Accueil » Actualité » De l’alimentation de l’iPad

De l’alimentation de l’iPad

Image 1 : De l’alimentation de l’iPadApple a commercialisé l’iPad aux États-Unis samedi dernier, ce qui a permis de finalement ouvrir la tablette pour voir ce qui se cache à l’intérieur du produit et plus particulièrement la batterie et le contrôleur USB.

Grande batterie fine

La première chose que l’on remarque est le soin qu’Apple a mis dans la conception des entrailles de l’iPad. Les deux batteries sont impressionnantes. Aussi épaisses que celles qui se trouvent dans un iPhone 3GS, elles ont une superficie impressionnante. Sa constitution permet une meilleure dissipation de la chaleur générée par les cellules et le fait qu’elle soit placée sur les composants ajoute une couche de protection. Pesant 148 grammes, c’est un modèle 3,74 V, 24,8 Wh censé offrir une autonomie de 10 heures. À titre de comparaison, la batterie de l’iPhone 3GS est de 4,51 Wh et celle du MacBook Air est de 40 Wh. Les deux batteries sont enfin séparées pour permettre à l’antenne Wi-Fi de traverser le milieu de l’appareil améliorant ainsi la réception du signal.

Un port USB 10 W

L’autre détail intéressant est le contrôleur USB qui est un modèle 10 W fabriqué par Foxlink. Concrètement, cela signifie que le bloc d’alimentation murale fournie avec la tablette et qui utilise un port USB pour se connecter à l’appareil fournit 10 W à l’iPad. Cela veut aussi dire que le nouveau produit d’Apple ne pourra pas se recharger sur tous les ports USB. En effet, il faudra qu’ils puissent fournir plus de 500 mA or, selon les spécifications USB 2.0, seuls les bus dits « haute tension » peuvent le faire.

En avril 2009, les normes USB ont été mises à jour pour permettre à certains ports USB de fournir plus de courant afin de pouvoir recharger des périphériques plus demandeurs. Apple semble donc tirer parti de ces nouvelles normes et montre aussi qu’il prépare la sortie de l’iPad depuis des années.

En effet, l’iPad pourra être rechargé, lorsqu’il est en marche, uniquement sur les MacBook Pro de ces dernières années et certains hubs alimentés sur secteur, mais pas sur une majorité de PC et de MacBook plus ancien. Cela s’explique par le fait que ces ports hautes tensions sont capables de dépasser les 5 V et 500 mA classiques pour fournir 1 200 mA et 12 V. Les premiers tests montrent qu’il faut presque 1 000 mA pour recharger un iPad allumé.

Préférer brancher son iPad sur une prise secteur

Pour alimenter la tablette sur les ports fournissant moins d’énergie, il faudra l’éteindre. De toutes les façons, Apple prévient que recharger l’iPad sur un port USB prend plus de temps que lorsque l’on branche l’appareil sur le bloc d’alimentation fourni. La synchronisation devrait par contre fonctionner quelque soit la configuration de votre machine et les premiers tests semblent indiquer qu’iPad branché sur un port USB traditionnel tire suffisamment d’énergie pour ne pas avoir besoin d’utiliser sa batterie. Donc même si on ne peut pas la recharger, on ne la vide pas non plus.