Accueil » Actualité » Des batteries pliables pour les bracelets des montres connectées

Des batteries pliables pour les bracelets des montres connectées

Image 1 : Des batteries pliables pour les bracelets des montres connectéesLa batterie kirigami de l’Arizona State University

Généralement, lorsqu’on entend parler d’un appareil plié, ce n’est pas une bonne nouvelle. Une équipe de chercheurs de l’université d’Arizona State University pense au contraire que le pliage pourrait être une solution pour les batteries des objets-connectés-à-porter-sur-soi, les wearables. Ils ont mis leur idée en application pour produire un bracelet-batterie, pouvant alimenter une montre connectée, en l’occurrence une Gear de Samsung.

Comme on peut le voir dans la vidéo ci-dessous, la batterie peut suivre le contour du bras et supporte de grandes déformations. Et malgré cela, la technologie n’implique aucun nouveau matériau exotique ou de percée dans la physique quantique. Le concept est très simple : la batterie pliable et étirable est en fait composée de modules Li-ion rigides reliés entre eux par des nappes de connexion souples. Nous n’irons pas jusqu’à dire que n’importe qui aurait pu inventer même chose, mais pour une fois cette technologie semble à portée de main et pourrait se retrouver rapidement hors des labos, dans des produits finis. Pourquoi pas dans la génération 2016 des montres connectées d’Apple et concurrents ? Reléguée dans le bracelet, la batterie libérerait une place précieuse dans le boîtier.

Batteries flexibles