Accueil » Actualité » Des cartes ray tracing par les concepteurs des PowerVR

Des cartes ray tracing par les concepteurs des PowerVR

PowerVR, success story dans les mobiles

Dans le monde des PC, la technologie PowerVR n’a jamais pris, d’abord face aux cartes Voodoo et leur filtrage, ensuite face aux GeForce et leur unité T&L. Mais dans le monde des mobiles, c’est un succès. Apple, Intel, Samsung ou Texas Instruments utilisent les GPU PowerVR et le mode de rendu en tile de la technologie est très efficace dans des appareils dont la bande passante est faible…

Imaginations Technologies revient dans le monde des PC. Près de 10 ans après avoir abandonné les cartes de la famille Kyro, le papa des PowerVR revient… avec des cartes graphiques destinées au tracé de rayons.

Le ray tracing

Le ray tracing est une technique de rendu radicalement différente de ce qui est utilisé dans les jeux, que ce soit le rendu direct des GPU PC (GeForce, Radeon, etc.) ou le rendu en tile des GPU PowerVR (qui proviennent aussi de chez Imagination Technologies). Schématiquement, le ray tracing consiste à « lancer » des lignes depuis la caméra vers les sources de lumière, ce qui permet généralement un résultat très réaliste au niveau de la gestion de la lumière. Le problème principal de la technologie vient des performances : les GPU actuels n’accélèrent pas vraiment le ray tracing et un CPU très rapide (et doté de plusieurs cores) est nécessaire.

Une puce destinée au ray tracing

Imagination propose une solution, avec une puce dédiée à ce type de calculs, sans donner plus de précisions. Deux cartes ont été annoncées, la R2100 et la R2500. La première, vendue 800 $, propose une puce RTU accompagnée de 4 Go de mémoire DDR2. La puce est gravée en 90 nm, une valeur assez atypique en 2013, et la carte consommerait environ 30 W. La seconde, plus puissante, intègre deux RTU et 16 Go de mémoire, pour un prix annoncé de 1 500 $ et une consommation de seulement 60 W.

Image 1 : Des cartes ray tracing par les concepteurs des PowerVRLa R2100 Image 2 : Des cartes ray tracing par les concepteurs des PowerVRLa R2500

On n’est pas encore dans une totale révolution et les cartes ne sont pas destinées au monde du jeu, mais la solution est intéressante pour les professionnels, ne serait-ce que pour la consommation assez faible. Il va maintenant falloir vérifier les performances pratiques des cartes, qui sont notamment compatibles OpenRT. Rappelons aussi que si les cartes accélèrent le tracé de rayons (80 millions de rayons par seconde sur la R2100), le reste du rendu est effectué par le CPU, ce dernier reste donc assez important.