Accueil » Actualité » De la mémoire dédiée pour Ivy Bridge ?

De la mémoire dédiée pour Ivy Bridge ?

Image 1 : De la mémoire dédiée pour Ivy Bridge ?

Nouvelle intéressante sur le successeur de Sandy bridge (que l’on devrait voir débarquer la semaine prochaine) : Ivy Bridge pourrait intégrer de la mémoire vidéo. En effet, Intel est le plus gros vendeur de « solutions graphiques », avec près de 50 % du marché, mais il manque une chose à la société pour obtenir des produits performants et qui plaisent : de la mémoire vidéo.

En dehors du fait que la mémoire dédiée est plus rapide que la mémoire partagée, la capacité de la mémoire vidéo est quelque chose qui « parle » au grand public, une valeur facilement quantifiable, et les constructeurs en usent et en abusent. Qui n’a jamais vu un PC portable avec un disque dur à 4 200 tpm et une carte graphique d’entrée de gamme moins rapide qu’un IGP, mais avec « 2 Go de mémoire » ? Ivy Bridge devrait donc introduire de la mémoire dédiée, avec jusqu’à 1 Go dans les versions les plus rapides.

Le fonctionnement serait le même que pour les cartes microSD et certains SoC ARM : de la mémoire en « stack ». L’idée est simple : empiler des puces de mémoire vive pour limiter l’encombrement. Et comme Intel maîtrise bien les puces dotées de plusieurs die dans le même package, il serait possible de placer la mémoire à côté du CPU lui-même (qui intègre l’IGP). Pour le moment, on parle de mémoire LPDDR2 (comme dans les SoC ARM) — une mémoire datée et peu rapide, mais très économe — sur un bus 512 bits, ce qui permettrait d’obtenir une bande passante correcte, de l’ordre de celle d’une Radeon HD 5770.

En pratique, il y a deux points à prendre en compte : Ivy Bridge n’est pas attendu avant un an, ce qui laisse de la marge à AMD et NVIDIA pour réagir, et si une puce dotée de 1 Go de mémoire et de la bande passante d’une Radeon HD impressionne fin 2010, qu’en sera-t-il en 2012 ?