Accueil » Actualité » Des cartes mère DDR3 chez Gigabyte

Des cartes mère DDR3 chez Gigabyte

Gigabyte devrait lancer ses cartes mères Intel P35 et G33 au cours du Computex début juin. Appartenant à la série Ultra Durable 2, ces cartes, équipées de chipset issues de la famille Bearlake, seront déclinées en cinq modèles différents. Les P35-DQ6, P35-DS3R, P35T-DQ6, G33M-D2SR et G33-DS3R qui couvrent les formats ATX et MicroATX. Toutes ces cartes sont couplées à un Southbridge ICH9R.

Haut de gamme

Les P35-DQ6 et P35T-DQ6 représentent le haut de gamme des cartes de la famille Bearlake chez Gigabyte. Chaque carte affiche deux slots PCIe 16x, même si seul le premier dispose vraiment de 16 lignes, le second ne disposant que de 2 à 4 lignes. Nous savons aujourd’hui que la bande passante offerte par 16 lignes PCIe n’est pas pleinement exploitée. Néanmoins, reste à voir si un port 4x est pertinent. La carte montre enfin 3 ports PCIe 1x et 2 slots PCI. Les cartes disposent aussi de six ports SATA 3 Gbps et toutes les deux gèrent le RAID Matrix. Elles intègrent aussi deux ports SATA en plus ainsi qu’un port IDE. En ce qui concerne la partie audio, la carte dispose d’une puce Realtek gérant le son sur 8 canaux. La seule différence entre les deux cartes réside dans la gestion de la mémoire centrale. La P35-DQ6 prend en charge la DDR2 tandis que la P35T-DQ6 est destinée à de la DDR3. Nous savons en effet que le chipset d’Intel pourra gérer les deux types de mémoire, mais pas concomitamment sur une même carte. Il faut que le constructeur fasse un choix, ou comme l’a fait Gigabyte, qu’il décline sa carte en deux versions différentes.

Milieu de gamme

Les P35-DS3R et G33-DS3R affichent un seul slot PCIe 16x. Elles ne gèrent donc pas les solutions multi-GPU sur plusieurs slots PCIe, mais le public visé par la carte n’a ni l’intérêt, ni l’argent pour se tourner vers ce genre de solutions. On trouve aussi 3 slots PCIe 1x et 3 slots PCI. En termes de nombre de ports SATA et IDE, les cartes ne diffèrent pas des modèles haut de gamme, tout comme le chipset son. Tout comme les modèles haut de gamme, ces cartes sont refroidies passivement par un système de caloducs. À part le slot PCIe graphique en moins, ces cartes ne gèrent que la DDR2 et la G33-DS3R contient un G33 qui intègre un circuit graphique.

Il y a fort à parier que ce soit ces modèles qui remportent le plus de succès auprès des consommateurs. En effet, l’intérêt de la DDR3 aujourd’hui est quasi inexistant. Cette mémoire reste introuvable et extrêmement chère. De plus, très peu de consommateurs ont l’utilité d’un second port PCIe pour carte graphique. Au final, il est donc fort à parier que ces cartes soient les produits Bearlake phare de Gigabyte.

MicroATX

Enfin, Gigabyte présente une carte MicroATX équipée du chipset G33, la G33M-D2SR. En raison de sa taille, le Taïwanais a retiré certains éléments. Comparée à la G33-DS3R, la version Micro ATX dispose d’un port PCIe 16x, un port PCIe 1x et deux ports PCI. La carte affiche « seulement » 6 ports SATA 3 Gbps et un port IDE. Pour le reste, les caractéristiques restent identiques. Son refroidissement passif la rend donc propice à une intégration dans un PC Home Cinema.

Le fabricant de carte mère glisse enfin que toutes ces cartes disposent de condensateurs solides. Composés d’un polymère d’aluminium conducteur, ils résistent mieux à la chaleur que les condensateurs électrolytiques, offrant ainsi une durée jusqu’à six fois supérieures. Ces condensateurs offrent également une meilleure conductivité électrique, favorisant un fonctionnement à des fréquences plus élevées. Gigabyte parle aussi de bobine d’arrêts disposant d’un cœur en ferrite dont le but est de réduire les interférences. La firme estime que cela améliore l’overclocking, baisse la température et résiste mieux à la rouille.