Accueil » Actualité » De l’avenir des chipsets Via

De l’avenir des chipsets Via


Via, la société taiwanaise qui détenait une part importante du marché des chipsets il y a encore quelques années, va-t-elle quitter le monde des northbridges et des southbridges ? C’est en tout cas une rumeur récurrente depuis quelques mois, même si la société nie évidemment. Un e-mail, qui a été envoyé aux employés de Via, indique que la société perd beaucoup d’argent avec les chipsets et semble amener la possibilité de supprimer cette partie de l’activité de Via. Via a malgré tout indiqué vouloir continuer dans ce marché, même si l’avenir est plus qu’incertain.

Des chipsets perfectibles

Malgré un certain succès il y a quelques années (surtout avec les premiers Athlon), les chipsets Via n’ont jamais été réputé pour les performances et l’efficacité. Les deux avantages de Via ont toujours été le prix, assez faible, et en partie le manque de concurrence : du temps de l’Athlon, seul Via proposait des chipsets intéressants (les modèles AMD n’étaient là que pour lancer le produit) et la concurrence de nVidia et ATI n’existaient pas encore. Depuis l’arrivée de nVidia, les chipsets Via ont perdu énormément de parts de marché, et SiS a remplacé la société pour les modèles d’entrée de gamme. Et ce ne sont pas les problèmes d’USB (qui ont encore des répercussions aujourd’hui dans la réputation de la marque) qui ont arrangé les choses.

Actuellement, en dehors des cartes Epia, il existe très peu cartes mères à base de chipset Via, et la majorité de celles-ci sont des cartes d’entrée de gamme.