Accueil » Actualité » Des avantages du 64 bits dans un émulateur

Des avantages du 64 bits dans un émulateur

Si le 64 bits existe depuis un peu plus de 10 ans dans le monde grand public (septembre 2003 avec l’Athlon 64), certains se demandent encore si le 64 bits a de l’intérêt. Les développeurs de Dolphin, un émulateur de Game Cube et de Wii, montrent que le 64 bits est intéressant dans leur cas, et pas uniquement pour la possibilité de gérer plus de 4 Go de RAM.

Pourquoi abandonner le 32 bits

Dolphin va abandonner le support du 32 bits sur les architectures x86, mais le 32 bits reste bien évidemment la norme sur les appareils mobiles, vu l’absence de processeurs 64 bits. Deux raisons sont pragmatiques : les outils de programmation de Microsoft ne proposent plus le support de Windows XP (uniquement 32 bits sur x86 dans le grand public) et les rares processeurs uniquement 32 bits encore disponibles actuellement n’ont pas les performances nécessaires pour émuler le Game Cube ou la Wii.

Ensuite, il y a d’intéressantes raisons techniques. La première, c’est que le plus grand nombre de registres en x86-64 est intéressant pour épauler le code PowerPC (32 bits) des deux consoles, les PowerPC ayant généralement plus de registres que les processeurs x86. La seconde, c’est que l’émulation des DSP des consoles, qui travaillent sur 48 bits, est plus rapide sur un processeur 64 bits étant donné qu’il est possible d’utiliser un compilateur JIT et d’utiliser directement les registres du processeur pour prendre en charge les registres du DSP. Globalement, comme le montre le graphique, le code 64 bits est souvent nettement plus rapide que le code 32 bits à machine identique.

Image 1 : Des avantages du 64 bits dans un émulateur

D’autres raisons sont liées à la maintenance du code : la version 32 bits nécessite plus de travail et est assez peu utilisée dans la pratique. Selon les statistiques des développeurs, moins de 8 % des téléchargements de la version 32 bits sont effectués depuis un OS 32 bits, alors que 13 % téléchargent la version 32 bits depuis un OS 64 bits. Le reste est constitué de personnes qui téléchargent la version 64 bits avec un OS 64 bits (73,5 %) ou qui téléchargent une version Windows depuis un autre OS.

Dans la pratique, les développeurs vont donc abandonner le 32 bits sous Windows, comme d’ailleurs la version DirectX 9 de la partie graphique…