Accueil » Actualité » Des pages de pubs dans les MMORPG

Des pages de pubs dans les MMORPG

Encore un truc qui nous pendait au nez, et dont on aurait bien pu se passer. La pub va débarquer de manière sérieuse sur tous les écrans des joueurs de massive online. De là à dire que cela pourrait constituer une solution visant à les sortir un tant soit peu de leur autisme, il n’y a qu’un pas que je N’OSERAIS PAS FRANCHIR…

Trêve de plaisanterie, la société américaine

Massive Inc.

a annoncé, lundi 11 avril, qu’ils avaient mis au point leur logiciel de mise en ligne de publicités, en temps réel, sur tous les jeux en réseau du moment, qu’ils soient MMORPG, ou qu’ils soit d’un genre plus… « intimes » ( pour peu qu’on puisse juger « d’intimes » des jeux comme

Splinter Cell

, ou

Counter Strike

).

Fini les longues parties de

Anarchy Online
 

, bercées par un doux leveling qui tient plus du trouble obsessionnel compulsif qu’autre chose ! Pendant qu’on s’expliquera à la tronçonneuse, ou au canon de 12., on pourra admirer des pubs pour shampoing, parce que les joueurs ont souvent le cheveux gras, ou encore des pubs pour des GROSSES BAGNOLES, parce les joueurs rêvent d’avoir des GROSSES BAGNOLES (palliatif onéreux mais efficace pour faire oublier l’absence de fille).

Il va sans dire que pour bien faire, ce petit monde de la pub débarquera aussi sur les consoles, puisqu’elle peuvent, depuis maintenant pas mal de temps, bénéficier des joies de l’internet et des jeux en réseau. Les annonceurs se bousculent déjà au portillon.

Massive Inc.

aurait déjà réussi à recruter

Coca Cola

(pour

Counter Strike

… L’équipe ennemie, c’est

Pepsi

),

Intel

(pareil. L’équipe ennemie c’est

AMD

),

Honda

(plus orienté sur

Far Cry

. Le constructeur pourrait profiter de ce jeu pour mettre en valeur ses outils de jardinage),

Universal Music

(qui passerait son temps à nous avertir que c’est MAL de télécharger de la musique gratuitement),

Paramount

(pareil, mais pour les films) et

Nestlé

(dont le côté naturel des céréales l’intégrerait parfaitement sur les murs d’un donjon quelconque de

World of Warcraft

).

On ne sait que penser de cette nouvelle manière de s’imposer dans le média vidéo-ludique. La bonne nouvelle, c’est que ça pourrait lever plus d’argent pour les éditeurs, en espérant un tant soit peu une redistribution des gains auprès des développeurs. La mauvaise, c’est qu’à s’imposer de cette manière, les jeux risquent de devenir plus des supports inintéressants pour des espaces de pubs, que des médias de loisir à part entière. Un peu le même problème qu’ont rencontré un trop grand nombre de chaînes de télé, en quelque sorte.