Accueil » Actualité » Débloquer les cores des Phenom II sur 890GX

Débloquer les cores des Phenom II sur 890GX

Image 1 : Débloquer les cores des Phenom II sur 890GX

Avec le southbridge SB750, une nouvelle fonction était apparue : l’ACC. Cette fonction permet de débloquer les cores et la mémoire cache de certains processeurs AMD mais elle est absente du SB850, le dernier southbridge AMD qui a la bonne idée de prendre en charge le SATA 6 gigabits/s. Heureusement, certains constructeurs pensent aux utilisateurs « fauchés » et proposent donc une fonction équivalente sur leurs cartes mères.

AMD et la désactivation

Pour faire simple, AMD utilise le même die pour les Phenom II X4, X3 et X2, ce qui veut dire qu’en théorie tous les Phenom II sont des X4. Officiellement, les X2 et X3 (ainsi que les X4 8xx dotés de 4 Mo de cache) sont des modèles dont les parties désactivées sont défectueuses. Mais comme la demande est assez forte sur l’entrée de gamme, beaucoup de modèles sont en fait parfaitement fonctionnels et l’ACC permet d’activer l’entièreté du processeur. De même, les Phenom II X6 seront « recyclés » en Phenom II X4 (série 9xxT) et certains Athlon II X3 et X4 sont en fait des Phenom II X4 avec un cache L3 désactivé (et parfois des cores). Le seul processeur qui n’est pas touché par cette fonction est l’Athlon II X2, qui est toujours basé sur un die dédié (doté de 1 Mo de cache L2 par core). Officiellement, l’ACC est un « bug » utilisé par les constructeurs de cartes mères, officieusement, AMD a laissé cette « faille » facile d’accès pour se faire un peu de publicité. Rappelons qu’Intel bloque ses processeurs de la même manière, mais avec des microfusibles internes, ce qui rend la réactivation impossible (même si certains ont cru que transformer un Celeron en Pentium III c’était peut-être possible…).

Dans les faits, et malgré l’annonce de l’absence de l’ACC dans le dernier southbridge, Biostar a annoncé le « BIO-unlocKING » et Asus le « Core Unlocker » pour les cartes mères à base de chipset de la famille 8. Et ces deux fonctions permettent de faire ce que fait l’ACC : réactiver les cores. Un nouveau BIOS est parfois nécessaire, mais la majorité des cartes semblent compatibles. Reste à attendre que MSI, Gigabyte et consorts annoncent le nom commercial de « leur » version de l’ACC…