Accueil » Actualité » Des précisions sur le Cell vs. G5

Des précisions sur le Cell vs. G5

Nous vous apprenions hier que selon le site japonais Tech On, le processeur Cell était présenté comme 35 fois plus rapide que le PowerPC 970, plus connu chez Apple sous le nom de G5 (voir l’actualité « Le Cell est 35 fois plus rapide que le G5 »).

Les conditions du test

Bien que nous vous précisions que le rapport paraissait réel seulement lors de calcul de rendu 3D, cela semblait tout de même un peu approximatif. Nous avons finalement appris que la démo sur laquelle s’est basé IBM lors de cette conférence n’est autre que la démo TRE (Terrain Rendering Engine) réalisée le 13 mai 2005. Elle confrontait un Cell cadencé à 2,4 GHz à un Bi-G5 cadencé à 2 GHz.

Un rapport de puissance douteux

Le résultat de cette démo donnait en fait un Cell obtenant 36 fps et un G5 seulement 1fps. Cette démo de raycasting de terrain en 720p est un exemple d'applications particulièrement favorables au Cell dans laquelle ce dernier peut utiliser au mieux 7 de ses SPE pour lancer les rayons tandis que le dernier SPE compresse l’image en JPEG. Celle-ci est ensuite transmise via réseau sur une station distante se chargeant de l’affichage. Il existe un terme anglo-saxon pour désigner ce genre de problèmes se prêtant particulièrement bien à la parallélisation en de nombreuses tâches indépendantes sans effort particulier, on parle d'"embarrassingly parallel problem".

Le Cell avantagé

Un autre document provenant aussi de chez IBM nous informe également que le Cell passe sur ce genre d’opération seulement 1% de ses cycles à attendre des données venant de sa mémoire alors que le G5 utilise pour cela 40% des siens. Il bénéficie à ce niveau de la mémoire locale embarquée à même les SPE : la Local Store. Mais encore une fois l'application utilisée en fait un usage particulièrement idéal. Même si le Cell est certainement un processeur puissant, le bench effectué et surtout les affirmations grandiloquentes qu'il a engéndrées induisent donc en erreur. On pourrait en effet penser au premier abord que c'est grâce à sa puissance de calcul flottant que le Cell se démarque largement du G5 alors qu'au final les performances sont largement influencées par le sous-système mémoire.