Accueil » Actualité » De nouveaux cristaux pour une super puce

De nouveaux cristaux pour une super puce

Image 1 : De nouveaux cristaux pour une super puce

Des chercheurs de l’Université de l’État de Floride ont découvert une famille de matériaux cristallins ouvrant la voie à de nouvelles puces informatiques et à de nouveaux supports de stockage très sécurisés et d’une capacité atteignant l’exaoctect (1018 octets).

Des cristaux multiferroiques

Cette famille appelée Metal-Organic Framework est composée de cristaux disposant d’éléments métalliques formant une structure organique moléculaire rigide d’une, deux ou trois dimensions et pouvant être poreuse. Les scientifiques ont découvert que quatre de ces cristaux possèdent plusieurs propriétés que l’on rencontre très rarement dans un seul matériau à la fois.

Identifiés comme étant « multiferroiques », ces quatre cristaux sont à la fois ferromagnétiques et ferroélectriques lorsqu’ils sont refroidis à une certaine température. Concrètement, cela signifie qu’ils ont un pôle magnétique et une charge électrique pouvant être inversés. En principe, ces propriétés sont exclusives.

À la quête du Saint Graal

Un tel cristal pourrait être utilisé dans des modules de mémoires afin d’accroître la capacité des supports actuels. Il serait aussi possible de développer des puces utilisant deux méthodes de chiffrement distinctes, chacune reposant sur une des propriétés du cristal, rendant la tâche des pirates plus difficile. Leur utilisation permettrait aussi de réduire le plomb utilisé et donc de moins dégrader l’environnement.

Les résultats ont été publiés dans la revue Journal of the American Chemical Society et un résumé est paru dans la revue Nature.