Accueil » Actualité » Des grands noms d’Anonymous et Lulzec arrêtés

Des grands noms d’Anonymous et Lulzec arrêtés

Image 1 : Des grands noms d'Anonymous et Lulzec arrêtésRyan Ackroyd, Jake Davis, Darren Martyn, Jeremy Hammond et Donncha O’Cearrbhail viennent d’être arrêtés pour piratage informatique. Ils sont soupçonnés d’être des membres importants d’Anonymous et Lulzec. Ils auraient été dénoncés par Hector Xavier Monsegur, aussi connu sous le pseudonyme « Sabu », le leader de Lulzsec qui travaille maintenant pour le FBI. En réponse aux affirmations selon lesquelles Anonymous serait fragilisé par cette opération coup de poing, une vague de piratage revendiquée par le groupe a frappé plusieurs sites, dont celui de la Banque de France. De plus, de nouvelles révélations montrent que lors de leur intrusion sur les serveurs de Sony l’an dernier, les hackeurs ont réussi à voler 50 000 titres de Michael Jackson, certains encore jamais commercialisés. Sony les avait acquis pour 250 millions de dollars.

Opération coup de poing

Le FBI estime qu’ils sont responsables des attaques contre Sony, PBS, Fox et HBGary, entre autres. Ils auraient aussi infiltré un appel privé entre le FBI et l’agence britannique contre le crime organisé. Après avoir piraté le compte Gmail d’un des participants, ils ont eu les informations nécessaires pour intercepter et enregistrer la conversation.

Selon Fox, le coup de filet aurait débuté lorsque Sabu, à l’époque à la tête de Lulzec, se serait connecté sur un forum sans masquer son adresse IP. Le FBI l’aurait d’abord arrêté en juin 2011, puis menacé afin qu’il coopère et dénonce d’autres pirates. Il aurait alors commencé à surveiller les activités des membres d’Anonymous et Lulzec afin de les rapporter aux autorités qui viennent de procéder à leur coup de filet.

Anonymous ne semble pas fragilisé pour autant

La réponse d’Anonymous ne s’est pas faite attendre. L’organisation demande sur Twitter comment ces arrestations pourraient fragiliser une organisation qui n’a « pas de leader » et « pas de tête ». Il a ensuite revendiqué le piratage de plusieurs cibles importantes dont Panda Security, le site de la Banque de France et celui du système monétaire international qui affichaient un poster d’Anonymous lorsque l’on recherchait le nom de l’organisation.

Sony a aussi avoué que le piratage de ses serveurs l’an dernier (cf. « Affaire PSN : Sony ne sait plus quoi dire ») avait permis aux pirates d’acquérir des titres inédits de Michael Jackson que Sony comptait commercialiser dans les années à venir et qui sont aujourd’hui en circulation sur la Toile. Il est étonnant que la firme ne l’ait pas avoué plus tôt. Elle a tenté de garder l’affaire secrète jusqu’à ce qu’un journaliste du Guardian ne rende l’affaire publique. Selon les derniers éléments, les pirates auraient aussi volé le catalogue de The Foo Fighters, Jimi Hendrix, Paul Simon et Avril Lavigne.