Accueil » Actualité » Des salariés chinois d’IBM en grève suite au rachat par Lenovo

Des salariés chinois d’IBM en grève suite au rachat par Lenovo

Image 1 : Des salariés chinois d'IBM en grève suite au rachat par LenovoDes salariés manifestent le 7 mars dans l’usine IBM de Shenzhen. (photo Alex Lee/Reuters)

Lenovo a récemment décidé d’absorber la branche serveurs x86 d’IBM, mais ce rachat n’est du goût des salariés des usines chinoises d’IBM qui sont entrés en grève. Ils protestent contre les conditions de leur transfert chez Lenovo.

Environ 1000 ouvriers ont arrêté le travail toute la semaine dernière dans une usine opérée par IBM dans la ville de Shenzhen. Selon l’agence de presse chinoise Xinhua, les salariés ont le choix entre rester dans l’usine en conservant leur salaire actuel et démissionner en recevant une indemnité. Toutefois, cette indemnité – décidée unilatéralement par IBM – ne satisfait pas les ouvriers qui souhaitent pouvoir négocier leurs conditions de départ.  IBM aurait refusé de négocier. Hier, 20 employés grévistes auraient été licenciés pour avoir « désobéi aux ordres de la société », absence injustifiée et pour s’être réuni durant les horaires de travail.

La société Lenovo a expliqué dans un communiqué que cette grève ne la concernait pas, qu’elle était interne à IBM. L’acquisition de l’activité serveur x86 d’IBM n’a en effet pas encore été approuvée par les autorités compétentes et n’a pas donc pas encore commencé dans les faits. Toutefois, Lenovo précise que pour assurer une transition douce, elle s’engage à ne pas réduire les salaires ou les avantages des employés transférés. Selon Xinhua, une centaine d’employés faisaient toujours grève hier.