De l’électronique pour détecter les cellules cancéreuses

Les recherches dans le monde de l’électronique ont parfois des répercussions dans d’autres domaines : Sony vient d’annoncer une technologie qui permet de différencier des cellules — et donc par extension détecter quelles cellules sont cancéreuses par exemple — en analysant leurs propriétés électriques. Jusqu’à maintenant, il était nécessaire d’utiliser des colorants pour différencier les cellules.

Le fonctionnement se base sur une analyse de la structure électrique de la cellule : son impédance est mesurée grâce à 16 fréquences différentes pendant le passage de la cellule, qui dure 16 millisecondes. Ces fréquences permettent de « cartographier » la cellule. De plus, Sony utilise une puce de détection spécialement conçue pour éviter les parasites au moment du passage de la cellule. Enfin, un « trieur de cellules » permet de changer la direction du flux en fonction de la cellule détectée et donc de récupérer toutes les cellules d’un type précis.

Pour le moment, l’ensemble n’existe que sous forme de prototype, mais l’appareil semble fonctionnel et pourrait à terme servir dans divers domaines, donc la détection des cellules cancéreuses, mais aussi pour vérifier si une personne a pris de la drogue ou un produit dopant.