ces nouveautés. Rappelons que la technologie CUDA est pour le moment disponible en version 2.3, sous Linux, Windows et Mac OS X, et qu’elle permet d’utiliser des outils comme C pour CUDA, Fortran pour CUDA, etc., à travers les processeurs de flux des cartes GeForce (depuis la 8e génération), dont NVIDIA a récemment changé le nom en core CUDA.