Diapo : 30 jeux désormais open source, pour la postérité !

Image 1 : Diapo : 30 jeux désormais open source, pour la postérité !

Doom et Doom II

Doom et Doom II utilisent le même moteur de rendu (id Tech 1) et restent très proches l’un de l’autre. Nous avons donc décidé de regrouper ces deux jeux au sort similaire. On ne présente plus ces titres cultes où le héros combat les forces de l’enfer à coup d’armes surpuissantes. Doom II se démarque par son mode multijoueur.

La version Linux du code source du moteur de ces deux jeux fut publiée en 1997. Cela donna lieu à une situation assez étrange. Le jeu était initialement sorti sur DOS, mais puisque seul le code source pour Linux fut rendu public, les développeurs ont commencé à le porter sur DOS. La licence originelle était restrictive et n’obligeait pas les développeurs à partager les modifications qu’ils publiaient sous la forme d’un exécutable. C’est ainsi que la seule copie du port de Doom sur OpenGL (GLDoom) fut perdue suite à la mort du disque dur stockant le code. Après cet incident et sous la pression des développeurs, id Software publia le code source sous licence GNU. Depuis, les projets utilisant le moteur ont fleuri. On trouve des ports sur BeOS, ARM, Amiga, mais aussi la Nintendo DS, l’iPod ou le Zune. Il existe aussi une version HTML 5 (cf. « Doom en JavaScript et HTML 5 ») et des variante tels que Freedoom qui s’inspirent du jeu original.