Diapo : l’histoire des cartes graphiques NVIDIA en images

Image 1 : Diapo : l'histoire des cartes graphiques NVIDIA en images

2018 : Turing ou le ray tracing

NVIDIA continue dans son idée : faire du GPU une plateforme d’accélération de calcul de plus en plus complet. Turing succède à Volta avec des coeurs Tensor Flow perfectionnés pour l’IA, mais s’offre aussi une nouvelle unité de traitement : les coeurs RTX, qui consistent à accélérer en matériel les calculs nécessaires au lancé de rayons, ou RayTracing. Les nouvelles GeForce du genre ont alors un nouveau suffixe : RTX au lieu de GTX. Elles promettent de révolutionner les effets de reflets, d’ombre et de lumière dans les jeux en organisant un rendu hybride entre rastérisation classique et ray tracing.

Les premières cartes lancées sont les GeForce RTX 2080 Ti, 2080 et 2070. Elles sont les premières à embarquer de la mémoire GDDR6 (pas de HBM cette fois), et sont aussi les premières Founders Edition sans ventilation radiale. On y compte respectivement 4352, 2944 et 2304 coeurs CUDA. Notez que le GPU est aussi présent dans de nouvelles Quadro pour stations de travail, les RTX 5000 et 6000, la dernière montant à 4608 coeurs CUDA, 576 coeurs Tensor, et 72 coeurs RT, le maximum de la puce TU102, comptant 18,6 milliards de transistors sur une surface de 754 mm² !