Accueil » Actualité » Des SSD Sandisk dans les serveurs IBM

Des SSD Sandisk dans les serveurs IBM


Sandisk vient d’annoncer que ses SSD avaient été choisis par IBM pour certains des serveurs Blade de la marque. Ce choix montre clairement que les SSD sont des solutions fiables et efficaces, un acteur de haut niveau comme IBM n’en proposerait pas si la durée de vie était limitée.

Du SSD dans le HS21 XM

Le HS21 XM est un serveur Blade (très fin, d’où le nom, lame en français) équipé de processeurs Xeon (jusque huit cores, avec deux quad-core). Il est par défaut fourni avec un disque dur utilisant l’interface SAS (Serial Attached SCSI) mais la rétrocompatibilité S-ATA de cette interface permet d’utiliser un SSD Sandisk. Il semble que la consommation globale du serveur soit diminuée de 18 W avec cette solution, ce qui permet de faire des économies substantielles quand on utilise beaucoup de serveurs. Sandisk que le SSD permet aussi de diminuer la température du serveur, un point critique dans ce domaine. Le temps d’accès est intéressant pour les applications nécessitant beaucoup d’accès disques, comme les bases de données, mais le débit reste un peu plus faible que les disques durs 10 000 tpm ou 15 000 tpm généralement présents dans ces machines. Le SSD n’est donc à utiliser que dans certains cas, ce n’est pas la panacée pour les serveurs.

En conclusion, le choix d’IBM montre que le SSD est une solution viable, qui n’est pas uniquement réservée aux ultraportables.