Accueil » Test » Dell P2815Q : 28″ & 4K à 450 € » Page 2

Dell P2815Q : 28″ & 4K à 450 €

1 : Introduction 3 : Interface utilisateur et calibration 4 : Luminosité et contraste 5 : Echelle de gris et gamma 6 : Couleurs et gamut 7 : Angles de vue, uniformité, réactivité et input lag 8 : Conclusion

Packaging, ergonomie et accessoires

A l’image des autres moniteurs Dell reçus ces derniers temps au laboratoire, le P2815Q est livré dans un emballage sans polystyrène : la marque américaine utilise à la place des couches successives de carton bien taillées. Ces dernières assurent une protection efficace, permettent d’alléger le colis de quelques grammes et sont plus faciles à recycler.

Le jeu d’accessoires fourni est succinct puisque l’on retrouve un câble d’alimentation, un câble DisplayPort vers mini-DisplayPort et enfin un câble USB 3.0 ascendant. Les pilotes ainsi que le guide utilisateur sont regroupés sur un CD, lequel est accompagné par un guide d’installation rapide.

L’assemblage est très simple : il suffit d’enclencher le pied au dos de l’écran, opération qui ne nécessite aucun outil.

Image 1 : Dell P2815Q : 28" & 4K à 450 €

Le revêtement antireflets de la dalle est extrêmement léger : compte tenu de son pitch microscopique, l’écran ne peut pas se permettre une quelconque perturbation au niveau de sa clarté. L’image est très précise et bien saturée quel que soit le type de contenu affiché. A l’usage, nous n’avons pas eu à nous plaindre des reflets même s’il est évident que les sources lumineuses directes doivent être évitées.

Grâce à son bezel de 19 mm d’épaisseur tout du long, le P2815Q fait un bon candidat aux configurations multi-écrans. Comme on le voit ci-dessus, le coin inférieur droit de l’écran accueille quatre touches physiques dépourvues de toute identification, sous lesquelles se trouve le bouton d’alimentation (lumineux lorsque le moniteur est en marche). La dernière des quatre touches (en partant du haut) permet d’afficher le menu à l’écran.

La base, le pied et les contours de l’écran sont constitués d’un plastique de bonne qualité avec revêtement métallisé, le reste étant en noir mat. Dell a par ailleurs adouci les arrêtes et angles de son moniteur : même les coins sont arrondis.

Image 2 : Dell P2815Q : 28" & 4K à 450 €

En plus du mode portait, le P2815Q est ajustable en hauteur sur environ 11,5 cm, à l’horizontale sur 90 ° et enfin en inclinaison haut/bas sur 25°. Les mouvements sont fermes sans que l’on ait l’impression de forcer. Sachant que le P2815Q est actuellement le moins cher des moniteurs 4K, ce n’est manifestement pas au niveau de la qualité de fabrication que Dell a réduit les coûts.

Image 3 : Dell P2815Q : 28" & 4K à 450 €

Vu de profil, l’écran mesure environ 5,3 cm d’épaisseur depuis son cerclage métallisé jusqu’au point le plus épais de sa coque noir mat. En regardant de plus près, on distingue la grille d’aération le long de cette dernière. Malheureusement, aucune connectique n’est proposée sur les côtés de l’écran : tout est regroupé au dos de l’écran sur un panneau dirigé vers le bas.

Image 4 : Dell P2815Q : 28" & 4K à 450 €

L’aspect lisse de l’écran vaut également pour son dos : même la connectique a droit à un cache amovible. Grâce à l’ouverture au niveau du pied de l’écran, il est possible de gérer le câblage de manière à avoir un bureau aussi propre que possible. Précisons qu’un support de montage VESA 100 mm est accessible là où le pied vient s’enficher au dos de l’écran.

Image 5 : Dell P2815Q : 28" & 4K à 450 €

Toutes les entrées vidéo sont numériques, à savoir une prise HDMI et deux connectiques DisplayPort (toutes en entrée). La sortie DisplayPort permet quant à elle de relier plusieurs écrans : il est par exemple possible d’en chainer deux en utilisant une seule sortie sur sa carte vidéo. Comme signalé plus tôt, les prises DisplayPort ont beau être en révision 1.2, elles ne permettent pas de grimper à 60 Hz en 3840×2160.

Outre la possibilité de brancher un casque ou des haut-parleurs, la sortie audio analogique peut être utilisée pour brancher une barre de son vendue en option (AC511). Tous à la norme 3.0, les ports USB sont répartis comme suit : trois descendants et un ascendant orientés vers le bas, ainsi qu’un quatrième port descendant orienté vers l’arrière de l’écran.

Sommaire :

  1. Introduction
  2. Packaging, ergonomie et accessoires
  3. Interface utilisateur et calibration
  4. Luminosité et contraste
  5. Echelle de gris et gamma
  6. Couleurs et gamut
  7. Angles de vue, uniformité, réactivité et input lag
  8. Conclusion