Accueil » Actualité » Des séquelles de sequels

Des séquelles de sequels

Le 9 aout 2005, c’était le jour de sortie du jeu Madden 2006, la simulation sportive de football américain de l’éditeur de jeux videos EA. Bien que pour nous autres amateurs français de jeux vidéos cet événement nous touche peu, voire pas du tout, on peu faire le rapprochement de cette sortie hyper médiatisée aux Etats-Unis avec celle de FIFA 2006 annoncé pour le 15 octobre prochain.

Franchise Fatigue

Chaque année, ces jeux trouvent étonnement leur public, bien que les améliorations des versions d’années en années soient parfois discutables. Il semble que toutefois nous puissions arriver prochainement à un point de rupture. Les joueurs seraient en passe d’être atteint de l’intraduisible ‘’franchise fatigue’’, selon les termes de Mike Hickey, un analyste du cabinet Janco Partners. Pour ce dernier, les suites de jeux sportifs (FIFA de EA remonte à…1993 pour sa première mouture) pourraient à terme fatiguer les joueurs-consommateurs. Et force est de constater que sur les 26 titres disponibles sur le catalogue EA pour cette année, 25 sont soit des ‘’sequels’’ (suite de jeux type FIFA), ou des jeux inspirés de films. Cela peut être interprété comme une sérieuse baisse de créativité et d’inventivité qui risque à terme, toujours selon Mike Hickey, de s’avérer dangereux pour l’entreprise, et plus globalement pour l’économie des jeux vidéos.

Sequels en pagaille

Cela est d’autant plus vrai que ce type de pratique n’est pas le seul fait de EA bien que cet éditeur soit un spécialiste du fait. 9 des 10 jeux qui ont connu un franc succès l’an passé sur le marché américain sont des suites de jeux.

1. Grand Theft Auto: San Andreas – PS2 – Take II Interactive
2. Halo 2 – XBX – Microsoft
3. Madden NFL 2005 – PS2 – Electronic Arts
4. ESPN NHL 2K5 – PS2 – Take II Interactive
5. Need For Speed: Underground 2 – PS2 – Electronic Arts
6. Pokemon Fire Red – GBA – Nintendo of America
7. NBA Live 2005 – PS2 – Electronic Arts
8. Spider-Man: The Movie 2 – PS2 – Activision
9. Halo – XBX – Microsoft
10. ESPN NFL 2K5 – XBX – Take II Interactive

Alors bien sûr, certains jeux de cette liste présentent des améliorations, des innovations, des nouveautés qui justifient leur sortie et assurent un vrai plaisir à l’utilisateur. Mais on peut néanmoins se poser la question : l’utilisation des marques et des franchises pour la vente des jeux vidéos ne risque t-elle pas d’entraîner à terme une diminution de la qualité des jeux en question et une lassitude du consommateur ?