Accueil » Test » Dell P2815Q : 28″ & 4K à 450 € » Page 3

Dell P2815Q : 28″ & 4K à 450 €

1 : Introduction 2 : Packaging, ergonomie et accessoires 4 : Luminosité et contraste 5 : Echelle de gris et gamma 6 : Couleurs et gamut 7 : Angles de vue, uniformité, réactivité et input lag 8 : Conclusion

Interface utilisateur et calibration

L’interface utilisateur du P2815 ressemble à celle de tous les moniteurs Dell que nous avons reçu jusqu’ici, si ce n’est le fait qu’elle est beaucoup plus simple. Outre les réglages classiques, ceux concernant l’image sont assez basiques.

En appuyant sur la touche immédiatement au-dessus du bouton d’alimentation, on accède au menu rapide.

Image 1 : Dell P2815Q : 28" & 4K à 450 €

Les deux premières options proposées peuvent être ajustées au sein de l’interface utilisateur tout en sachant qu’ici, elles permettent de changer le mode d’image, la luminosité et le contraste. La troisième option permet quant à elle de développer l’interface complète.

Image 2 : Dell P2815Q : 28" & 4K à 450 €

Comme évoqué plus tôt, les quatre boutons dédiés à la navigation sont dépourvus de marquage, mais l’écran nous montre systématiquement leurs fonctions grâce à la barre d’icônes verticale sur la droite. Précisons que le réglage de la luminosité influe sur le rétroéclairage et, comme le contraste, s’ajuste de 0 à 100 sachant que chaque pression a pour effet d’augmenter/diminuer la luminosité d’environ 3cd/m2.

Image 3 : Dell P2815Q : 28" & 4K à 450 €

C’est donc ici que l’on choisit la source vidéo. Nous avons utilisé l’interface mini-DisplayPort pour assurer le lien avec notre machine de test ainsi que le port HDMI, spécifiquement pour les tests de réactivité/input lag.

Image 4 : Dell P2815Q : 28" & 4K à 450 €

Le format d’entrée des couleurs est correct puisque réglé sur RGB. Si l’on branche une source ne sortant que de l’YCbCr comme par exemple un lecteur Blu-ray, il est donc possible d’activer la matrice de décodage correspondante. Les réglages pour la balance des blancs sont accessibles via le profil Custom Color.

Image 5 : Dell P2815Q : 28" & 4K à 450 €

Le P2815Qpropose huit modes d’image. Avec Movie et Game, il est possible d’ajuster la teinte et la saturation, mais c’est avec le mode Custom Color que l’on débloque les curseurs RGB.

Image 6 : Dell P2815Q : 28" & 4K à 450 €

Etant donné que les trois curseurs sont à 100 par défaut, tout ajustement sera nécessairement à la baisse et réduira donc le contraste. Fort heureusement, nous n’avons pas eu à trop y toucher : le P2815Q affiche des couleurs assez fidèles d’origine, au point qu’il est tout à fait possible de s’en contenter.

Image 7 : Dell P2815Q : 28" & 4K à 450 €

S’agissant du ratio, il est possible de choisir entre 16:9 (toutes les définitions sont mises à l’échelle pour remplir l’écran, 4:3 ou 1:1 (les signaux sont alors affichés dans leur définition d’origine). Le réglage Sharpness renforce les contours, ce qui a pour effet de complètement masquer les petits détails de l’image lorsque le moniteur fonctionne dans sa définition native. Le réglage par défaut à 50 s’est montré satisfaisant sur notre modèle de test.

Le contraste dynamique, lequel ne fonctionne qu’avec les profils Game et Movie, tend à écraser les noirs et zones claires. Mieux vaut donc l’utiliser en connaissance de cause.

Notons que l’option multiflux du DisplayPort est bien disponible puisque l’on peut choisir la valeur 1.2, mais malheureusement, il reste impossible d’atteindre 60 Hz en 3840×2160.

Image 8 : Dell P2815Q : 28" & 4K à 450 €

En haut à droite des menus, on peut voir une jauge de consommation : le fait de désactiver la LED au niveau du bouton d’alimentation et les ports USB permet de réaliser quelques économies énergétiques au repos.

Image 9 : Dell P2815Q : 28" & 4K à 450 €

L’OSD est disponible en huit langues. Si l’on bascule le moniteur en mode portrait, le menu peut également suivre pour s’éviter un torticolis. L’option de transparence permet comme son nom l’indique de rendre les menus plus opaques ou plus transparents, tandis que le Timer permet de maintenir l’affichage des menus à l’écran pour une durée maximale de 60 secondes.

Les ajustements au sein des menus peuvent être bloqués grâce à la fonction Lock. Pour désactiver cette dernière, il suffit d’appuyer sur le dernier bouton en partant du haut pendant 10 secondes.

Image 10 : Dell P2815Q : 28" & 4K à 450 €

Afin de permettre une communication symétrique entre le P2815Q et un PC, il faut activer le DDC/CI. L’option LCD Conditionning exécute quant à elle une série de tests (basés sur des mires) afin d’atténuer le phénomène de rétention d’image, problème qui n’existe pas sur les dalles LCD.

Comme sur quasiment tous les moniteurs, il est possible de revenir aux réglages d’usine.

Image 11 : Dell P2815Q : 28" & 4K à 450 €

Les deux premières touches sur le côté droit du moniteur sont programmables dans le menu de personnalisation : on peut ainsi créer un accès rapide aux modes d’image, luminosité & contraste, entrée vidéo, ratio et rotation interface.

Calibration

Le profil Custom Color est le seul à permettre d’ajuster la balance des blancs. Etant donné que le P2815Q est d’origine assez proche de D65 (réglage de la lumière et des couleurs représentatifs de la lumière naturelle) en mode standard, nous n’avons que légèrement amélioré les résultats. Par ailleurs, les curseurs RGB étant au maximum par défaut, la calibration a eu pour effet de réduire le contraste d’environ 18 % sur notre modèle de test. On peut donc être tenté d’accepter la colorimétrie telle qu’elle est pour conserver un contraste maximal, tout en jouant sur la luminosité (rétroéclairage ici). Précisons que le réglage Contraste ne dégrade pas l’image jusqu’à ce qu’il atteigne une valeur de 79.

Réglages post-calibration
Luminosité
89
Contraste
70
Couleurs
Rouge 100, Vert 97, Bleu 95

Sommaire :

  1. Introduction
  2. Packaging, ergonomie et accessoires
  3. Interface utilisateur et calibration
  4. Luminosité et contraste
  5. Echelle de gris et gamma
  6. Couleurs et gamut
  7. Angles de vue, uniformité, réactivité et input lag
  8. Conclusion