Accueil » Actualité » De l’ION avec un Athlon

De l’ION avec un Athlon

Image 1 : De l'ION avec un Athlon

Il y a ION et ION

ION, dans sa première itération, est une bonne idée : un chipset GeForce 9400M (MCP79) combonant une puce graphique performante (pour un IGP), un northbridge et un southbridge. Mais avec la seconde génération d’Atom, Intel a empêché l’utilisation de ce chipset (et de son successeur MCP89, alias 320M). NVIDIA a donc réutilisé le nom ION pour une carte graphique classique interfacée en PCI-Express 1x.

La « plateforme » ION de NVIDIA est généralement liée aux processeurs Atom, mais parfois, on retrouve une puce ION sur d’autres appareils… En effet, Acer propose un nettop « ION » qui utilise un processeur de type Athlon II (un Neo K325). Ce processeur est doté de deux cores cadencés à 1,3 GHz seulement et est relié à un chipset NVIDIA nForce 520 LE ainsi qu’à une puce vidéo de type « ION », comme sur les plateformes Atom qui combinent un Atom, son chipset NM10 Express et une puce graphique « ION ».

Le nForce 520 LE est un chipset antédiluvien (il date de 2006) destiné aux processeurs de type K8 et K10. Il prend en charge le PCI-Express, le SATA, l’Ethernet et l’USB 2.0 (et c’est tout). La partie graphique du nettop RL100, quant à elle, est une puce GT218 dotée de 8 ou 16 cores (sans qu’Acer le précise) avec une fréquence qui peut atteindre 535 MHz. Dans une machine Atom, elle est interfacée en PCI-Express 1x (250 Mo/s de bande passante seulement) mais on peut espérer qu’Acer utilise les 20 lignes PCI-Express du chipset nForce pour que la puce travaille en 16x (4 Go/s).

Pour le reste, le nettop est fin (25 mm) et propose du Wi-Fi, du Bluetooth 3.0, de l’Ethernet, de l’USB 2.0 et même une sortie HDMI. Il propose aussi un disque dur de 640 Go (2,5 pouces) et un lecteur optique et — surtout — une télécommande tactile assez originale. Il est tout de même amusant de voir qu’Acer joue sur la notoriété de la puce ION dans une machine en plateforme AMD…

Image 2 : De l'ION avec un Athlon